Puissance d’un radiateur suivant les T°

Informations sur le chauffage par radiateurs.

Modérateurs: monteric, ametpierre, ramses, Balajol

Messagepar Malognes » Dim Jan 22, 2006 19:53 pm

Puissance d’un radiateur suivant son alimentation et son retour :

Chiffres extrait d’un catalogue Giacomini :

Pour une température ambiante de 22°C :

Aller Retour

1° 90°C 70°C = 1000 W
2° 80°C 60°C = 1000 W x 0.783 = 783 W
3° 70°C 60°C = 1000 W x 0.680 = 680 W
4° 70°C 50°C = 1000 W x 0.580 = 580 W
5° 55°C 45°C = 1000 W x 0.391 = 391 W
6° 45°C 3 5°C = 1000W x 0.216 = 216 W
7° 40°C 35 °C = 1000 W x 0.182 = 182 W

Conclusions :

- Plus les températures descendent plus la puissance diminue.
- Quand on voit les exemples 3+4, plus la différence de température entre l’aller et le retour est faible : meilleur est le rendement : il y a plus de débit d’eau dans le cas 3.
- L’hiver si votre radiateur avec sa vanne ouverte à fond doit combler une déperdition calorifique de 196 W :
    Cas 2 il est alimenté 15 minutes par heure à 783 x 15/60 = 196 W
    Cas 5 il est alimenté 30 minutes par heure à 391 x 30/60 = 196 W
    Cas 6 il est alimenté 55 minutes par heure à 216 x 55/60 = 196 W
    Cas 7 il est alimenté 60 minutes par heure à 182 W de préchauffage + appoint chaudière.

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 732
Enregistré le: Dim Déc 11, 2005 16:06 pm
Localisation: Mons Belgique

Messagepar Malognes » Dim Jan 22, 2006 20:10 pm

Connaissant la température de votre chaudière, voyez le comportement de votre installation : le temps de fonctionnement par heure.

Voilà pourquoi le chauffage solaire çà fonctionne.

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 732
Enregistré le: Dim Déc 11, 2005 16:06 pm
Localisation: Mons Belgique

Messagepar Yves Guern » Ven Fév 17, 2006 23:19 pm

Bonsoir,

J'ai un peu (beaucoup) de mal à comprendre la conclusion "Voilà pourquoi le chauffage solaire çà fonctionne"?

Le tableau semble montrer qu'il faut de l'eau très chaude pour être efficace et l'eau chaude c'est finalement pas le point fort du solaire...

Ceci dit pour avoir un radiateur à 90°, en dehors du fait que cela doit être très dangereux, en dehors aussi du fait qu'il faut avoir des tuyaus "hachement"' bien isolés, une fois qu'il a fonctionné pendant 1/4 d'heure et s'est refroidi pendant 3/4 d'heure il faut combien de temps pour le rammener à 90°?. Bref, le tableau n'est-il pas un peu simple ? (je n'y connais rien et ne cherche pas à vous agresser, c'est une vrai question)

Merci
Avatar de l’utilisateur
Yves Guern
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 522
Enregistré le: Dim Jan 01, 2006 20:02 pm
Localisation: Jouques (13)

Messagepar hervefougeroux » Sam Fév 18, 2006 9:14 am

[align=justify][align=center][align=justify]Bonjour,

Malognes, tu écris :

Aller Retour

1° 90°C 70°C = 1000 W
2° 80°C 60°C = 1000 W x 0.783 = 783 W
3° 70°C 60°C = 1000 W x 0.680 = 680 W
4° 70°C 50°C = 1000 W x 0.580 = 580 W
5° 55°C 45°C = 1000 W x 0.391 = 391 W
6° 45°C 3 5°C = 1000W x 0.216 = 216 W
7° 40°C 35 °C = 1000 W x 0.182 = 182 W

Cependant je ne comprends pas la les résultats de la ligne 3 et 4.
Ne serait-ce pas l'inverse puisque que le delta de température est plus important dans le cas 4 que dans le cas 3 ?[/align]

Autre question :

Ce tableau peut-il, dans le cas d'un chauffage solaire nous ammener à dire que si on veut utiliser un chauffage a radiateur a eau en basse température (55-45) il faut 'sur-dimensionner' l'installation de 3 fois environ.

Je ne suis pas vraiment spécialiste mais cela permetterai de ré-utiliser un circuit de chauffage existant en changeant les radiateurs ...

Merci[/align][/align]

hervefougeroux
Newbie
Newbie
 
Messages: 4
Enregistré le: Sam Fév 18, 2006 8:56 am
Localisation: Poitiers

Messagepar françois34 » Sam Fév 18, 2006 13:22 pm

Je ne suis pas d'accord avec ces conclusions.

Pour qu'un radiateur fonctionne correctement, il faut que le delta ( la difference entre entrée et sortie ) soit de 20°.

Ensuite plus la température d'entrée est basse, plus le rendement est meilleur, c'est à dire qu'il faut une surface d'échange importante.

Dans mon installation Fuel par ex., je regle manuellement la température de la chaudiere.

En intersaison, temp de départ 50°, retour 30°.
En hiver, départ 60°, retour 40°.

Si la température de retour est de 10° plus ou moins superieure à la temp de départ, celà veut dire que le débit est trop rapide, en gros on chauffe les tuyaux!

@+
Avec Linux vous avez un noyau. Avec Windows vous avez des pépins...
Avatar de l’utilisateur
françois34
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1044
Enregistré le: Ven Jan 20, 2006 12:33 pm
Localisation: Herault

Messagepar hervefougeroux » Sam Fév 18, 2006 20:36 pm

Re-bonjour,

Cela me semble assé clair (et logique), enfin si je comprend bien le chauffage d'un liquide (eau par exemple) est une application linéaire (t°eau proportionnel aux calories apportées). (je ne suis pas sure de moi)

Donc si cela est juste l'inverse l'est surement aussi.

Par contre, plus le delta de t° entre le radiateur et l'air ambiant est important plus l'échange est rapide.

Ainsi si on ne chauffe qu'à "basse température" il faut augmenter la surface d'échange (taille des radiateurs) pour emmettre de chaleur plus vite (ou egale) que l'habitation n'en pert (dissipation).

Pour conclure : quelqu'un a t-il idée du surdimensionnement nécessaire pour passer d'une eau à 70°C à eau à 50°C dans le circuit de chauffage.

( si je pense que c'est une application linéaire je tombe sur 29 % en plus ??)

Merci de vos commentaires ou éclairage sur ma lanterne

Bon soleil à tous

hervefougeroux
Newbie
Newbie
 
Messages: 4
Enregistré le: Sam Fév 18, 2006 8:56 am
Localisation: Poitiers

Messagepar françois34 » Sam Fév 18, 2006 22:02 pm

Pour conclure : quelqu'un a t-il idée du surdimensionnement nécessaire pour passer d'une eau à 70°C à eau à 50°C dans le circuit de chauffage.


Le mieux c'est de mettre le plus de surface possible...

@+
Avec Linux vous avez un noyau. Avec Windows vous avez des pépins...
Avatar de l’utilisateur
françois34
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1044
Enregistré le: Ven Jan 20, 2006 12:33 pm
Localisation: Herault

Messagepar cagouilles » Mar Fév 21, 2006 0:17 am

Bonjour,

Oui, il faut mettre le plus de surface possible. Parceque l'eau dans le radiateur aura moins besoin d'être chaude, pour une température dans la pièce identique. Et moins le radiateur sera chaud, moins il provoquera de convection, et plus grande sera la part du rayonnement. Or c'est là toute la différence, le corps humain est surtout sensible au rayonnement (et non à la convection, d'où l'intérêt des radiateurs par rapport aux convecteurs).
Le raisonnement est valable quelle que soit la source de chaleur : plus les radiateurs seront surdimensionnés => moins l'eau aura besoin d'être chaude => plus il y aura de rayonnement => vous aurez une impression de confort plus grande => vous monterez un peu moins le thermostat => vous ferez des économies.
Et en plus il devient possible de brancher du solaire. Chez moi les radiateurs ne dépassent jamais 40-45°C.

Amicalement,
Cordialement,

Message composé à 100% d'électrons recyclés.

cagouilles
Newbie
Newbie
 
Messages: 7
Enregistré le: Jeu Jan 05, 2006 1:34 am
Localisation: Toulouse, 31

Messagepar jeantout » Mar Fév 21, 2006 9:59 am

Salut,
Est ce que tu nous dis que tu as branché tes capteurs sur tes radiateurs. A+

jeantout
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
 
Messages: 368
Enregistré le: Sam Déc 10, 2005 23:10 pm
Localisation: La Gaude 06

Messagepar Malognes » Mer Fév 22, 2006 23:04 pm

Bonsoir à tous,

Pour Yves Guern :
Le tableau est un super résumé pour une approche de la puissance d'un radiateur suivant la température de l'eau.
Pour les 90°, c'est l'ancienne norme 90-70-20 (90 = T° eau à l'entrée, 70 = T° eau à la sortie et 20 = T° de l'air de la pièce) des anciennes chaudières à mazout.
La nouvelle norme est 75-65-20.

Pour Hervé Fougeraux :
Pour les lignes 3 et 4, il n'y a pas d'erreur : 3 = T° moyenne de 65° pour 4 = 60°. D'où 3 sera plus puissant que 4 mais pour sortir 60° au lieu de 50°, il faudra plus de débit.
Surdimensionner pour passer de 75-65-20 à 55-45-20 = x 1.96
Vous pouvez trouver le tableau de convertion chez votre chauffagiste ou grossiste sanitaire-chauffage.
Pourquoi changer les radiateurs: revoit les conclusions du premier message. Si ton circulateur fonctionne actuellement 20 minutes pour les 20° de ta pièce, il tournera 20 x 1.96 = 40 minutes. Voilà pourquoi le chauffage solaire fonctionne sans changer ses radiateurs: vous avez un idée de la réflexion à tenir et a adapter pour votre cas personnel.

Pour François 34 :
La puissance d'émission d'un radiateur (en même temps, la vitesse de réchauffement d'une pièce) est fonction :
    du delta T° de l'eau du radiateur : entrée - sortie.
    du delta T° moyenne de l'eau du radiateur - T° de l'air de la pièce.
    du débit d'eau au niveau du radiateur.

Avec 75-65-20, si j'ai besoin de 1000Watts. Pour 75-55-20, j'aurai besoin d'un radiateur de 1170 watts pour dissiper la même puissance de 1000watts.
Pour le dimensionnement des radiateurs, il faut la mettre la bonne dimension, rien ne sert de surdimensionner exagérément : cela prend de la place et cela a un coût.
Les tuyaux chauffent la pièce : pas de problème. Où il ne faut pas chauffer, il faut les isoler.

Pour Cagouilles :
Le rayonnement représente 20% par rapport à la convection.
Bien sûr, à basse température, la vitesse de réchauffement d'une pièce est plus lente, il faudra enclencher la régulation de jour un peu plus tôt pour compenser.

J'espère avoir répondu à vos questions.

A+

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 732
Enregistré le: Dim Déc 11, 2005 16:06 pm
Localisation: Mons Belgique

Messagepar Malognes » Mer Jan 17, 2007 17:21 pm

Bonjour,

Actuellement pour l'esthétique, les radiateurs sont refermés par des tôles clipsées sur les côtés et une grille au-dessus.

Pour augmenter la dissipation de la chaleur, il faut enlever cette grille qui freine la convection naturelle.

Correctif :

La puissance d'émission d'un radiateur (en même temps, la vitesse de réchauffement d'une pièce) est fonction :

- du delta T° de l'eau du radiateur : entrée - sortie : fonction du débit d'eau au niveau du radiateur.
- du delta T° moyenne de l'eau du radiateur - T° de l'air de la pièce.
- du mode de pose : contre un mur, une niche ouverte, une niche fermée, une niche avec une ouverture au-dessus,...

Relisez le message du dessus.

A+

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 732
Enregistré le: Dim Déc 11, 2005 16:06 pm
Localisation: Mons Belgique

Messagepar YvesBr » Mer Jan 17, 2007 19:34 pm

[quote="hervefougeroux"]Re-bonjour,
Pour conclure : quelqu'un a t-il idée du surdimensionnement nécessaire pour passer d'une eau à 70°C à eau à 50°C dans le circuit de chauffage.

( si je pense que c'est une application linéaire je tombe sur 29 % en plus ??)
[/quote]
Non, il ne faut pas prendre les température en absolu, mas les différences de température par rapport à l'ambiance.
Si la température ambiante est de 20 °C, et qu'on a besoin de 1000 W, un radiateur de 100 W demandera une température d'eau à 70 °C (la norme indique les puissances pour un DT de 50 K).
Pour alimenter à 50 °C, il faut un radiateur de puissance nominale de 1000 x (70-20) / (50-20) = 1666 W, soit 66% plus grand.
Yves
Avatar de l’utilisateur
YvesBr
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 1393
Enregistré le: Lun Mar 20, 2006 23:54 pm
Localisation: Moselle - aéroport 57

Messagepar Malognes » Mer Jan 17, 2007 22:31 pm

Bonsoir,

Voici les coefficients de conversion pour les radiateurs Korado :

http://www.korado.com/cgi/f.cgi?s=radik

Aller dans catalogue for downloading puis ouvir : complete catalogue radik et aller à la page 28.

Vous allez trouver votre bonheur pour les claculs de transformations des radiateurs selon la norme EN442 75-65-20°C.

A+

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 732
Enregistré le: Dim Déc 11, 2005 16:06 pm
Localisation: Mons Belgique

Messagepar p_bricoleur » Jeu Jan 18, 2007 10:06 am

Bonjour,

Vous pouvez essayer de tester ce qui se passe quand la température de départ est basse en règlant votre chaudière au minimum (règlage direct ou aquastat, ou vanne de mélange manuelle, ou décalage de la régulation)

Vous verrez que si la maison est déjà chaude et que la puissance est suffisante, effectivement, la chaudière marche plus longtemps, mais le confort varie peu.
Par contre, si vous partez d'une maison froide, la température "monte" très lentement et le confort se dégrade.

Le raisonnement qui dit que si les pertes thermiques d'une pièce à 20°C sont de 200 W, alors un radiateur :
- de 1000 W marche 200/1000 = 1/5 = 12 minutes / heure
- de 500 W marche 200/500 = 2/5 = 24 minutes / heure
- de 250 W marche 200/250 = 4/5 = 48 minutes / heure
est juste mais en régime établi, càd une fois la pièce à 20°C.

La montée en température de la pièce est plus longue.
Bien sûr, on peut anticiper la mise en chauffe par un thermostat programmable.
Mais là attention, car la part de la puissance qui chauffe la pièce est déduite des pertes.

Supposons que le matin, il fallait 1 heure pour amener la pièce de 17°C à 20°C avec le radiateur fournissant 1000 W.
La puissance disponible pour élever la température n'est que de 800 W puisque 200W sont perdus en permanence pour maintenir la température acquise.
Donc :
- radiateur à 1000 W, 800 W pour monter la température, temps : 1 heure
- radiateur à 500 W, 300 W pour monter la température, temps : 1/300x800 = 2,7 = 2 heures 42 (ça commence à faire)
- radiateur à 250 W, 50 W pour monter en température, temps : 16 heures (sans commentaires)

Conclusion :
soit il faut soit chauffer en permanence avec la petite puissance
soit avoir 2 puissances : une de maintien, et l'autre plus importante pour remonter la température

Cordialement
Avatar de l’utilisateur
p_bricoleur
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1671
Enregistré le: Mar Déc 27, 2005 10:37 am
Localisation: Rueil-Malmaison (92)

Messagepar Malognes » Lun Sep 10, 2007 18:24 pm

Bonjour,

[quote="p_bricoleur"]Conclusion :
soit il faut soit chauffer en permanence avec la petite puissance
soit avoir 2 puissances : une de maintien, et l'autre plus importante pour remonter la température[/quote]


Exploitation de son eau chaude solaire:
Pour maintenir une pièce à 20° minimum :
Vaut-il mieux chauffer solaire et avoir une pièce à 22° le soir (en direct ou via un échangeur) ou une fois les 20° établis stocker dans un gros réservoir afin d'y puiser les calories nécessaires au maintien de ces 20°?

A+

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 732
Enregistré le: Dim Déc 11, 2005 16:06 pm
Localisation: Mons Belgique

Suivante

Retourner vers Dissipation par radiateurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité