Délestage en sous-sol ??

Outils et réflexions pour la conception d'une habitation intégrant la gestion des apports du soleil.

Modérateurs : monteric, ametpierre, ramses, Balajol

Répondre
ladenree
Newbie
Newbie
Messages : 41
Enregistré le : ven. févr. 12, 2010 10:25 am
Localisation : Sarrebourg (57)

Message par ladenree »

Bonjour à tous,

Je ne sais pas si ce sujet à déjà été traité, (et je m'en excuse si cela a été le cas) mais j'ai cherché un peu sans rien trouver...D'ailleurs, je ne suis p-être même pas dans la bonne rubrique... :oops: :oops:
Bref, pas terrible pour mon 1er post...Toutefois :

En pleine documentation sur le solaire, ses applications et solutions, je trouve gênant de perdre la très grande majorité des apports solaire de l'été...
J'ai lu aussi qu'en été, le risque de voir une surchauffe est assez importante...
J'ai lu aussi que les puits canadiens semblent dépassé au profit des tunnels à galets ou de l'air chaud réchauffe des galets, qui à leur tour, réchauffe une masse de terre situé sous le bâtiment pendant la belle saison...A l'arrivée de la saison plus froide, ces calories emmagasinées sont lentement libérées au profit de la construction...
Or,
Ne pourrait-on pas imaginer, sur le principe des tunnel à galets qui se réchauffent avec des capteurs solaires à air, réchauffer une masse de terre sous l'emprise de la maison avec les calories en trop de l'été ?
Puis, puiser dans ces calories pour réchauffer l'air venant du puit canadien et traversant, en automne cette masse réchauffée ?

Bref, plutot que de mettre un radiateur dehors dissipant le surplus, pourquoi ne pas les dissiper dans le sous-sol et en récupérer une partie plus tard ??

Je n'ai aucune idée de la technique à utiliser...mais le principe me semblerait cohérent...
Modifié en dernier par ladenree le mar. févr. 16, 2010 18:32 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
sange
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 148
Enregistré le : sam. mai 31, 2008 18:26 pm
Localisation : vieugy 74

Message par sange »

A priori c'est possible, mais a un cout relativement eleve, voir ce lien: http://forums.futura-sciences.com/habit ... aison.html

Sylvain.

Avatar du membre
thermitch
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 4065
Enregistré le : dim. mars 16, 2008 13:45 pm
Localisation : Marcillé-Robert (35)
Contact :

Message par thermitch »

Le mythe du stockage saisonnier, le jour où ça marche il y aura des heureux ;-)
Mais c'est bien, faut continuer d'y réfléchir.

ladenree
Newbie
Newbie
Messages : 41
Enregistré le : ven. févr. 12, 2010 10:25 am
Localisation : Sarrebourg (57)

Message par ladenree »

[quote="thermitch"]Le mythe du stockage saisonnier, le jour où ça marche il y aura des heureux ;-)
Mais c'est bien, faut continuer d'y réfléchir.[/quote]

Bonsoir,
Des stockages inter saisonniers, je n'y pense pas trop, par contre, utiliser mon sous-sol de juin à septembre pour y stocker des calories que je récupèrerais de septembre à...jusqu'à ce qu'il n'y en ai plus, moi, ça m'irait très bien et cela semble, en plus, réaliste, non ??
Même si cela ne me préchauffe mon air du puit canadien que pendant 1 ou 2 mois, c'est autant de gagné...m'enfin seulement si le surcout n'est pas prohibitif, bien évidemment...
Et puis même si cela ne me chauffe qu'un peu ma cave, c'est toujours ça...

L'idée était de faire passer un circuit enterré de 1 ou 1,5m sous ma dalle du sous-sol...Cela libérerait l'excès de calories dans le terre et réchaufferait sensiblement la dalle de mon sous-sol par la suite...

Avatar du membre
m_you49
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 3612
Enregistré le : sam. déc. 31, 2005 12:36 pm
Localisation : Beaupréau-en-Mauges - 49

Message par m_you49 »

Salut.
[quote="thermitch"]Le mythe du stockage saisonnier, le jour où ça marche il y aura des heureux ;-) Mais c'est bien, faut continuer d'y réfléchir.[/quote]
Ça n'est pas une utopie, et beaucoup d'essais ont été fait, bien avant que certains ici soient nés :roll:
Avant de construire (1981) j'avais visité des maisons avec stock de galets sous toute la maison chauffé par capteurs à air. (pas de gel, pas de fuites :cool: )
Mais tenir six mois d'hiver avec six mois pour stocker, c'est difficile. Par contre, stocker et libérer même si c'est pour qq semaines, ça se fait. Il est bien évident que moins il y aura de déperditions dans le local à chauffer, plus la restitution du stock sera longue.
Aller voir sur le site de Konrad Lutz, et vous verrez que ça se fait même pour des bâtiments tertiaires. Mais ils sont pensés pour ça et sont à énergie positive.
Comme quoi, tout est possible si on pense long terme et amortissement sur la durée de vie du bâtiment.
@ +
M.You - 49

Avatar du membre
totoche
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
Messages : 390
Enregistré le : lun. nov. 03, 2008 17:25 pm
Localisation : st mathieu de tréviers (34)

Message par totoche »

bonsoir,

un peu de lecture pour les anglophones :

http://www.dlsc.ca/

et en français
http://www.dlsc.ca/DLSC_Brochure_f.pdf
http://www.solarbuildings.ca/c/sbn/file ... r%20le.pdf

idée : réseau de sondes verticales confectionnées de PER noyé dans des tubes béton coulés sur place; l' été on chauffe, à l'automne on prélève;
si on veut stocker un mois de chauffage à 40KWh/jour il faut stocker 1200KWh; de juin à septembre dans le midi de la France , 10m2 à 45° devraient fournir près du double; à vos calculettes :roll:

yves35
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 792
Enregistré le : dim. juin 29, 2008 20:34 pm
Localisation : Rennes 35

Message par yves35 »

bonsoir,

une question voisine avait déjà été abordée sur le forum de sebasol:

http://www.sebasol.ch/forum.asp?ordre=0 ... =&f=detail
et posts suivants

il semble que ce ne soit pas possible. Mais notre esprit y trouve son compte en l'imaginant ;de la même manière que l'on "rentre "du bois ou du fuel pour l'hiver, cela parait naturel de "rentrer" de la chaleur pour plus tard . La différence entre les énergies de flux (vent , soleil,marée, hydroélec) et les énergies de stock (donc le bois par assimilation ) sont que les premières se stockent mal .

Il peut y avoir aussi le désir d'être indépendant du reste du monde qui joue dans cette recherche ,alors que tous les jours on vit en société et on échange avec tout le monde. Mais bon, si ça existe sous une forme simple, je suis preneur . Egalement si quelqu'un connait le moyen de mettre sous cloche de beaux jours d'été pour les ressortir en hiver quand le moral est dans les chaussettes.

yves

Avatar du membre
thermitch
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 4065
Enregistré le : dim. mars 16, 2008 13:45 pm
Localisation : Marcillé-Robert (35)
Contact :

Message par thermitch »

[quote="totoche"]...
si on veut stocker un mois de chauffage à 40KWh/jour il faut stocker 1200KWh; de juin à septembre dans le midi de la France , 10m2 à 45° devraient fournir près du double; à vos calculettes :roll:[/quote]
Le calcul est simple et la conclusion apparente est facile.
Maintenant de là à stocker ce double et pouvoir l'utiliser à bon escient, c'est une autre paire de manche.
Même problème avec l'électricité ;-)

pruvost
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 281
Enregistré le : lun. juil. 20, 2009 12:51 pm
Localisation : sathonay (69)

Message par pruvost »

Bonjour
Il y a plusieurs dizaines d'années, j'ai lu une réalisation d'une villa contenant en son centre une grosse cuve béton isolée et remplie d'eau chauffée l'été et restituant ses calories en demie saison et en hiver.
De mémoire le réservoir était très important et situé au centre de la construction.
Mais c'est très ancien et ce devait être sur SYSTEME D.
Pour info

ladenree
Newbie
Newbie
Messages : 41
Enregistré le : ven. févr. 12, 2010 10:25 am
Localisation : Sarrebourg (57)

Message par ladenree »

Merci à vous pour toutes ces précisions...

l'idée d'une très grande reserve d'eau sous la partie habitation n'est - à mon sens - pas économiquement rentable...Vu l'investissement en terme deterrassement, puis en terme de construction et, enfin, en terme d'étanchéité (c'est sous la maison, évitons d'avoir un air trop humide...), la raison me fait oublier cette solution...

L'idée, au-dessus, avec des pieux béton dans lesquels circulerait un liquide caloriporteur semble bien conçu également, mais encore une fois, à quel coût...

Un simple réseau entérré d'1,5m de tuyau acier (fer noir) qui était utilisé jadis pour les adductions d'eau privé semblerait plus à ma portée, mais il ne serait utilisable qu'une bonne 20aines d'années, ensuite, gare à la rouille...
Et je ne suis pas sur, qu'avec 36m de tuyau diam. 1" (surface d'échange de 3,2m²) la surface déchange avec la terre soit suffisante pour délaister mes panneaux en periode estivale...

Bref, plus j'y pense et plus je me dit que l'investissement n'en vaut sans doute pas le cout...
Toutefois, placer un radiateur à l'extérieur pour décharger le surplus de chaleur, quel dommage... :cry:
Allons, soyons fou, faisons simplement tourner une génératrice avec la vapeur produite par nos panneaux en été... :roll: :roll:
Modifié en dernier par ladenree le mer. févr. 17, 2010 17:45 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
ice 54
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 1856
Enregistré le : ven. avr. 11, 2008 10:59 am
Localisation : dombasle 54

Message par ice 54 »

Bonjour,
Ton raisonnement sur la vapeur me rappel une anecdote.
Lors de la mise en service de mon installation par une belle journée ensoleillé j'ai appris a mes dépends qu'il est impératif d'avoir une pression minimum à l'entré de la pompe pour éviter de cavité et donc de désamorcer celle-ci.
Donc je met en eau avec mon voisin qui me donnait un coup de main non pas dans l'esprit scientifique mais pas sympathie.(en gros pour lui le solaire ne marche pas mais bon on est bon copain donc ...)
Apres 20 mn de mise en eau rien ne se passe !!! pfff prêt à dégainer mon clavier pour me plaindre sur le forum ! je regarde mon débitmètre et rien, l'eau ne circule pas grrrrrrrrrrrrrrr .
Je bricole sur mon circulateur, arrêt /marche, purge etc .........et la éclaire de génie, je me dit qu'a tout les coups j'ai une bulle d'air en haut de mes panneaux et que celle ci bloque la circulation (ne jamais sous estimé une bulle d'air).
Je monte d'un étage, afin d'accélérer le mouvement je démonte le purgeur car je commence a me douter du truc et la j'ai de l'air qui sort.
Mon voisin sort en hurlant 160 °C fait gaffe il y a un problème !!!
Pas le temps de dire ouf , un gros geyser de fumé sur 2 mètres de haut sortait de la vanne et cela pendant 2 minutes.
Tout les voisin qui regardait la manœuvre sont tombes sur le -- et oui le soleil chauffe belle et bien (bon moi j'ai cramé un purgeur en attendant).
300 L ECS appoint gaz /800 L appoint chauffage entrée chaudière à condensation, 6 capteurs Tinox Marvels 2510 automate Trend.
23 m2 de panneaux photovoltaique Solarworld + onduleur 3 kw/h onduleur power one.
.

Répondre

Retourner vers « Solaire passif »