Stockage Inter Saisonnier

Tout sur les matériaux d'isolation, techniques...

Modérateurs : monteric, ametpierre, ramses, Balajol

Avatar du membre
Terran
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 244
Enregistré le : sam. nov. 26, 2011 17:11 pm
Localisation : Choisel 78

Message par Terran »

Stockage inter saisonnier (suite)
J'en été resté à une lettre de la DDT me demandant de préciser "la couleur des capteurs solaires thermiques et leur puissance crête".
J'avais répondu gentiment.
La réponse vient d'arriver par l'intermédiaire de la municipalité : "L'installation de capteurs solaires thermiques au sol n'est soumise à aucune formalité au titre du code de l'urbanisme, aussi le dossier de déclaration préalable n'a pas à être instruit … néanmoins il faut veiller au respect des règles du POS.."
Tout ce temps et ces calories perdues ! Et aussi ma détermination un tant soit peu fragilisée.
Le travail va enfin pouvoir commencer sereinement.
Pendant tout ce temps, beaucoup de solutions se chevauchaient dans ma tête.
Voilà ce que j'envisage. Merci de me signaler les modifs à faire. Je n'ai jamais manipulé de capteurs thermiques, soyez indulgents.
D'abord, les problèmes de surchauffe sont réglés par une décharge, je peux donc orienter de façon à capter un max, même en été. Autre particularité, je souhaite pouvoir récupérer des calories, même et surtout basse température en hiver, puisque j'ai la possibilité de les envoyer dans le stockage géothermique. Comme le forage ne sera sans doute pas à plus de 15°, les calories autour de 20 à 25° m'intéressent. Ce serait simplement un stockage jour sur nuit, par exemple pendant les journées de froid sec.
Pour rentrer des calories dans cette plage de température, il me semble que le rendement serait meilleur en mettant les capteurs plutôt en parallèle qu'en série. Je pense installer 20m2 sur une longueur de 10m max. Pour l'instant je suis arrêté sur des Héliofrance H 275 ou H 272 . Je souhaite monter 8 capteurs en mode paysage en 2 séries de 4 superposées. Donc une longueur totale de plus de 9m, et une hauteur d'environ 2.5m. Voir le pdf joint très approximatif.
C'est un type de capteurs en serpentin, avec les tubes du serpentin horizontaux en mode paysage. Ces capteurs seront reliés au local technique par un bitube inox de 25 isolé et déjà enterré.
Je voudrais fixer tous ces capteurs sur un châssis rectangulaire, lui-même fixé sur un châssis en U. Tout ça pour garder la possibilité de faire un suivi solaire. Je sais qu'il a déjà été démontré que les complications générées par la mise en place d'un suivi ne valent pas le bénéfice qu'il apporte, mais je veux garder la possibilité de l'installer plus tard. Et puis il y a quand même des avantages collatéraux : retourner les capteurs en cas de grêle, diminuer la prise au vent en cas de tempête..
Merci donc à ceux qui savent de critiquer le choix et la disposition des capteurs et de me guider dans le calcul des diamètres de connexion.
A+
Fichiers joints
capteurs solaires - Folio 01.pdf
(15.1 Kio) Téléchargé 67 fois

Avatar du membre
Tarassac
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 743
Enregistré le : mer. avr. 29, 2009 10:58 am
Localisation : Tarassac 34390

Message par Tarassac »

Bonjour,

Attention, à savoir que les capteurs Héliofrance ont des pertes de charges non négligeables !! si j'ai bien suivi quelques CR et discussions personnelles, il faut vraiment compter avec ces pertes de charges.

Sur le site d'héliofrance, il existe une station de transfert pour un max de 4 capteurs H275 (( Groupe de transfert hydraulique pour installation solaire thermique. Prévu pour fonctionner couplé avec 4 capteurs H275 HELIOFRANCE.)) qu'en est-il quand on veut en mettre plus? ça c'est à Héliofrance de le dire!!

Hervé

Avatar du membre
Bernard (de Cagnes)
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 878
Enregistré le : jeu. févr. 23, 2006 15:02 pm
Localisation : Fretterans 71

Message par Bernard (de Cagnes) »

Bonjour,

beau projet !

Mais pourquoi ne pas utiliser les capteurs du groupement ?

Prévoir de faire un suivi avec un ensemble de 9 m x 2.5 m me semble un peu compliqué ? à moins de modifier uniquement l'inclinaison !
Amitiés ensoleillées. Bernard (Fretterans 71)

Avatar du membre
m_you49
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 3601
Enregistré le : sam. déc. 31, 2005 12:36 pm
Localisation : Beaupréau-en-Mauges - 49
Contact :

Message par m_you49 »

Bonsoir
Bernard (de Cagnes) a écrit : Mais pourquoi ne pas utiliser les capteurs du groupement ?
Ben oui, pourquoi ?
Sur le site d'Héliofrance, il existe une station de transfert pour un max de 4 capteurs H275 (( Groupe de transfert hydraulique pour installation solaire thermique. Prévu pour fonctionner couplé avec 4 capteurs H275 HELIOFRANCE.)) qu'en est-il quand on veut en mettre plus? ça c'est à Héliofrance de le dire!!
Il y a aussi un forum sur Héliofrance, pourquoi ne pas en profiter pour poser la question directement ...
@ +

Avatar du membre
ROCHA 84
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 595
Enregistré le : sam. janv. 19, 2008 21:52 pm
Localisation : ISLE SUR LA SORGUE 84

Message par ROCHA 84 »

Bonsoir,

Si tu souhaites installer des capteurs Héliofrance, il y a ce compte-rendu qui peut t'éclairer.

http://www.apper-solaire.org/Pages/Expe ... 0un%20SSC/

Comme le précise M YOU 49 il y a leur forum. Leur politique commerciale s'adressait à l'origine aux auto-insallateurs, leur assistance technique était de qualité. Et puis, il y a leurs stages de formation remboursables à l'achat du matériel.

Avatar du membre
Terran
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 244
Enregistré le : sam. nov. 26, 2011 17:11 pm
Localisation : Choisel 78

Message par Terran »

[quote="Tarassac"]Bonjour,

Attention, à savoir que les capteurs Héliofrance ont des pertes de charges non négligeables !! si j'ai bien suivi quelques CR et discussions personnelles, il faut vraiment compter avec ces pertes de charges.

Hervé[/quote]

Tu as raison Hervé. Mais mais dans certains cas, il vaut mieux que la perte de charge des capteurs ne soit pas trop faible (comme celle des capteurs en échelle par exemple) car elle doit être plus élevée que celle des tuyaux d'alim.
C'est ce qui est conseillé dans le livre d'APPER.
Les pertes de charge deviennent vite importantes si on met des capteurs en série, c'est pour cela que je les mets en parallèle.
Toujours une question de compromis.

Avatar du membre
Terran
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 244
Enregistré le : sam. nov. 26, 2011 17:11 pm
Localisation : Choisel 78

Message par Terran »

[quote="Bernard (de Cagnes)"]Bonjour,

beau projet !
Mais pourquoi ne pas utiliser les capteurs du groupement ?
[/quote]

Je n'ai pas trouvé de capteurs serpentin mode paysage de cette dimension au groupement.
S'il y en a donne moi la référence. merci

Avatar du membre
Terran
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 244
Enregistré le : sam. nov. 26, 2011 17:11 pm
Localisation : Choisel 78

Message par Terran »

[quote="Bernard (de Cagnes)"]
Prévoir de faire un suivi avec un ensemble de 9 m x 2.5 m me semble un peu compliqué ? à moins de modifier uniquement l'inclinaison ![/quote]

C'est vrai. Bien que ma région (78) ne soit pas spécialement ventée, c'est un point délicat, dont je n'ai pas encore prévu de solution complète.

looping
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
Messages : 370
Enregistré le : mar. févr. 19, 2008 13:42 pm
Localisation : Hallivillers (80)

Message par looping »

Bonjour ,

Pour info j'ai installé des capteurs H275 , 3 pour l'instant, sachant que j'en ai prévu 6 au final .
Les liaisons ballon-champs ont été réalisées en PER de 25 soit DN20 , et la longueur est de 2 x 40m .

Les pertes de charges sont sans doute plus importantes dans un serpentin monotube , mais en réalisant les connections en parallèles , j'ai obtenu un résultat satisfaisant .
Pour avoir réalisé des tests avec 1 , puis 2 et finalement 3 capteurs , j'ai observé qu'à chaque fois le débit augmentait dans la boucle . Logique puisque la perte de charge diminue au fur et a mesure que la section de passage augmente .
Ma station Tacosol 4-16 est suffisante pour obtenir le débit conseillé de 30l / m2 / heure .
En vitesse 2 du circulateur ( 60W ) j'obtiens un débit de 10l/min ( soit 600 l/h ) dans le circuit primaire , ce qui correspond au débit normal pour 6 capteurs , alors que je n'en ai que 3 d'installés pour l'instant .

Pour vidanger le système ( l'hiver ou pour une intervention ) , je conseille de placer une vanne en haut du collecteur d'alimentation ( pour la prise d'air ) , et de placer une vanne a gros passage en bas ( pour ne pas freiner le débit poussé par la gravité ) .

Pour être sûr de vidanger correctement les serpentins ,ceux-ci doivent être rigoureusement à l'horizontale , la vidange doit être rapide et doit se faire en une seule fois . Une différence de hauteur importante entre le champs de capteurs et la cuve de récupération du liquide favorise la vidange .

Ci dessous des photos du montage , si cela peut vous inspirer .
Fichiers joints
FILE2014.JPG
FILE2015.JPG
Modifié en dernier par looping le lun. juil. 29, 2013 9:06 am, modifié 3 fois.

Avatar du membre
Terran
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 244
Enregistré le : sam. nov. 26, 2011 17:11 pm
Localisation : Choisel 78

Message par Terran »

[quote="looping"]
En vitesse 2 du circulateur ( 60W ) j'obtiens un débit de 10l/min ( soit 600 l/h ) dans le circuit primaire , ce qui correspond au débit normal pour 6 capteurs ,
[/quote]

Comment as-tu mesuré le débit ?

Merci pour les photos. C'est quand même plus parlant.
Quel est le diamètre de tes tubes cuivre ?
J'ai cru voir que les "T" laiton sont raccordés téflon ?
Cela te laisse la possibilité de changer facilement un capteur en cas de pépin.

Je n'ai pas l'intention de vidanger l'hiver, d'une part je vais circuler en eau glycolée à 20%, et d'autre part, en cas de grand froid je prévois de faire circuler dans les forages géothermiques pour maintenir les capteurs hors gel au moins la nuit.
Encore merci.

looping
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
Messages : 370
Enregistré le : mar. févr. 19, 2008 13:42 pm
Localisation : Hallivillers (80)

Message par looping »

Bonjour ,

Le débit est donné par le débitmètre de la station ( voir photos )
Dans l'exemple relevé ci-dessous , le circulateur est sur la vitesse 1 ( 40W ) .
Le débit est de l'ordre de 8l/min soit 480L/h et le delta de température s' est stabilisé à 6°C . La puissance instantanée théorique est donc :
480 x 6 x 1.16 = 3.34 kW .

Pour les sections de cuivre :
L'arrivée et le départ général à proximité des capteurs est en 20x22
Après le 1er capteur j'ai mis du 16 x 18 et du 12 x 14 ensuite .
Le serpentin est en 11 x 12 .
Le collecteur de raccordement a effectivement une section un peu supérieure à celle des tubes des panneaux . Il faut surtout garantir la vitesse d'écoulement supérieure à 0.4 m/s pour emmener les bulles , donc ne pas exagérer les sections .

Pour l'étanchéité Teflon entre les coudes laiton , ce n'est franchement pas terrible . J'ai un tas de fuites , d'autant plus que j'ai choisi du entièrement démontable , donc pas mal de pas de vis .

Attention , l'eau glycolée à 20% pourrait quand même geler à -15°C , mais je pense que tu as estimé les risques . L'antigel par circulation est une bonne solution , mais si le risque de coupure du circulateur est inexistant ( batterie et onduleur de secours ) .

A+

Gérald
Fichiers joints
FILE2033.JPG
FILE2029.JPG

ph56
Newbie
Newbie
Messages : 21
Enregistré le : mer. déc. 17, 2008 15:57 pm
Localisation : Saint ARMEL (56450)

Message par ph56 »

Jeudi 01 Aout 2013
Bonjour,
Je me suis intéressé au stockage saisonnier depuis 2010, mais il faut beaucoup de temps pour voir réellement des changements de température. Voici quelques résultats de mes relevés :
J’ai une sonde géothermique verticale de 130m de profondeur dans un sol granitique avec une nappe phréatique à 6m toute l’année,
Pour éviter une surchauffe du salon ou se trouve le ballon de chauffage solaire de 600L j’utilise l’été une boucle de décharge des capteurs solaires à travers un échangeur vers la sonde géothermique.
Depuis 2010 l’eau du forage est passée de 11° à 14° l’hiver et 17° l’été.
Cette boucle me sert également de hors gel maison inhabitée qui reste à 12° par -4° extérieur, périodes sans soleil.
Ma conclusion est que ce système permet d’avoir une performance de la PAC au moins constante voire meilleure, je l’ai vérifié: ma PAC vendue pour 9kw et qui est déjà trop puissante produit pres de 11kw rélevé avec un Actaris ; mais il ne faut pas trop rêver on gagne 1 ou 2 degrés tous les ans, à moins de dépasser les 27m2 de capteurs comme au canada.
Cette année j’ai ajouté un capteur solaire de piscine en complément des 11m2 en pignon.
Pour comparaison, j’ai aussi une citerne en ciment de 3000L enterrée à 0.5 m sous le parking sa température varie de 8° en hiver à près de 18° en été . Elle me sert pour la climatisation de la maison.
Fichiers joints
DSC05296.JPG

Avatar du membre
AD 44
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 1346
Enregistré le : mer. janv. 11, 2012 12:39 pm
Localisation : Divatte sur Loire

Message par AD 44 »

bonsoir toutes et tous,

[quote="ph56"]
J’ai une sonde géothermique verticale de 130m de profondeur dans un sol granitique avec une nappe phréatique à 6m toute l’année,
Pour éviter une surchauffe du salon ou se trouve le ballon de chauffage solaire de 600L j’utilise l’été une boucle de décharge des capteurs solaires à travers un échangeur vers la sonde géothermique.
Depuis 2010 l’eau du forage est passée de 11° à 14° l’hiver et 17° l’été.
Cette boucle me sert également de hors gel maison inhabitée qui reste à 12° par -4° extérieur, périodes sans soleil.
Ma conclusion est que ce système permet d’avoir une performance de la PAC au moins constante voire meilleure, je l’ai vérifié: ma PAC vendue pour 9kw et qui est déjà trop puissante produit pres de 11kw rélevé avec un Actaris ; mais il ne faut pas trop rêver on gagne 1 ou 2 degrés tous les ans, à moins de dépasser les 27m2 de capteurs comme au canada.
Cette année j’ai ajouté un capteur solaire de piscine en complément des 11m2 en pignon.
Pour comparaison, j’ai aussi une citerne en ciment de 3000L enterrée à 0.5 m sous le parking sa température varie de 8° en hiver à près de 18° en été . Elle me sert pour la climatisation de la maison.[/quote]

Cette installation est-elle "visitable"?

cordialement

Armel
CESI 300L + radiateur - 4.5m² tinox
PV 930Wc auto-conso
Puits climatique + DF
(je ponce...donc...j'essuie)

Avatar du membre
Terran
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 244
Enregistré le : sam. nov. 26, 2011 17:11 pm
Localisation : Choisel 78

Message par Terran »

[quote="ph56"]
J’ai une sonde géothermique verticale de 130m de profondeur dans un sol granitique avec une nappe phréatique à 6m toute l’année,
Pour éviter une surchauffe du salon ou se trouve le ballon de chauffage solaire de 600L j’utilise l’été une boucle de décharge des capteurs solaires à travers un échangeur vers la sonde géothermique.
Depuis 2010 l’eau du forage est passée de 11° à 14° l’hiver et 17° l’été.[/quote]
Quand tu cites des températures, je suppose que ce sont les températures de l'eau qui revient du forage, à l'entrée de l'évaporateur.
Voilà des résultats très intéressants. Je me pose quand même une question : Tu parles de nappe phréatique. Connais-tu l'épaisseur de cette nappe phréatique ? Comme l'eau a une conductibilité thermique plus grande que la formation, elle doit emporter des calories, mais seulement sur une longueur égale à l'épaisseur de la nappe. Si par exemple, la nappe mesure 5 m, c'est très peu par rapport aux 130m de ton forage en sol granitique. Dans cet exemple tu pourrais stocker des calories dans les 125m de formation qui restent.

[referp=96826;quote="ph56"]Cette boucle me sert également de hors gel maison inhabitée qui reste à 12° par -4° extérieur, périodes sans soleil.
Ma conclusion est que ce système permet d’avoir une performance de la PAC au moins constante voire meilleure, je l’ai vérifié: ma PAC vendue pour 9kw et qui est déjà trop puissante produit pres de 11kw rélevé avec un Actaris ; mais il ne faut pas trop rêver on gagne 1 ou 2 degrés tous les ans, à moins de dépasser les 27m2 de capteurs comme au canada.[/quote]
C'est déjà un très bon résultat, car, aux dires des installateurs, les températures de forage en exploitation baissent de plusieurs degrés sur quelques années. Et puis le maintient hors gel et la gestion de surchauffe sont aussi des points très positifs. Il faut également penser que ce type de gestion de surchauffe devrait permettre d'allonger notablement la durée de vie des capteurs et du fluide caloporteur car ils n'atteignent jamais la stagnation.
Est-ce que tu maintiens aussi tes capteurs solaires hors gel en faisant circuler dans les sondes géothermiques ?
Je te remercie car tes résultats me donnent de l'espoir. J'ai enfin l'impression de commencer à sortir de l'utopie.

ph56
Newbie
Newbie
Messages : 21
Enregistré le : mer. déc. 17, 2008 15:57 pm
Localisation : Saint ARMEL (56450)

Message par ph56 »

Bonjour,
Pour AQ44,
l’installation est visitable via un contact par mon email indiqué sur le forum, avec une réserve : l’installation est une usine à gaz avec des solutions très bonnes et certaines très mauvaises, elle ne sont donc pas à reproduire sans explications.
Pour Terran,
Les températures indiquées sont celles du retour de la sonde géothermique, voir la courbe que j’ai envoyé sur l’autre post.
Je ne connais pas l’épaisseur des couches de la nappe phréatique, seulement que l’eau sortait bien constamment à partir de – 6m ; ce qui est aussi le niveau constant de mon autre forage de 36m pour l’eau douce du jardin.
Le bouchon de ciment n’étant que sur les 10 premiers mètres, le reste du forage doit être plein d’eau et entourer les sondes sauf le fond qui a du se combler.
La température de la sonde ne doit pas etre constante dans le forage et par thermosiphon la chaleur doit se concentrer en haut de la sonde, comme dans ma citerne ou dans une bouteille de mélange de chauffage qui a aussi un diametre de 125mm . Je lis donc une température d’eau moyenne.
Cette température change d’été en hiver de 18° à 14° et elle a aussi baissé de 18° à 17° après les fortes pluies de Juillet.
Pour répondre à la vidange des capteurs : Les capteurs solaires et la sonde sont 3 circuits différents d’eau glycolé, ci-joint un shéma de principe de la boucle.
je vidange le capteur type piscine en fin d’été
Fichiers joints
img215 Schéma principe boucle.pdf
(29.5 Kio) Téléchargé 54 fois

Répondre

Retourner vers « Isolation »