Eau morte

Auto-construction, trucs et astuces...

Modérateurs : ramses, Balajol, monteric, ametpierre, françois34, p_bricoleur

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 732
Enregistré le : dim. déc. 11, 2005 16:06 pm
Localisation : Mons Belgique

Message par Malognes »

Que signifie eau morte?

Henri Weiss
Newbie
Newbie
Messages : 16
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 15:49 pm
Localisation : Saint Priest sous Aixe (87)
Contact :

Message par Henri Weiss »

Bonjour,

Allez, je me mouille !

Une recherche dans l'inévitable fontaine de savoir qu'est gogol, nous donne dans une définition du Littré (extrait de 19 pages sur le sujet) : Eau morte, eau qui ne coule point, stagnante.

Voilà une première réponse vite fait pour ne pas laisser le forum avec un seul post...

Chaleureusement...

HW

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 732
Enregistré le : dim. déc. 11, 2005 16:06 pm
Localisation : Mons Belgique

Message par Malognes »

Bonjour,

Dans la vie, il faut savoir se mouiller pour apprendre.

Cette stagnation de l'eau est une bonne approche.
Mais dans un réservoir-stockeur avec les échanges de température, il y a toujours une convection de l'eau.

Qu'est-ce que de l'eau morte?

A+

Malognes

clincks
Newbie
Newbie
Messages : 29
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 19:52 pm
Localisation : Arlon - Belgique

Message par clincks »

Est-ce que cela n'aurait pas quelque chose à voir avec le fait que l'eau qui est contenu dans la cuve n'étant pas renouvellée se "neutralise" et devient "morte"?

Morte car au bout d'un moment elle n'a plus de réaction chimique avec la cuve?

Pas de dico... juste une intuition...

Suis-je dans le bon???

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 732
Enregistré le : dim. déc. 11, 2005 16:06 pm
Localisation : Mons Belgique

Message par Malognes »

Ton raisonnement est tout à fait correct.

Car au bout d'un moment elle n'a plus de réaction chimique avec la cuve?

Morte est le contraire de vivante.

La réponse va se dévoiler après la question : Pourquoi?

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 732
Enregistré le : dim. déc. 11, 2005 16:06 pm
Localisation : Mons Belgique

Message par Malognes »

Joker pour Noêl : oxydo-réduction.

Maintenant, on doit trouver.

cyberlionel
Newbie
Newbie
Messages : 18
Enregistré le : lun. déc. 26, 2005 20:06 pm
Localisation : Marseille 13

Message par cyberlionel »

Bonjours, il se forme dans les circuits de chauffage central, des boues dans les canalisations qui véhicule de l'eau (morte), dans un circuit solaire le même fénomène peut-il se produire?
Bon noël et à bientot
cyberlionel

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 732
Enregistré le : dim. déc. 11, 2005 16:06 pm
Localisation : Mons Belgique

Message par Malognes »

Une eau est dite morte quand elle a perdu ses gaz dissous et qu'il ne faut plus purger les circuits.

J'ai appris ; il n'y a pas longtemps qu'un mètre cube d'eau de ville contenait 46 litres de gaz dissous.

L'oxygène va oxyder tout ce qu'il rencontre : les tuyaux, le chanvre, la pâte d'étanchéité.
"Les boues" sont la résultante de cette oxydation. D'où, il n'est pas bon pour une installation de toujours vider et remplir.

Dans un circuit solaire, on ne change pas l'eau tous les jours.

Avatar du membre
p_bricoleur
Modérateur
Modérateur
Messages : 1671
Enregistré le : mar. déc. 27, 2005 10:37 am
Localisation : Rueil-Malmaison (92)
Contact :

Message par p_bricoleur »

Bonjour,

J'essaie une interprétation du terme "eau morte" dans le solaire...

Si de l'eau sans gaz dissous est de l'eau morte, alors l'eau d'un circuit de chauffage est donc de l'eau morte. Et l'eau d'un circuit solaire aussi, après quelques cycles de chauffe et purge du circuit.

Or, nous utilisons dans le solaire ce terme dans l'expression "réservoir d'eau morte" pour signifier que l'eau ne fait partie d'aucun circuit (ni solaire, ni ECS, ni chauffage) : elle ne bouge pas de son réservoir et ne sert que de tampon thermique.

Dans ce sens, "eau morte" signifierait donc "eau qui ne bouge pas".
Par opposition à "eau vive" : eau qui circule, eau faisant partie d'un circuit.

Cordialement

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 732
Enregistré le : dim. déc. 11, 2005 16:06 pm
Localisation : Mons Belgique

Message par Malognes »

Bonsoir,

Quand tu prens un boiler ECS :
Le contenu est de l'eau potable qui est renouvelée. On pourrait l'appeller eau vive (oxygènée). Pour la garder potable et éviter l'oxydation du réservoir; celui-ci doit être en inox ou en acier émaillé. Dans les serpentins circule de l'eau morte (non oxygènée).

Pour un réservoir à eau morte :
Dans le serpentin ECS, c'est de l'eau vive (oxygènée).
Dans les serpentins solaire et chauffage, c'est de l'eau morte (non oxygènée).
Lors du remplissage, l'eau du reservoir sera de l'eau vive (oxygénée) qui ne bouge pas. L'oxygène de l'eau va oxyder la cuve. Une péllicule d'huile en surface empêche un nouvel apport d'oxygène dans l'eau. Cette eau devient non oxygènée d'où eau morte. Morte dans le sens qui ne travaille plus.

Les mouvements de l'eau au sein du réservoir à eau morte, lors des échanges de chaleurs, devront être les plus faibles possibles pour ne pas mélanger l'eau. C'est la stratification de l'eau.

A+

cyberlionel
Newbie
Newbie
Messages : 18
Enregistré le : lun. déc. 26, 2005 20:06 pm
Localisation : Marseille 13

Message par cyberlionel »

Bonjours, si je comprend bien, tu suggère de mettre un peu d'huile (combien?; la quelle?) pour isoler l'eau de l'air dans un vase d'expension à l'air libre.
Cette huile ne risque t-elle pas de s'oxyder à son tour, et de poluer l'eau morte?
A haute température (+ de 80°) la fluidité de l'huile risque de favoriser son mélange avec l'eau circulant dans le circuit solaire et poluer l'ensemble du circuit, voir diminuer la qualité des échanges thermiques.

Ces intérogations sont une de mes préocupation pour mon système en thermosiphon, où le ballon échangeur est constitué d'un cumulus de 200 l dépouillé de son isolation sur 90 cm et mis au bain marie dans un fût de 220 litres en Plastique bleu, qui sert à la foi de d'échangeur thermique et de vase d'expension, j'ai monté des coudes aux connections solaire pour forcer l'eau à tourner autour du cumulus, d'où un certain brassage.
Entre le niveau de l'eau et l'arrivé chaude, il y a environ 10 cm.

Bref si je n'utilise que de l'eau, je risque une évaporation lente et donc il faudra refaire le niveau de temps en temps, mais mon eau ne sera jamais morte.(y-a-t-il un risque d'eau croupie, de mauvaise odeur?)

Si J'utilise une pélicule d'huile, l'évaporation sera sans doute plus lente, mais c'est l'huile qui risque de tourner (odeur), voir de poluer l'ensemble du circuit.
J'imagine bien qu'il n'y a pas de solution miracle, et que chaque système a ses défauts, mais si vous avez des solutions je suis preneur.
A bientôt
cyberlionel

clincks
Newbie
Newbie
Messages : 29
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 19:52 pm
Localisation : Arlon - Belgique

Message par clincks »

Bonjour,

je me permet de répondre à la place de Malognes... car j'ai le même projet... et donc je commence à bien connaitre le problème. (enfin je l'espère)

L'huile est a mettre dans une cuve en eau morte.
explication: La cuve est une cuve qui est "en circuit fermé"... c-a-d qu'il n'y a pas d'eau qui entre et qui sort de cette cuve. Elle est la uniquement comme "accumulateur" qui se charge et se décharge au travers d'échangeurs (serpentins).

Cette cuve n'est pas sous pression... ce qui veut dire qu'il y a de l'air qui peut entrer et sortir en fonction de la dillatation de l'eau...

L'évaporation est mauvaise pour deux raisons majeures:
1. il faut faire l'appoint de temps en temps, donc apport d'oxygène, et donc risque de rouille à la longue.
2. Le changement d'état de l'eau (devenant vapeur) absorbe énormément d'énergie... dommage de perdre ainsi l'énergie (solaire) stockée...

L'huile permet d'éviter(limiter) ce phénomère... car elle est moins dense que l'eau et ne s'évapore pas. (L'huile ne s'évapore pas en raison de la masse élevée des molécules.).

L'eau, et donc l'huile, n'entre jamais en contact avec l'eau des circuits (chauffage ou sanitaire)... il n'y a donc aucun risque de "contamination"...

L'huile utilisée est de l'huile pour la salade... 1 à 2 cm devrait suffire.

Ma seule crainte dans ce système: le risque d'odeur de "frite"...
Pour éviter cela, il faut réduire au maximum la surface d'échange entre l'interieur et l'extérieur de la cuve. (1 cm² devrait être largement suffisant).

J'ai également recu ceci comme information:
Une huile alimentaire chauffée à plus de 200°C commence à se dégrader
(apparition de fumées, transformation chimique de ses constituants, odeur de friture due essentiellement à la formation d'acroléine)...
je suppose donc qu'en dessous de cette température l'huile ne se dégrade pas et qu'elle ne sent pas la "frite"...

L'expérience me (nous) dira si c'est exact...

Stéphane

Avatar du membre
p_bricoleur
Modérateur
Modérateur
Messages : 1671
Enregistré le : mar. déc. 27, 2005 10:37 am
Localisation : Rueil-Malmaison (92)
Contact :

Message par p_bricoleur »

Bonjour

A la place de l'huile alimentaire, qui peut se dégrader (surtout à chaud) et provoquer des odeurs de rance.
L'odeur de rance vient d'une oxydation des molécules grasses (qui peuvent alors former des aldéhydes) des huiles non saturées.
L'oxydation est favorisée par la lumière (les bouteilles d'huile sont souvent opacifiées) et la chaleur.

Je préconiserai une huile minérale, comme l'huile de paraffine pure.
Il faut utiliser une huile sans odeur (comme l'huile de paraffine alimentaire) sinon ça sent le pétrole (comme l'huile de chaîne à vélo...)

Cordialement

clincks
Newbie
Newbie
Messages : 29
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 19:52 pm
Localisation : Arlon - Belgique

Message par clincks »

Je ne connais pas cette huile... on la trouve où???

Merci.

Stéphane

Avatar du membre
p_bricoleur
Modérateur
Modérateur
Messages : 1671
Enregistré le : mar. déc. 27, 2005 10:37 am
Localisation : Rueil-Malmaison (92)
Contact :

Message par p_bricoleur »

Bonjour

Une source facile d'huile de paraffine sans odeur , c'est l'huile de régime alimentaire (la paraffine n'est pas assimilée par l'organisme, et donc ça n'apporte pas de calories).
On trouve donc en parapharmacie ou dans les magasins diététiques de l'huile de paraffine très raffinée et complétement neutre.

Ca doit rester assez cher mais la quantité nécessaire pour faire une couche superficielle reste assez faible.

Cordialement

Répondre

Retourner vers « Ballon de stockage et réserves à eau morte »