Mur chauffant solaire direct et indirect

Auto-construction, trucs et astuces, expériences...

Modérateurs : monteric, ametpierre, ramses, Balajol

Bernard (Lyon)
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 630
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 19:47 pm
Localisation : St Pierre la Palud (69 Lyon)
Contact :

Re: Mur chauffant solaire direct et indirect

Message par Bernard (Lyon) »

Bonjour

Les capacités de stockage du mur, même de 20 m2, sont largement inférieures à celle d'une citerne.

- Ainsi, 20 m2 par 0,70 m d'épaisseur représente un volume de 14 m3, soit l'équivalent de stockage de 7 m3 d'eau (calcul optimiste, car il faudrait que le mur soit en béton)
- Je possède une ex-fosse toutes-eaux transformée en citerne de récupération d'eau de pluie, que je peux à nouveau détourner pour devenir une zone de stockage. De mémoire elle a une contenance de 3 m3, ce qui devrait faire 2O00 l avec une isolation intérieure de 20 cm.

Côté stockage, le mur ne tient pas la comparaison avec la citerne. Il serait donc dommage de ne pas pouvoir utiliser ce réservoir en place.
Mais il serait dommage, aussi, de ne pas bénéficier des calories solaires directement dans les murs.

Aussi je crois avoir trouvé un compromis :
- le capteur en ardoises alimente directement les murs chauffants en priorité, puis la citerne lorsque c'est possible.
- les capteurs tinox alimentent séparément la citerne, et un CESI en été.
- une boucle de re-circulation transfert aux murs chauffants les calories de la citerne. A l'avenir, sur ce circuit, je pourrai envisager d'inclure une chaudière électrique pour faire un appoint de chaleur.

Dans la citerne, il y aura donc 3 échangeurs :
- le serpentin bas échangeur des capteurs tinox
- le serpentin bas échangeur du capteur ardoises
- le serpentin haut échangeur/récupérateur pour la boucle de re-circulation vers les murs chauffants.

Si un bon échangeur doit faire 30% de la surface de captage, cela va faire beaucoup de tuyaux, .... surtout en inox ! (je viens de relire la fiche de Ramses)

Pourquoi ne pas utiliser, là aussi, les tubes en Alu. On gagne nettement sur la conductivité thermique : 26 W/m/°C pour l'inox, contre 237 pour l'Alu. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Conductiv ... _thermique) Là aussi, il n'y a pas photo !
Cela signifie qu'un réseau en Alu sera plus compact.... mais dans quelle mesure ? Peut on faire la division, et faire presque 10 fois moins ????

Comme la citerne est par définition enterrée, donc en dessous des murs et des capteurs, il faudra que je fasse très attention à ne pas générer des boucles de circulation par thermosiphon. J'espère que la confection de lyres nues sans isolant sur les arrivées chaudes et froides seront suffisantes.

Sur le schéma les arrivées ne correspondent pas à la réalité. Tout passera à l'horizontal, par les orifices originels d'entrée et sortie de la cuve.

Ci dessous, le schéma récapitulatif de l'installation. Merci de me donner votre sentiment sur le projet.
Bretagne 13 MAI .pdf
(55.73 Kio) Téléchargé 61 fois

Avatar du membre
YELLOW WHEELY BIN
Technicien Solaire
Technicien Solaire
Messages : 498
Enregistré le : jeu. nov. 20, 2014 23:31 pm
Localisation : Plérin (22)

Re: Mur chauffant solaire direct et indirect

Message par YELLOW WHEELY BIN »

Salut, Bernard !

Je suis content que la presse t’a plu ! Made In Canada !

Merci pour le « tuyau » :rire: concernant les profils alu – depuis l’abandon de mon projet « toit », je m’oriente en fait vers mon bardage (vertical), beaucoup plus accessible ; donc chantier à suivre (un jour…) sur le Site, par le biais d’un fil que je compte ouvrir, sans parler d'un CR j'espère…

=====
Sinon, concernant ton mur : « mon mur n'est pas en béton, mais en terre + pierres, donc ses capacités thermiques sont peut -être moins bonnes, » cela peut se corriger de quelque peu, peut-être :
http://www.tiez-breiz.org/forum/index.php?topic=1540.0
un petit relooking afin d’augmenter sa densité thermique…
=========================
Intéressant, la question sur l'hydroaccumulation : je me pose la même question…
En fait, plutôt de construire, je compte utiliser une série de contenants de 240 litres, en stockage multi-cellule (donc modulaire). Ceci pour des raisons d’accès (il s’agit de mon vide sanitaire).

Ce stockage – non isolé – sera dimensionné afin d’accueillir ma production d’eau chaude solaire, sur plusieurs jours. Si la déperdition suffit à fournir le chauffage nécessaire, alors je n’aurai même pas besoin de raccorder mes tubes de dalle et de mur…
traduction : il se peut que ton stockage (rayonnant...) évite le besoin d'avoir à traiter les murs...

Concernant ta cuve extérieur, ce qui me fait peur c’est (1) qu'elle soit, justement, à l'extérieur du volume chauffé; et (2) son aspect « plat » - d’où absence de stratification…

En fin, de ce que je comprends de par mes lectures, l’aspect stockage coûte CHER (c’est certainement le cas pour mon install…).

Bien à toi,
YWB
xxxxxxxxxxxxxxxxx
Je profite pour saluer notre Modérateur !

Bonsoir, Bertrand !

Concernant ta méthode :

« Réalisation d'une gorge dans cette plaque, Mise en place des plaques Alu auparavant Formées, Multicouche de 16 puis une plaque de placo en habillage vissée dans le Mur. »

Bertrand, je n’en connais pas grande-chose, sauf je me demande en fait si les tôles seront vraiment nécessaires… http://archecologie.free.fr/presentation/mur/mur.htm

Il s’agit d’un chauffage par rayonnement, par contre avec les tôles, il s’agirait plutôt de conduction, (sans grand intérêt ?) Donc économie de coût , d’effort, et de construction de la presse !

J’ai fait qqs recherches, dont ceci : http://archecologie.free.fr/presentation/mur/mur.htm

Donc, je dirais, rainurer le placo existant (et si possible, jusque dans le béton du refend…). Ensuite poser les tuyaux, remplir la gorge, puis plaquer (sauf avec 2 x BA13, je pense ) (pour avoir une meilleure inertie, mais je n’en sais strictement rien : il s’agit simplement de « feeling » Par exemple, néophyte, aucunement physicien, j’ai du mal à suivre des arguments tels ceci… http://forum.apper-solaire.org/viewtopi ... &start=15- (tout en voulant apprendre, naturellement !). Donc j’ai tendance à agir généralement par pifométrie – dans mon vide sanitaire, p.ex, j’ai l’intention d’enterrer mes tubes PER d’environ 10 cms de béton de terre brut…

C'est juste mes quelques réflexions, à toute fin utile !

Bon dimanche à tous !
YWB

Bernard (Lyon)
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 630
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 19:47 pm
Localisation : St Pierre la Palud (69 Lyon)
Contact :

Re: Mur chauffant solaire direct et indirect

Message par Bernard (Lyon) »

Bonjour YWB

Réponse rapide car je reviendrai avec mes longueur de tuyau pour le calcul des pertes de charge, maintenant que je sais à peu près comment faire mon installation .

- Un enduit sur mur (comme je vais faire) ou des briques de terre crue rainurées, c'est le même procédé d'échange = diffusion de la chaleur à travers la masse, ce qui permet une accummulation + rayonnement.

- Quand il s'agit d'un montage "sec" en placo, il n'y a rien qui permet à la chaleur de se répartir. Ce sont les plaques métalliques qui assurent alors ce transfert par condution.

- Pour les fûts accumulés en vide sanitaire, il faut les isoler, sinon tu perdras toute la chaleur rapidement par ses 3 principes : rayonnement, conduction, convection.
Je verrais mieux des tubes plaqués au "plafond" du vide sanitaire, + un enduit au MAP (facile à utiliser) entre des guides en bois, et recouvert d'un isolant. Quand le plancher (le vrai) est en température, une vanne 3 voies renvoie la chaleur dans tes fûts pour être utile plus tard (donc boucle de recirculation).

Avatar du membre
YELLOW WHEELY BIN
Technicien Solaire
Technicien Solaire
Messages : 498
Enregistré le : jeu. nov. 20, 2014 23:31 pm
Localisation : Plérin (22)

Re: Mur chauffant solaire direct et indirect

Message par YELLOW WHEELY BIN »

Salut, Bernard ! et merci pour le retour !

J'avais pensé à laisser les fûts à nu (il s'agit de poubelles de 240 litres, en plastique...) l'idée étant, justement, qu'ils perdent leur chaleur à la volée et à leur rythme, par les mécanismes dont tu parles (rayonnement, conduction, convection). Ainsi faisant, c'est le vide sanitaire lui-même qui engrange l'énergie !

En fait, les murs périphériques sont assez lourdement isolés (100 mm XPS, soit R 3), et doublés d'un contre-mur banché de béton de terre, ép. 200 mm. Mon stockage est donc non les tonneaux, mais plutôt la structure même du VS, ensuite le sol sous-jacent... Je cherche en effet à injecter ma production solaire dans la masse, les fûts sont donc juste une batterie (ou un volant...) .

La seule partie de structure laissé à nu, sera donc la sous-face (plancher haut), qui devrait (je l'espère...) absorber la chaleur...

Même (ancien) spéléo (!) je me voyais mal lutter avec des rlx de PER, dans une hauteur d'air de 80 cm, avec ma truelle...
De même, je préfère ne pas couvrir mes solives en BA, au cas où un futur acquéreur (ou son ingénieur...) veuille inspecter la structure...

Merci encore pour le retour, cela me fait réfléchir tout de même !

YWB

Bernard (Lyon)
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 630
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 19:47 pm
Localisation : St Pierre la Palud (69 Lyon)
Contact :

Re: Mur chauffant solaire direct et indirect

Message par Bernard (Lyon) »

Bonjour

Après avoir fait des schémas, des schémas, et encore des schémas, j'ai choisi de faire quelque chose qui soit tout simplement .....simplissime !

Ce sera donc un réseau de tubes derrière les ardoises relié en direct avec les murs chauffants. Point barre !

L'expérience de Cargo montre que l'été, les ardoises sont suffisantes pour chauffer un ballon d'eau sanitaire, ce qui fait que le CESI que j'avais acheté d'occasion fait double emploi, et sera revendu sur LBC.

Dans le futur, je remplacerai le circulateur 220 Volts pour un LAING alimenté par un panneau photovoltaïque. Cela permettra d' être en autonomie, et de chauffer la maison même pendant notre absence.

Avatar du membre
YELLOW WHEELY BIN
Technicien Solaire
Technicien Solaire
Messages : 498
Enregistré le : jeu. nov. 20, 2014 23:31 pm
Localisation : Plérin (22)

Re: Mur chauffant solaire direct et indirect

Message par YELLOW WHEELY BIN »

Bravo, Bernard !

Je voudrais bien pouvoir faire autant preuve / usage de pouvoir décisionnel :-)

Sinon, voici un exemple de pompe... C'est de l'ôtre côté de la Manche, sauf les dessins ont leur propre langage...
http://www.reuk.co.uk/Direct-Solar-Wate ... System.htm

ce qui est intéressant, c'est le prix...

Bonne continuation,

YWB

Bernard (Lyon)
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 630
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 19:47 pm
Localisation : St Pierre la Palud (69 Lyon)
Contact :

Re: Mur chauffant solaire direct et indirect

Message par Bernard (Lyon) »

Bonjour YWB

dès qu'il y a de l'ardoise au soleil, tu peux faire un capteur solaire, donc incliné en toiture, ou vertical quand l'ardoise recouvre un mur : https://www.google.fr/search?q=thermosl ... kIMA&dpr=1

http://www.cupapizarras.com/sites/defau ... hnique.pdf

Avatar du membre
YELLOW WHEELY BIN
Technicien Solaire
Technicien Solaire
Messages : 498
Enregistré le : jeu. nov. 20, 2014 23:31 pm
Localisation : Plérin (22)

Re: Mur chauffant solaire direct et indirect

Message par YELLOW WHEELY BIN »

Merci, Bernard, pour ces excellents documents, qui enrichiront ma base de données !

Voici une vue d'un radiateur expérimental de ma confection...

(Le but étant de booster la température de l'air extrait par le bas du bardage...).

YWB
Fichiers joints
insertion radiateur.jpg
insertion radiateur.jpg (20.28 Kio) Vu 667 fois

Bernard (Lyon)
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 630
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 19:47 pm
Localisation : St Pierre la Palud (69 Lyon)
Contact :

Re: Mur chauffant solaire direct et indirect

Message par Bernard (Lyon) »

Bonjour YWB

Pour augmenter le transfert de l'ardoise vers l'air ambiant, tu as ce compte rendu intéressant : http://www.apper-solaire.org/Pages/Expe ... index.html

Pour augmenter l'effet de l'ardoise sur un tube PER, tu as celui de Cargo : http://www.apper-solaire.org/Pages/Expe ... 20ardoise/

Avatar du membre
YELLOW WHEELY BIN
Technicien Solaire
Technicien Solaire
Messages : 498
Enregistré le : jeu. nov. 20, 2014 23:31 pm
Localisation : Plérin (22)

Re: Mur chauffant solaire direct et indirect

Message par YELLOW WHEELY BIN »

Merci encore, Bernard !

En effet, ce sont des exemples très intéressants , que j'ajoute volontiers à ma base de connaissances.
Il faut que je me mette à un CR de mes quelques expérimentations dans le domaine !

A mon sens, l'ardoise est un ressource bien peu connue pour ce genre d'applications... Donc un catalogue de techniques me paraîtrait comme une bonne idée...

YWB

Répondre

Retourner vers « Planchers chauffants, PSD, murs chauffants »