[capteurs sous couverture] 72 - Captage ardoise V2

Auto-construction, fonctionnement, informations...

Modérateurs : monteric, ametpierre, ramses, Balajol

bip bip 28
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 204
Enregistré le : mar. déc. 04, 2007 14:13 pm
Localisation : Maintenon 28

Message par bip bip 28 »

Bonsoir,

peux tu mettre la sonde plutôt vers le haut de l'échangeur?

Amclt

Avatar du membre
cargo
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 108
Enregistré le : sam. sept. 01, 2012 11:58 am
Localisation : (72)

Message par cargo »

[quote="patrick07"]Bonsoir,

Qu'appelles-tu "une sonde proche de l'entrée d'eau froide" ? sur le ballon ? sur le tuyau allant aux capteurs ou celui revenant des capteurs ?[/quote]

Bonsoir,

La sonde mesure la température d'eau sanitaire en partie basse du ballon, pas loin du brise jet je pense.
Ne passons pas à coté des choses simples, même si ce n'est pas assez cher ...

Avatar du membre
cargo
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 108
Enregistré le : sam. sept. 01, 2012 11:58 am
Localisation : (72)

Message par cargo »

[quote="BALAJOL"]Bonsoir Cargo et tous,
... un différentiel sortie capteur-sortie échangeur et contacts travail en série avec la commande pompe...
Cordialement
Bertrand[/quote]

Ok vu,

cela revient à contrôler que l'eau qui va vers le capteur n'est pas plus chaude que celle qui en revient. C'est bien cela la situation à éviter.
Par contre il y a des phénomènes transitoires, des volumes d'eau parasites dans les tuyauteries. Il faut sans doute que ce contrôle se fasse en régime stabilisé (tempo ?). Cela devient vite pas simple à moins d'utiliser un micro contrôleur.

a+
Ne passons pas à coté des choses simples, même si ce n'est pas assez cher ...

Avatar du membre
cargo
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 108
Enregistré le : sam. sept. 01, 2012 11:58 am
Localisation : (72)

Message par cargo »

[quote="bip bip 28"]Bonsoir,

peux tu mettre la sonde plutôt vers le haut de l'échangeur?

Amclt[/quote]

Bonsoir,

le problème est que je vais perdre en rendement car mon installation solaire ne se mettra à fonctionner que si le ballon est entièrement froid, et s'arrêtera trop tôt alors que le bas est encore froid.

a+
Ne passons pas à coté des choses simples, même si ce n'est pas assez cher ...

Avatar du membre
Balajol
Modérateur
Modérateur
Messages : 2448
Enregistré le : dim. avr. 03, 2011 23:27 pm
Localisation : Saint-OMER 62

Message par Balajol »

[quote="BALAJOL"]Bonsoir Ok vu,

cela revient à contrôler que l'eau qui va vers le capteur n'est pas plus chaude que celle qui en revient. C'est bien cela la situation à éviter.
Par contre il y a des phénomènes transitoires, des volumes d'eau parasites dans les tuyauteries. Il faut sans doute que ce contrôle se fasse en régime stabilisé (tempo ?). Cela devient vite pas simple à moins d'utiliser un micro contrôleur.

a+[/quote]

Re Cargo et tous,
Je ne comprends pas le problème des phénomènes transitoires :-?
Si la sonde départ capteur détecte une certaine température, la T° sortie échangeur doit Toujours être inférieure :???:


L' hyteresis de ce différentiel fait le reste.

A voir si un lissage est nécessaire en fonction des caractéristiques propres à l'installation mais est ce que le jeu en vaut la chandelles :sad:

Cordialement
Bertrand
-6 m2 en auto-vidange (Circuit Fermé, eau pure sans glycol), Capteurs sous polycarbonate 16 mm (toiture local)
-9 m2 WEISHAUPT et ballon 1000L circuit pressurisé glycolé ; 2 Solareg Genius II; Domoticz
Compte rendu de mon installation ici(1er champ)

Avatar du membre
patrick07
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 1736
Enregistré le : lun. avr. 03, 2006 11:07 am
Localisation : Sud Ardèche -07- St Germain
Contact :

Message par patrick07 »

Ce sujet a déjà fait débat.

Certains sont pour une sonde placée très bas pour un démarrage + tôt du solaire, au risque de refroidir la partie haute du serpentin et d'avoir un fonctionnement chaotique.

D'autres, dont je fais partie, de la mettre au niveau du haut du serpentin voire juste en dessus. L'eau entrant chaude (ou tiède) se refroidit progressivement en descendant dans le serpentin et chauffe les couches d'eau qui l'entoure de + en + froides. Le fonctionnement est + logique et le démarrage de l'installation n'est retardé que de quelques minutes. En effet, sans circulation la température des capteurs a vite fait de remonter de quelques degrés supplémentaires pour déclencher le différentiel de la régulation.

La position de la sonde capteurs est tout aussi importante, si possible au point le + haut du champ.

yves35
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 792
Enregistré le : dim. juin 29, 2008 20:34 pm
Localisation : Rennes 35

Message par yves35 »

bonsoir ,

précision sur l'emplacement des sondes:
-celle du haut doit représenter le plus près possible la température de l'absorbeur et la température du liquide du serpentin. Donc être au contact des 2 . dans ton cas le contact avec le PER n'a pas d'intérêt (à cause de la mauvaise conduction de l'information de la chameur)donc la sonde doit être au contact des ardoises. On reconnait une sonde capteur bien posée au fait que l'information température capteur sur la régulation varie très peu (de 1 ou 2 °) au démarrage du circulateur. Certain capteur plan du commerce sont mal foutu à cet égard (vitosol je crois)

La position de la sonde ballon sert à dire au circulateur:"tu peut y aller ,y a de la place". C'est sur que si tu la met dans l'eau froide , le circu va pédaler joyeusement. Et envoyer de l'eau réchauffée dans les capteurs . Dont la sonde va dire au circulateur "j'ai de la chaleur a donner , met toi en danseuse .Tu trompe tout le monde avec ta sonde ballon mal placée....

Ou mettre la sonde ballon?:
j'ai retrouvé une discussion sur le forum de sebasol qui en traite partiellement:
http://www.sebasol.ch/forum.asp?ordre=2 ... =&f=detail
et post suivants

yves

Avatar du membre
cargo
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 108
Enregistré le : sam. sept. 01, 2012 11:58 am
Localisation : (72)

Message par cargo »

[quote="cargo"]
...Je ne comprends pas le problème des phénomènes transitoires :-? ...

Cordialement
Bertrand[/quote]

Bonjour,

je pensais aux volumes d'eau tampon dans les tuyauteries aller et retour, qui peuvent fausser la mesure comparative au redémarrage de la pompe.
Pour s'en affranchir il faut que je place les sondes a proximité immédiate de la sortie capteur et de la sortie ballon. Peut-être un faux problème, il faut regarder de plus près.


a+
Ne passons pas à coté des choses simples, même si ce n'est pas assez cher ...

Avatar du membre
cargo
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 108
Enregistré le : sam. sept. 01, 2012 11:58 am
Localisation : (72)

Message par cargo »

Bonjour,

Merci à Patrick et Yves pour la théorie des sondes, c'est très intéressant. Je comprend que le choix de la position est un compromis pas simple.
La mesure complémentaire proposée par Balajol est peut-être la réponse absolue (?).
Il faut que j'investigue d'avantage.

La sonde du capteur est collée en partie haute sur une feuille d'alu qui enveloppe le PER, et en contact avec l'ardoise. Courbe de réactivité à tracer.
Celle du ballon est dans un doigt de gant en bas du 1er ballon (en fait j'ai 2 préparateurs d'eau en série).

Encore merci

a+[/quote]
Ne passons pas à coté des choses simples, même si ce n'est pas assez cher ...

Avatar du membre
Balajol
Modérateur
Modérateur
Messages : 2448
Enregistré le : dim. avr. 03, 2011 23:27 pm
Localisation : Saint-OMER 62

Message par Balajol »

[quote="cargo"]Bonjour,

Merci à Patrick et Yves pour la théorie des sondes, c'est très intéressant. Je comprend que le choix de la position est un compromis pas simple.
La mesure complémentaire proposée par Balajol est peut-être la réponse absolue (?).
Il faut que j'investigue d'avantage.

a+[/quote][/quote]

:oops: Je ne pense pas que ce soit la réponse absolue :-) tout au plus adaptée à ma configuration qui est un ballon ECS autoconstruit avec l'échangeur montant très haut dans le ballon .
Avec un ballon du commerce , échangeur compact et très bas, la solution de patrick est surement la mieux adaptée.

Le phénomène que tu présentes est surement amplifié par l'inertie de ta toiture qui reste plus longtemps " Chaude " qu'un capteur conventionnel.
Je rencontre le même phénomène du fait de l'intégration de mes capteurs avec un volume d'air (fermé) important en face arrière.

Cordialement

Bertrand
-6 m2 en auto-vidange (Circuit Fermé, eau pure sans glycol), Capteurs sous polycarbonate 16 mm (toiture local)
-9 m2 WEISHAUPT et ballon 1000L circuit pressurisé glycolé ; 2 Solareg Genius II; Domoticz
Compte rendu de mon installation ici(1er champ)

Avatar du membre
cargo
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 108
Enregistré le : sam. sept. 01, 2012 11:58 am
Localisation : (72)

Message par cargo »

[quote="BALAJOL"]

:oops: Je ne pense pas que ce soit la réponse absolue :-) tout au plus adaptée à ma configuration qui est un ballon ECS autoconstruit avec l'échangeur montant très haut dans le ballon .....
[/quote]

Bonsoir,

effectivement, je suis loin d'avoir une installation idéale (techniquement ...), ce sont deux préparateurs de 150 l en série, donc doubles échangeurs. Je ne sais pas exactement comment c'est construit à l'intérieur, et je n'ai pas beaucoup d'endroit pour prendre les températures. C'est donc très empirique, il n'est pas toujours simple de comprendre précisément les phénomènes d'échanges thermiques.

Je confirme que l'inertie de l'ardoise est importante par rapport à une tôle cuivre ou alu. D'abord ce n'est pas très conducteur (peu de dissipation), et en plus il y en a environ 12 à 15 mm d'épaisseur sur une toiture (masse importante). Je pense que les variations de température de ma sonde haute sont très contenues, la encore il y du temps à passer pour investiguer.

Par hasard ce midi, un collègue m'a fait part de son installation également auto construite (capteur + ballon en direct, qu'il vidange l'hiver). Il m'indique qu'il gère son installation avec un microcontrôleur, et que cela lui à grandement facilité la phase de mise au point. Pour lui la régulation est primordiale (gain de rendement important).
Ce sera sans doute la prochaine évolution ...

a+
Ne passons pas à coté des choses simples, même si ce n'est pas assez cher ...

freeheatbox
Newbie
Newbie
Messages : 20
Enregistré le : sam. oct. 20, 2012 9:21 am
Localisation : Blois

Message par freeheatbox »

Bonjour Cargo

Nous revenons avec notre caleoSoleil.
Maintenant, nous pouvons le poser sous ardoise par l’extérieur.
Pour y arriver, nous avons maintenant un CaleoSoleil qui a la taille de l'ardoise en largeur et le tuyau est en inox annelé dia 12 pour plus de flexibilité.
Nous ne voulons pas utiliser le PER simple car il fond dans le sud de la France et le PER multicouche est trop rigide pour une pose par dessus.
Il suffit d'un spatule pour coller le CaleoSoleil ardoise par ardoise.
Pour un chauffe eau solaire avec 4m² de Caleosoleil, on reste à un prix bien inférieur aux chauffe-eau classiques pour moins de problèmes.

De plus, on vient de lancer un produit identique pour les tuiles mécaniques.
Je serai curieux d'avoir votre avis en regardant cette video..

http://youtu.be/WG04oD0fNzk

Avatar du membre
remi.450
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 2589
Enregistré le : lun. août 27, 2007 18:59 pm
Localisation : St Jean de la Ruelle (45)

Message par remi.450 »

Au prix des tuiles de verre, je ne sais pas si cela vaut le coût.
Rémi

freeheatbox
Newbie
Newbie
Messages : 20
Enregistré le : sam. oct. 20, 2012 9:21 am
Localisation : Blois

Message par freeheatbox »

Effectivement, à l'unité, c'est cher. Mais par quantité, ca coûte pas plus cher qu'un panneau normal quand on prend tout en compte surtout si celui ci est intégré. Pas de problème de pattes, de fuites etc.. Et puis, on a une question de style et de facilité de mise en oeuvre.
Monter un panneau soit même sur un toit, pas facile. Avec le CaleoSoleil, on fait ca tranquille. Le dernier que j'ai monté près de La Rochelle ou la pente des toits n'est pas très fort m'a pris moins de 2 heures entre le moment ou j'ai commencé à retirer les tuiles et le moment ou je finissait de remettre les nouvelles tuiles.

Avatar du membre
cargo
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 108
Enregistré le : sam. sept. 01, 2012 11:58 am
Localisation : (72)

Message par cargo »

Bonjour,

J'ai atteind avec mon système de captage sous ardoise un maxi de 69° au ballon, avec tous les soirs de l'ordre de 55 à 60° en règle générale pour juillet et août. Températures suffisantes et qui sont compatibles avec la tuyauterie PER utilisée.

J'ai cependant du siphonnage qui est apparu sur le circuit primaire (pas toutes les nuits mais souvent), qui s'arrête lorsque le ballon est descendu à 40°.

Encore une petite mise au point à mettre en oeuvre. Les avis divergent sur les post: lyre, clapet ou EV ? Qu'elle est la solution la plus élégante ?

Merci d'avance
Modifié en dernier par cargo le dim. août 25, 2013 12:59 pm, modifié 1 fois.
Ne passons pas à coté des choses simples, même si ce n'est pas assez cher ...

Répondre

Retourner vers « Capteurs plans »