Inox annelé et autovidange ?

Auto-construction, techniques, astuces,

Modérateurs: Balajol, monteric, ametpierre, ramses, françois34, p_bricoleur

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar françois34 » Lun Jan 16, 2017 8:26 am

pacobab a écrit:Bonsoir,
J'ai lu quelque part sur le forum l'histoire de quelqu'un qui a bousillé son circulateur avec les petits anneaux de glace que font les ondulations des tuyaux inox. La plupart des fabricants qui proposent des systèmes autovidangeables, comme par exemple Saunier / Vaillant, mettent quand même du glycol dans leur circuit. Ils ont eu trop de problèmes avec les résidus de glace. Malgré le surcoût, par sécurité, je suis plutôt partisan de cette solution .
Cdt
Jean

J'ai du mal à comprendre car avant d'arriver au circulateur, il faut que les bouts de glace traversent les capteurs ( qui sont déjà tièdes au moment du déclenchement), la réserve et le serpentin.

Et puis franchement, mettre du glycol dans un circuit qui justement n'en a pas besoin... :-?
Avec Linux vous avez un noyau. Avec Windows vous avez des pépins...
Avatar de l’utilisateur
françois34
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1045
Enregistré le: Ven Jan 20, 2006 12:33 pm
Localisation: Herault

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar pacobab » Lun Jan 16, 2017 9:10 am

Bonjour François et bonjour à tous,
françois34 a écrit:J'ai du mal à comprendre car avant d'arriver au circulateur, il faut que les bouts de glace traversent les capteurs ( qui sont déjà tièdes au moment du déclenchement), la réserve et le serpentin.

Oui, tu as parfaitement raison. Le circulateur est en aval du ballon et donc protégé des paillettes de glace. Il faudrait que je retrouve le sujet en question pour savoir quel était le problème.

françois34 a écrit:Et puis franchement, mettre du glycol dans un circuit qui justement n'en a pas besoin... :-?

Là, je suis moins d'accord. C'est une réalité, tous les fabricants* de systèmes complets autovidangeables mettent quand même du glycol dans leur circuit. C'est une sécurité. Et vu le prix d'une installation solaire thermique, je ne trouve pas que ce soit un luxe.
Souvenez-vous
Yen a qu'ont essayé, ils on eu des problèmes
:-) :-) :-)
Cdt
Jean

*À l'exception peut être de Rotex ?
Plus c'est simple, moins c'est compliqué !
Avatar de l’utilisateur
pacobab
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 427
Enregistré le: Jeu Aoû 09, 2007 14:48 pm
Localisation: Parempuyre (33)
Âge: 56

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar Geekolo » Lun Jan 16, 2017 10:24 am

Bonjour,
pacobab a écrit:...mettent quand même du glycol dans leur circuit. C'est une sécurité. Et vu le prix d'une installation solaire thermique, je ne trouve pas que ce soit un luxe.


Dans mon circuit, il y aura quelque chose comme 1100 litres (944 de ballon + 39 du réseau capteurs + 98 circuits de chauffage + divers tuyaux, vannes...) car je souhaite éliminer les échangeurs tant que faire ce peut.
Si je met du glycol, il faut que ça soit protégé à 100%. Or, chez moi dans le Loir et Cher, on a eu -15,2°C en Février 2012. Donc il faut une concentration de glycol de 30%, soit 330 litres, soit plus de 800 €...
Pour ce prix, je peux changer plusieurs circulateurs qui auraient grillés, au cours du cycle de vie du système, non ?

Après, je me dis que les glaçons, ça flotte.
Ne peut-on faire un piège à glaçons à l'entrée basse (froide) des capteurs et un autre près du ballon à l'éntrée chaude ?
Une cavité au dessus de l'écoulement ou les glaçons iraient fondre tranquilement. La section serait plus grosse que le tuyau afin de ralentir l'écoulement, et peut-être un filtre grossier sur le flux afin de stopper les glaçons, qui remonteraient alors pour aller fondre à la surface.
A moins que cela existe ? Une recherche rapide sur le Web ne m'a pas aidé cependant.
Autoconstruction maison passive bois, toit photovoltaique de 9kw, récupérateur chaleur eaux grises.
Projet de solaire thermique 6 panneaux et 944l en auto-vidange
http://brouille.net/ECS-desc.pdf
Avatar de l’utilisateur
Geekolo
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 198
Enregistré le: Ven Juil 10, 2015 23:43 pm
Localisation: Epuisay (Loir et Cher)
Âge: 52

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar françois34 » Lun Jan 16, 2017 10:33 am

pacobab a écrit:Là, je suis moins d'accord. C'est une réalité, tous les fabricants* de systèmes complets autovidangeables mettent quand même du glycol dans leur circuit. C'est une sécurité. Et vu le prix d'une installation solaire thermique, je ne trouve pas que ce soit un luxe.

C'est surtout une sécurité pour eux, ils ouvrent très grand le parapluie...
Avec Linux vous avez un noyau. Avec Windows vous avez des pépins...
Avatar de l’utilisateur
françois34
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1045
Enregistré le: Ven Jan 20, 2006 12:33 pm
Localisation: Herault

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar françois34 » Lun Jan 16, 2017 10:40 am

OPatrick a écrit:Bonjour,
pacobab a écrit:...mettent quand même du glycol dans leur circuit. C'est une sécurité. Et vu le prix d'une installation solaire thermique, je ne trouve pas que ce soit un luxe.


Dans mon circuit, il y aura quelque chose comme 1100 litres (944 de ballon + 39 du réseau capteurs + 98 circuits de chauffage + divers tuyaux, vannes...) car je souhaite éliminer les échangeurs tant que faire ce peut.
Si je met du glycol, il faut que ça soit protégé à 100%. Or, chez moi dans le Loir et Cher, on a eu -15,2°C en Février 2012. Donc il faut une concentration de glycol de 30%, soit 330 litres, soit plus de 800 €...
Pour ce prix, je peux changer plusieurs circulateurs qui auraient grillés, au cours du cycle de vie du système, non ?

Après, je me dis que les glaçons, ça flotte.
Ne peut-on faire un piège à glaçons à l'entrée basse (froide) des capteurs et un autre près du ballon à l'éntrée chaude ?
Une cavité au dessus de l'écoulement ou les glaçons iraient fondre tranquilement. La section serait plus grosse que le tuyau afin de ralentir l'écoulement, et peut-être un filtre grossier sur le flux afin de stopper les glaçons, qui remonteraient alors pour aller fondre à la surface.
A moins que cela existe ? Une recherche rapide sur le Web ne m'a pas aidé cependant.

La seule partie où l'eau qui reste dans les anneaux est exposée au gel est celle située entre les capteurs et l'entrée dans l'habitation.

Dans la majorité des circuits c'est moins de trente centimètres ( chez moi c'est quatre mètres sur l'entrée des capteurs).

Je viens de faire l'essai sur un mètre d'annelé avec une légère pente. Il reste même pas un dé à coudre d'eau...
Avec Linux vous avez un noyau. Avec Windows vous avez des pépins...
Avatar de l’utilisateur
françois34
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1045
Enregistré le: Ven Jan 20, 2006 12:33 pm
Localisation: Herault

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar Geekolo » Lun Jan 16, 2017 13:49 pm

Bonjour François,

françois34 a écrit:Je viens de faire l'essai sur un mètre d'annelé avec une légère pente. Il reste même pas un dé à coudre d'eau...


Merci d'avoir fait l'essai !
Autoconstruction maison passive bois, toit photovoltaique de 9kw, récupérateur chaleur eaux grises.
Projet de solaire thermique 6 panneaux et 944l en auto-vidange
http://brouille.net/ECS-desc.pdf
Avatar de l’utilisateur
Geekolo
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 198
Enregistré le: Ven Juil 10, 2015 23:43 pm
Localisation: Epuisay (Loir et Cher)
Âge: 52

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar Geekolo » Lun Mar 06, 2017 11:32 am

Bonjour à tous,
Sur une vidéo youtube (https://www.youtube.com/watch?v=qOXcbsjUOZw&t=83s#t=296.667854) on peut voir un récapitulatif des conditions pour l'autovidange, soit :
  • dimension des tuyaux minimum 3/4" (19mm) pour ne pas bloquer l'air. Or il me semble qu'il a été dit ici qu'il fallait au contraire minimiser le diamètre des tuyaux pour mieux chasser l'air... J'ai mal compris un truc ?
  • Pente minimum des tuyaux de 3/12 = 25% !
  • les capteurs doivent être inclinés de 10°, ce qui représente plus de 20 cm sur la largeur d'une capteur de 1,2m ! Cela me parait énorme...
  • pas de coude à 90°dans les tuyaux. Pourquoi ?

Le résultat, d'un point de vue esthétique, va déplaire à Madame...

@+
Patrick
Autoconstruction maison passive bois, toit photovoltaique de 9kw, récupérateur chaleur eaux grises.
Projet de solaire thermique 6 panneaux et 944l en auto-vidange
http://brouille.net/ECS-desc.pdf
Avatar de l’utilisateur
Geekolo
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 198
Enregistré le: Ven Juil 10, 2015 23:43 pm
Localisation: Epuisay (Loir et Cher)
Âge: 52

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar françois34 » Lun Mar 06, 2017 11:41 am

OPatrick a écrit:Bonjour à tous,
Sur une vidéo youtube (https://www.youtube.com/watch?v=qOXcbsjUOZw&t=83s#t=296.667854) on peut voir un récapitulatif des conditions pour l'autovidange, soit :
  • dimension des tuyaux minimum 3/4" (19mm) pour ne pas bloquer l'air. Or il me semble qu'il a été dit ici qu'il fallait au contraire minimiser le diamètre des tuyaux pour mieux chasser l'air... J'ai mal compris un truc ?
  • Pente minimum des tuyaux de 3/12 = 25% !
  • les capteurs doivent être inclinés de 10°, ce qui représente plus de 20 cm sur la largeur d'une capteur de 1,2m ! Cela me parait énorme...
  • pas de coude à 90°dans les tuyaux. Pourquoi ?

Le résultat, d'un point de vue esthétique, va déplaire à Madame...

@+
Patrick

Comme quoi on en raconte des anneries sur le net!

Sur mes cinq capteurs ça me ferait 85 cm d'inclinaison.

C'est débile... :roll2:
Avec Linux vous avez un noyau. Avec Windows vous avez des pépins...
Avatar de l’utilisateur
françois34
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1045
Enregistré le: Ven Jan 20, 2006 12:33 pm
Localisation: Herault

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar guy delsol » Lun Mar 06, 2017 12:29 pm

Hé oui, François..!!!
Ce sont toutes ces "âneries" qui plombent l'autovidange....
1/. Un primaire,.. du toit, combles , étage et garage, avec 6 capteurs, circuit tout en cuivre de 16/18, pas de bulles circul en vitesse 2 ça roule....
2/. La pente...!!! au pif, 2 ou 3%, et l'eau s'écoule sans problème...
( 2% sur mon toit, est à peine visible, sur 2X 3 capteurs (2 X 6 m ) soit 12 cm de décalage entre milieu et extrême.
L'esthétique est toujours discutable, voir mon avatar, mais l'efficacité est bien là.
Encore que..Inquiet, à l'installation, après vidange, j'ai démonté le raccord bas des capteurs...
Hé bien pas une goute restante...!!!
3/.Bien sur éviter les coudes à 90°, mais ce n'est pas deux ou trois sur la longueur qui va handicaper la charge du circul..
4/. Du glycol en autovidange...c'est bien la plus grosse ânerie...!!!
Réservé aux instal mal foutues ou peu sures...
Effectivement les fabricants le suggèrent, Ils vendent...en plus, et se couvrent d'un installateur incompétent.
5/. Les éventuels glaçons...encore une anerie..si le système se met en route, c'est bien que les capteurs sont plus chauds que le ballon..!! alors ??
6/. Y en a même qui doute de la surchauffe, capteurs vides...Du verre, du cuivre, de l'alu...ça peut chauffer pas mal, et alors..!!! une remise en eau progressive remet tout le monde à la température qui convient...
Que dire des voitures en plein cagnard, l'été, quand on ne peut pas toucher le volant..!!!

Simple !!je vous dit...!!

Cordialement.
Guy
Avatar de l’utilisateur
guy delsol
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 1100
Enregistré le: Mer Juil 30, 2008 18:16 pm
Localisation: rousson 30

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar YELLOW WHEELY BIN » Lun Mar 06, 2017 14:58 pm

OPatrick a écrit:B]Pente minimale des tuyaux de 3/12 = 25% !


Je suis d'accord avec G. Delsol : qqn chez "51"aurait-il un peu trop bu (de glycol...) (sinon rien...)?

Sur le weibo, on trouve de tout, "entre 0.5° et 3°"...
Je pense que même à zéro degrés, cela marcherait !
Je dirais, pente zéro et constante en premier, ensuite négative si l'on peut...
L'important c'est qu'à l'arrêt de la pompe, la ligne "aller" puisse se vider sans encombre...
... et que la pompe puisse tourner en roue libre afin de laisser passer le flux "retour" depuis le collecteur.

En effet, une éventuelle "cloche d'air" dans la ligne aller pourrait empêcher l'autovidage : pour contrer cela, certains ajoutent une tuyauterie d'évent...

(Par contre, pour ma part, je vise un système de pressurisation pneumatique, mon collecteur étant en serpentine...) (CR en cours) (tjrs...) :sad:

YWB
Avatar de l’utilisateur
YELLOW WHEELY BIN
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 210
Enregistré le: Jeu Nov 20, 2014 23:31 pm
Localisation: Plérin (22)

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar guy delsol » Mar Mar 07, 2017 11:29 am

Salut YWB..
Hélas pour toi.. avec des capteurs en serpentin, tu ne seras jamais sur d'une vidange totale..
D'où l'usage de glycol...breuk..
QQ part déjà sur le forum a été évoqué "le coup de compresseur en final de vidange," pour chasser la dernière eau.....
Imagine l'usine et la régulation nécessaire..!!!
Toujours pour un résultat douteux...
Courage.
GUY
Avatar de l’utilisateur
guy delsol
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 1100
Enregistré le: Mer Juil 30, 2008 18:16 pm
Localisation: rousson 30

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar françois34 » Mar Mar 07, 2017 11:44 am

guy delsol a écrit:QQ part déjà sur le forum a été évoqué "le coup de compresseur en final de vidange," pour chasser la dernière eau.....
Imagine l'usine et la régulation nécessaire..!!!
Toujours pour un résultat douteux...


Bonjour Guy et tous,

Et puis un groupe électrogène si panne de courant pour le compresseur... :-D
Avec Linux vous avez un noyau. Avec Windows vous avez des pépins...
Avatar de l’utilisateur
françois34
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1045
Enregistré le: Ven Jan 20, 2006 12:33 pm
Localisation: Herault

Re: Inox annelé et autovidange ?

Messagepar utta22 » Mar Mar 07, 2017 16:12 pm

bonjour ;
il est écris : "avec des capteurs en serpentin tu ne seras jamais sur une vidange totale" .
avec un serpentin avec des coudes à180° et ligne parallèles ,c'est certain catastrophe assurée , mais avec des coudes inférieur à 180°et des lignes non parallèles aucun problème ,c'est ce que j'ai fais chez moi , j'avais contrôlé pas une goute ne restait, vidange tr.ès rapide et çà tourne depuis 2007 .
par contre comme je fonctionne en DB et sans échangeur primaire,j'avais un problème de vidange sur la ligne froide beaucoup trop rapide , comme c'était une cuve ouverte je pouvais voir ce qui se passait . au moment de l'arret circulateur ,l'eau de la ligne froide +celle des capteurs revenait dans la cuve à vitesse grand V , on voyait le jet d'eau et de bulles dans le fond de la cuve , il y a pas mieux pour faire de l'eau tiède! .depuis le problème est résolu,plus de bulles et l'eau reviens tout doucement .
il me semble que Heli.. Fran.. avais dans un deuxième temps modifié son serpentin avec des lignes non parallèles pour vidange .il me semble l'avoir lu sur ce forum ,mais je ne le retrouve pas .quand on regarde leur documentation , il préconise le glycol???
salut .

utta22
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 185
Enregistré le: Sam Déc 23, 2006 13:43 pm
Localisation: guingamp 22

Précédente

Retourner vers Ballon de stockage chauffage et/ou ECS

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité