Ma serre solaire passive

Outils et réflexions pour la conception d'une habitation intégrant la gestion des apports du soleil.

Modérateurs: Balajol, monteric, ametpierre, ramses

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar Terran » Mer Nov 16, 2016 23:33 pm

Salut Fidèle,
Manger ses propres tomates en hiver ! Challenge intéressant.
J'y ai renoncé mais je prolonge la saison autant que possible en plantant tôt sous châssis, en traitant au sulfate de cuivre où même Hydroxyde de cuivre préventivement et après les pluies. Il faut donc bien laver les tomates.
J'ai remarqué que ce sont les pluies d'été qui favorisent le mildiou.
Je cueille les dernières tomates vertes, et elles murissent à la maison. J'en ai encore mangé ce soir !
Le réchauffement climatique y est sans doute pour beaucoup !
Je te joins une feuille de calcul bricolée, à ouvrir sous le tableur Open Office pour avoir le point de rosée.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
Terran
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 230
Enregistré le: Sam Nov 26, 2011 17:11 pm
Localisation: Choisel 78

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar Fidèle Castor » Dim Déc 11, 2016 10:55 am

Bonjour à tous,
Je reviens d'un séjour de 6 semaines en Nouvelle Zélande, j'en "tremble" encore, d'où mon silence d'autant plus que n'ai pas moi non plus reçu de notifications.

A mon retour je constate qu'il me reste encore quelques tomates à manger car mes "home sitters" n'ont pas fini le cageot de vertes que je leur avais ramassé avant mon départ.
Cela me confirme que, d'une part, les tomates que j'avais ramassé vertes se sont très bien conservées et que, d'autre part, je vais donc pouvoir faire une coupure "sanitaire" dans la production des tomates sans m'en priver pour autant (Je fais ici suite au retour très détaillé de Pierre).

Il y a une plante qui n'a pas du tout souffert des variations de t°, c'est le fraisier remontant ! Par contre la saveur des fruits est loin d'être au top :-x

J'avais aussi planté une graine de fruit de la passion (ramenée suite à mon retour du Costa Rica) qui s'est très bien développée.

Les tomates c'est bel et bien fini : les quelques rares pieds que j'avais laissé sont aussi infectés bien que les fruits soient encore en place.

Pierre:
merci pour tous tes conseils notamment pour la désinfection des outils.

PHilippe:
Ravi de t'avoir inspiré pour ton montage de bacs. Je reste à ta dispo pour discuter des particularités de ces installations, avantages et inconvénient

Je reprends tout de même ma réflexion sur les mécanismes à mettre en oeuvre pour limiter la condensation et je vais finir de raccorder les 20 radiateurs extraplats aux 88 bidons situés sous la serre : c'est ma priorité !
Hé oui ce n'est pas fini, heureusement qu' il ne gèle pas dans la serre !
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
3 panneaux solaires sur les supports des wicking beds pour autoconsommation.
Avatar de l’utilisateur
Fidèle Castor
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 473
Enregistré le: Sam Oct 27, 2012 12:43 pm
Localisation: Yvelines Sud

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar Geekolo » Dim Fév 19, 2017 1:48 am

Bonsoir,
Fidèle, as-tu réussi à connecter radiateurs et bidons ?
Ça donne quoi ?
J'ai découvert ce fil il y a deux jours et je me languis de tes avancées.

Et puis, avec le recul, qu'est-ce que tu ferais différemment ?

@+
Patrick
Autoconstruction maison passive bois, toit photovoltaique de 9kw, récupérateur chaleur eaux grises.
Projet de solaire thermique 6 panneaux et 944l en auto-vidange
http://brouille.net/ECS-desc.pdf
Avatar de l’utilisateur
Geekolo
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 198
Enregistré le: Ven Juil 10, 2015 23:43 pm
Localisation: Epuisay (Loir et Cher)
Âge: 52

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar Fidèle Castor » Lun Fév 20, 2017 10:52 am

Bonjour Patrick, tous,

Je n'ai pas beaucoup avancé sur ma serre ces derniers mois en raison de mes différents voyages, de bricolages sur d'autres sujets, de la basse saison, et aussi ...de ma contrariété suite à l'invasion du mildiou.
Tout cela fait que mon projet est temporairement en stand by mais je compte reprendre le chantier prochainement.

En regardant en arrière sur ce post, je me rends compte que je n'avais pas publié des photos de la motorisation des volets du toit par un vérin électrique. C'est donc fait ici.
Il me reste à automatiser le pilotage de ce vérin en fonction des conditions climatiques....

Patrick,
Je ne connaissais pas non plus ton projet.
J'ai lu ton rapport et j'ai beaucoup aimé ta capacité d'analyse.
Je vais aussi suivre tes travaux avec intérêt et curiosité.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
3 panneaux solaires sur les supports des wicking beds pour autoconsommation.
Avatar de l’utilisateur
Fidèle Castor
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 473
Enregistré le: Sam Oct 27, 2012 12:43 pm
Localisation: Yvelines Sud

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar pierre1911 » Lun Fév 20, 2017 12:12 pm

Salut Fidèle

je suis toujours étonné de la quantité d'ombre qu'il y a sur tes photos.
Ton vérin c'est DIY ou tu as acheté un modèle linéaire ?
Avatar de l’utilisateur
pierre1911
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 288
Enregistré le: Ven Juin 07, 2013 10:36 am
Localisation: lyon

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar Fidèle Castor » Lun Fév 20, 2017 12:42 pm

Bonjour Pierre,

je suis toujours étonné de la quantité d'ombre qu'il y a sur tes photos.

Je suis dans une zone très boisée et dans un petit vallon :sad: alors le soleil l'hiver ce n'est pas terrible.

Ton vérin c'est DIY ou tu as acheté un modèle linéaire ?

C'est le même vérin qui équipe les bennes de mes deux golfettes, lot acheté sur le bon coin. Course 300, or il me fallait 700 pour la serre, force 400kg soit plus que nécessaire, alimentation 24VCC, étanche.
Je suppose qu'il servait à ouvrir des fenêtres de toit de locaux industriels.
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
3 panneaux solaires sur les supports des wicking beds pour autoconsommation.
Avatar de l’utilisateur
Fidèle Castor
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 473
Enregistré le: Sam Oct 27, 2012 12:43 pm
Localisation: Yvelines Sud

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar pierre1911 » Jeu Oct 12, 2017 17:56 pm

Bon alors cette saison?
Des photos, un p'tit bilan, du rêve quoi! large sourire
Avatar de l’utilisateur
pierre1911
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 288
Enregistré le: Ven Juin 07, 2013 10:36 am
Localisation: lyon

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar Fidèle Castor » Jeu Oct 12, 2017 22:50 pm

Bonjour Pierre, tous,

En effet, cela fait pas mal de temps que je n’ai pas posté !

Voici donc le long résumé d’un an « d’exploitation ».

Tout d’abord, mon style de vie n’est pas devenu très compatible avec une activité de jardinage.
En effet, je profite de ma disponibilité de jeune retraité pour m’absenter pendant parfois plusieurs mois consécutifs à chaque mi saison car je voyage de plus en plus fréquemment.
Pendant mes absences, je prends toujours des home sitters pour garder la maison, le chat, et s’occuper de ma serre et des wicking beds situés à l’extérieur de la serre.
Ils sont chargés de continuer les travaux de jardinier avec parfois de drôles de surprises.

En juin dernier j’ai trouvé des home sitters encore plus nuls que moi en jardinage :
Avant de partir j’avais semé dans le même espace cultivable de mes wicking beds des radis et des haricots verts, ce n’est peut être pas une très bonne idée. ...
Pendant mon absence, mon home sitter m’appelle et me dit fort inquiet qu’il y a trop de radis et que les carrés se transforment en une forêt vierge.
Je lui demande donc d’arracher, comme convenu avant mon départ, les radis et de laisser pousser les haricots verts.
Il m’a tout arraché !!! et j’ai fini par comprendre pourquoi :
Il n’avait pas su distinguer les pieds de radis des pieds de haricots ! Plus nul que moi je ne pensais pas que ça existait !

Bilan : A mon retour j’ai zappé la première saison de haricots verts !

Retour dans la serre :

En dehors des tomates, qui arrivent en ce moment encore tout juste à produire pour notre autoconsommation, j’avais planté des fraises remontantes que je viens de transplanter dans les wicking beds extérieurs.
Je les ai changées de place pour deux raisons :
- La qualité gustative des fraises sous serre n’était vraiment pas fameuse comparée à celles installées à l’extérieur.
- Une nuée d’alleurodes (petits papillons blancs) s’est installée dans les fraises et commençait à migrer vers mes pieds de tomates !
C’est fou comme les bestioles de toute sorte et non désirables aiment se loger dans des endroits où il fait une bonne température !

Pour ma part, j’ai pris l’habitude de replanter les gourmands de tomates issus du pinçage : Cela m’a permis de renouveler régulièrement mes plantations.
J’ai aussi compris qu’un pied de tomate en vieillissant était plus sensible à l’oidium.
Je ne fais toujours aucun traitement mais j’aère la serre, je plante moins serré et j’enlève les feuilles.
Cet automne j’ai décidé de ne pas enlever les compas thermiques qui ouvrent les lucarnes hautes et basses. Je rappelle que, l’année dernière à cette saison , juste avant de partir pour deux mois, j’avais cru bon avant l’hiver de retirer les compas thermiques des lucarnes, ce qui avait provoqué en moins de trois jours un invasion spectaculaire d’oidium en raison des chocs thermiques subis par les tomates et de la condensation qui en a suivi.
Si vous avez des conseils de jardinage dans cet environnement, je suis toujours preneur et je vous en remercie par avance.

Côté travaux techniques je n’ai pas avancé :

Les 20 radiateurs plats ne sont toujours pas raccordés aux 88 bidons de 200l : c’est honteux !
En fait je réfléchis à un passage par un échangeur et à une mise en pression avec vase d’expansion à membrane plus circuit fermé, plus peut-être antigel pour la partie haute du circuit car je n’ai plus la place d’installer un vase d’expansion à l’air libre.

Je ne pilote pas encore le moteur qui manoeuvre les volets situés sur le toit, ils sont toujours en position ouverte à 45° environ. C’est regrettable, je suis d’accord.

Par ailleurs ma serre a une autre utilité pour l’hiver : le stockage des géraniums et autres fleurs gélives de madame.
Certes un peu luxueux comme stockage, mais les géraniums apprécient !

Enfin je n’ai pas constaté de fuite dans le circuit de mes bidons bleus, je pense que le léger appoint que j’ai fait régulièrement correspond au remplissage progressif du ciel d’air qui est à la partie supérieure des bidons.

J’en conclus qu’il faut choisir, voyager ou jardiner avec les contraintes de présence que cela impose.

Quand je serais las de voyager, ou alors plus en mesure de le faire, il est certain que je reprendrais cette activité de jardinage.
En attendant la serre est là. Elle a l’air de bien vieillir, juste quelques fuites d’eau quand il pleut mais quelle importance pour une serre ?
Alors j’espère que tout se passera bien lorsque je serais décidé à continuer mes expériences.

Bon j’arrête là pour ce soir, bonne lecture !
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
3 panneaux solaires sur les supports des wicking beds pour autoconsommation.
Avatar de l’utilisateur
Fidèle Castor
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 473
Enregistré le: Sam Oct 27, 2012 12:43 pm
Localisation: Yvelines Sud

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar ISABEL » Ven Oct 13, 2017 10:19 am

Bonjour, je profite de ce sujet pour glisser un mot à propos de mon projet 2017 , qui a vu le jour en mars de cette année : j'ai essayé d'assimiler le concept idéal d'une serre solaire passive , puis après moult cogitations et hésitations me suis lancé dans la réalisation d'un croquis , d'un plan plus détaillé et finalement d'une demande de travaux ! Je dois recevoir ce matin même les nombreux vitrages en verre trempé de 5 mm (!) pour disposer , enfin d'un volume clos , ventilé , avec stockage d'énergie par un mur d'ardoises , une réserve d'eau de 500L , etc ...Il s'agit plutôt d'un prototype pour tenter de maitriser tous les facteurs physiques d'une telle serre ! Je ferais un compte rendu très détaillé plus tard , car je pense tester cet hiver un dispositif de chauffage à air , grâce à un absorbeur noir interne . Je ne maitrise pas encore non plus les ombrages indispensables aux 16 m2 de vitrages l'été . Affaire à suivre . Cordialement . Guy
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
7 capteurs aérothermiques verticaux de 2 m2, absorbeurs en ardoises d'Anjou , clapets d'air chaud automatiques à vérins Vernet
Avatar de l’utilisateur
ISABEL
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 248
Enregistré le: Sam Jan 30, 2010 14:02 pm
Localisation: VILLEDIEU la Blouère 49450

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar AD 44 » Ven Oct 13, 2017 10:38 am

Wouaouh!!! Bravo Guy pour cette splendide réalisation!
Avatar de l’utilisateur
AD 44
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 1225
Enregistré le: Mer Jan 11, 2012 12:39 pm
Localisation: Divatte sur Loire
Âge: 43

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar Fidèle Castor » Ven Oct 13, 2017 10:40 am

Bonjour Isabel,

Je suis très flatté de voir qu’un super pro du capteur à air se soit intéressé à mon travail !
Et je vois que ta construction est superbe :allah: :allah:

J’aimerais bien que l’on se rencontre pour discuter plus longuement de nos expériences.....

Cordialement.
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
3 panneaux solaires sur les supports des wicking beds pour autoconsommation.
Avatar de l’utilisateur
Fidèle Castor
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 473
Enregistré le: Sam Oct 27, 2012 12:43 pm
Localisation: Yvelines Sud

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar pierre1911 » Ven Oct 13, 2017 21:42 pm

Fidèle, tu tâtes aux mêmes problématiques que j'ai, comme tout ceux qui ont des systèmes complets, complexes et conséquents (pros inclus).
J'ai moi aussi eu des craquages gratinés alors que j'avais confié mon jardin à un ami qui est voisin, expérimenté et disponible. Sauf que lui débute tout juste dans l'approche permaculture et qu'il baigne depuis 50 ans dans le conventionnel bien dur. J'ai beau eu faire des notices, passer du temps avec lui en amont, qu'il m'aide même à monter certaines parties, il y a eu de la casse. Et je ne peux pas le lui reprocher, parce qu'il a fait au mieux et je peux m'estimer très heureux de l'avoir eu.
Et c'est universel, impossible d'y couper. J'ai une connaissance pro qui vient de jeter l'éponge. Absente une saison complète pour maladie, malgré plusieurs embauches et contrats de maraichers pros, sa saison de reprise a été une telle catastrophe qu'elle a du mettre la clé sous la porte... triste

A mon sens, ce genre de système novateur et pointu ne peut pas être délégué. D'autant plus quand il est dans sa phase de mise au point. Ou cela veut dire que tu cales tes ambitions en fonction de tes présences. Et sur du produit pointu et sensible comme la tomate, c'est perdu d'avance. Peut être lorgner sur les vivaces en attendant que tu te poses (ce que je te souhaite le plus tard possible: PROFITE!!!!).

L'automatisation peut te faire gagner des points, t'éviter des contraintes, mais elle peut aussi t'apporter des déboires. Et rien ne vaut la coup d'oeil du matin, puis celui de la fermeture le soir au moment où le soleil se couche.

De mémoire tu n'avais pas eu de l'oidium mais du mildiou en fin de saison ce qui avait été fatal pour tes cultures.
Le mildiou se combat assez bien avec une technique qui demande beaucoup de rigueur et de précision. Faire monter la serre à 50°c pendant 20 minutes.
Tu peux limiter la prolifération avec de la caséine. J'ai utilisé du petit lait de chèvre qui a donné un bon résultat. Le lait en poudre fonctionne bien.

oidium peut assez bien se gérer en enlevant régulièrement les parties trop attaquées. Imagine toi que j'ai des plants de courgettes qui donnent encore a la mi-novembre alors que leur première production datent de Mai et qu'elles sont couverte oidium, dans la serre de surcroît! j'ai eu une moyenne de 2 kg jour pour 5 plants de Mai à Septembre inclus! Truc de dingue!

Coté technique, ce que je lis entre les lignes c'est que tu manques de temps. Peut être un peu d'essoufflement après un tel projet si ambitieux et quand même très avancé.

Amitiés
Avatar de l’utilisateur
pierre1911
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 288
Enregistré le: Ven Juin 07, 2013 10:36 am
Localisation: lyon

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar pierre1911 » Ven Oct 13, 2017 21:47 pm

ISABEL a écrit:Bonjour, je profite de ce sujet pour glisser un mot à propos de mon projet 2017 , qui a vu le jour en mars de cette année : j'ai essayé d'assimiler le concept idéal d'une serre solaire passive , puis après moult cogitations et hésitations me suis lancé dans la réalisation d'un croquis , d'un plan plus détaillé et finalement d'une demande de travaux ! Je dois recevoir ce matin même les nombreux vitrages en verre trempé de 5 mm (!) pour disposer , enfin d'un volume clos , ventilé , avec stockage d'énergie par un mur d'ardoises , une réserve d'eau de 500L , etc ...Il s'agit plutôt d'un prototype pour tenter de maitriser tous les facteurs physiques d'une telle serre ! Je ferais un compte rendu très détaillé plus tard , car je pense tester cet hiver un dispositif de chauffage à air , grâce à un absorbeur noir interne . Je ne maitrise pas encore non plus les ombrages indispensables aux 16 m2 de vitrages l'été . Affaire à suivre . Cordialement . Guy

Rahhhh lalala, la belle cabane à plantes!
Je sens qu'on va apprendre encore plein de trucs techniques!

Une question toutefois: Pourquoi du verre si épais et pas plutôt du double vitrage? Question isolation le gain serait très net.
Les serres bio climatiques sont faites avec du double vitrage ou en polycarbonate double parois
Avatar de l’utilisateur
pierre1911
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 288
Enregistré le: Ven Juin 07, 2013 10:36 am
Localisation: lyon

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar pierre1911 » Ven Oct 13, 2017 21:54 pm

Désolé pour la parenthèse ici
J'espère pouvoir bientôt communiquer sur un projet énorme (à tous points de vue) bioclimatique qui comprend et une habitation et une serre maraîchère et une partie pour l'élevage dans le même volume.
Suis "associé" au projet "par la force des choses", ce n'est pas chez moi (hélas!). Mais ça va déchirer; même si l'origine du besoin est bien triste.
J'ai immédiatement pensé au réseau APPER qui peut apporter beaucoup à se projet, tout comme le projet peu beaucoup apporter en expérience...
Et il y aura du Jean PAIN!!!
Avatar de l’utilisateur
pierre1911
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 288
Enregistré le: Ven Juin 07, 2013 10:36 am
Localisation: lyon

Re: Ma serre solaire passive

Messagepar lebritish » Ven Oct 13, 2017 22:14 pm

Salut Pierre,

Oulàlà un projet qui va m'interesser ca. Tiens nous au courant ;-)
C'est de part chez nous ?

A+
Thierry

lebritish
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 1927
Enregistré le: Sam Mai 24, 2008 23:18 pm
Localisation: LYON
Âge: 42

PrécédenteSuivante

Retourner vers Solaire passif

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité