Mur chauffant en béton sur base métal stud 50 mm

Informations sur le chauffage par radiateurs.

Modérateurs: monteric, ametpierre, ramses, Balajol

Messagepar Malognes » Ven Aoû 08, 2008 23:31 pm

Mur chauffant en béton sur base métal stud 50 mm :

Les profils métal stud sont les profils métalliques employés pour les cloisons Gyproc.
Avec treillis de chappe pour dissiper la chaleur.
Plâtre ou béton, la chaleur massique est identique. Mais le béton est moins cher et est plus facile à mettre en œuvre.

Principe de base:

Découpage du carrelage :
Vu le poids du mur chauffant, il faut rechercher la dalle ou gitage béton.
Pour couper le carrelage en faisant très peu de poussières, il faut remplacer la lame de la scie rotative à bois par un disque diamanté. Avec un aspirateur branché sur la scie, le tour est joué.
Pour les extrémités, c’est autre chose avec la petite disqueuse.
Enlever la chape pour retrouver la dalle de béton.

Pose des profils métal-stud :
Profil métal stud en extrémité de mur. Si le mur est trop long, on subdivise en assemblant 2 profils pré-foré au diamètre 2.5 mm avec des vis gyproc 3.5 mm et des petits morceaux de latte de 45 mm de largeur.
Ancrage des métal-stud sur les murs avec une vis 5 x 50 mm et cheville 8 mm tous les 25 cm.
Base des profil à hauteur du carrelage.

Bétonnage de base :
On place une planche 10-4/4 à plat au sol contre les profils métal-stud et on bétonne.
Les pieds des profils seront maintenus par le béton.

Fabrication du serpentin d’Alpex :
Montage sur treillis galvanisé 5 x 5 cm de chappe.
Pour assembler les treillis ou le tuyau sur le treillis , j’ai employé du fin fils métallique enrobé de plastique vert que l’on emploie en jardinerie pour tuteuré les plantes (50 m). C’est impeccable, il ne faut pas plus gros.
La largeur des treillis sera la largeur entre les profils.
Avec le cintreuse, il faut être à 2 personnes : un pour la cintreuse (cintrer un peu plus que la parallèle car l’alpex revient) et un autre pour dérouler le rouleau, le soulever et le déplacer.
On ligature l’horizontale précédente quand on a cintré.
Pour un treillis de 2.5 x 2 m avec un espacement de 10 cm, il faut environ 1 heure 10 minutes avec les ligatures prédécoupées à environ 12 cm.
Image

Pose du serpentin au mur :
Sur 3 vis fixées au mur.
Comme on est partie d’un rouleau le centre du treillis est contre le mur et les extrémités vers l’avant.
Il faudra fixer les extrémités et mettre un calage au centre pour être à … mm du mur.
Image

Prise des paramètres du mur :
Photos et un petit croquis pour repérer les tuyaux ultérieurement.


Fabrication du coffrage :
Panneau multiplis de 60 cm de hauteur , épaisseur 18 mm
Renforcé par des planches 10-4/4 rabotées 4 faces.
Une a 6 cm du haut.
Deux a 6 cm du bas
Verticalement, une toute les 50 cm.
Assemblé par des vis agglo 5 x 50 mm
Remarque : plusieurs vis en bout de planche : c’est là qu’il y aura le plus d’effort.
Trous de fixation à 2 cm du bord vertical du multiplis, 2 cm des bords puis 9 cm entre chaque trous.
Image
C’est cette partie qui prend le plus de temps.

Fixation de la plaque gyproc hydrofuge de 12.5 mm :
Décaler les vis gyproc (35 mm) par rapport aux tous du panneau de coffrage.

Fixation du panneau de coffrage :
Avec des vis gyproc de minimum 45 mm.

Etançonnement du panneau de coffrage :
La poussée due au poids du béton est énorme.
Lors de l’étançonnement, il faut être contre un support fixe et sûr : cela ne doit pas bouger sinon le coffrage va bouger.
Faite comme sur les photos :
Image

Image

Ne pas faire – Ne pas faire:
Image
Cherchez les différences du montage.



Bétonnage :
Il faut pour le béton du petit gravier 2-7 mm.
J’ai trouvé chez Bricomachin un bac plastic gris normalisé 18 litres que j’ai découpé en diagonale au disque diamanté.
Avant de couler le béton, il faut appliquer du ruban de potection peinture de 5 cm sur le gyproc et le coffrage pour ne rien avoir entre-eux.
Au début, je le remplissais comme une pelle de bulldozer et j’ai fini par la remplir à la truelle (remplissage moins fatigant et chantier nettement plus propre).
Image
Béton assez liquide vibré légèrement à chaque ligne de remplissage.

Montée du mur chauffant :
60 cm toutes les 24 heures.

A+
Modifié en dernier par Malognes le Sam Aoû 09, 2008 12:57 pm, modifié 2 fois.

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 732
Enregistré le: Dim Déc 11, 2005 16:06 pm
Localisation: Mons Belgique

Messagepar thermitch » Sam Aoû 09, 2008 10:01 am

Bonjour Malognes :D

Super merci, ça c'en est de la bonne info 8)

Sur tes photos, on ne voit un profilé qu'au bout de chaque plaque, c'est suffisant ?

Question subsidiaire car je suis nul en maçonnerie : peux-tu préciser le dosage du béton : ciment, sable, gravier (dont on a la taille), eau ... ?
Avatar de l’utilisateur
thermitch
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 4065
Enregistré le: Dim Mar 16, 2008 13:45 pm
Localisation: Marcillé-Robert (35)

Messagepar jeantout » Sam Aoû 09, 2008 10:28 am

Salut,
Qu'est ce que c'est comme type de tube (l'Alpex, ) car je trouve que les rayons de courbure sont petits, 10cm si j'ai bien vu
Est ce du cuivre ? A+ G R

jeantout
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
 
Messages: 368
Enregistré le: Sam Déc 10, 2005 23:10 pm
Localisation: La Gaude 06

Messagepar thermitch » Sam Aoû 09, 2008 11:52 am

L'avis CSTB est riche d'enseignement sur la composition, les caractéristiques et .... la mise en œuvre.
Un débutant comme moi est notamment frappé par cette mention de l'obligation de mettre en place un double contrôle de t° pour être sûr de ne pas passer les 90° en fonctionnement normal (accident toléré à 110°)

C'est ici : http://tdb-atec.cstb.fr/fichiers/pdf/GS ... 050937.PDF

Avec l'expérience c'est encore mieux et Malognes ne va pas manquer de nous en parler :wink:
Avatar de l’utilisateur
thermitch
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 4065
Enregistré le: Dim Mar 16, 2008 13:45 pm
Localisation: Marcillé-Robert (35)

Messagepar Malognes » Sam Aoû 09, 2008 13:37 pm

Bonjour,

Un profil a chaque bout est suffisant.
Les points, les plus importants, sont : fixation des profils, qualité de la construction du panneau de coffrage et étançonnemment.

Les métal-stud fixés sur les mur latéraux ne sont pas des problèmes. Quand il faut se fixer sur le mur, il faut mettre les fixations le plus près possible de la partie métallique perpendiculaire au mur afin de diminuer au maximun le phénomène d'ouverture du profil.

Le tuyau d'alpex ou multicouche est constitue de l'extérieur vers l'intérieur : plastic - aluminium - plastic. On pourrait dire que c'est du PER avec une âme d'aluminium. L'aluminium a pour but d'être une barrière anti-oxygène et de limiter la dilatation du tuyau à la dilatation de l'aluminium et non du plastic. Rechercher : e n c o

Pour la préparation du béton, ce sera pour ce soir ou demain.

A+

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 732
Enregistré le: Dim Déc 11, 2005 16:06 pm
Localisation: Mons Belgique

Messagepar Phil35 » Sam Aoû 09, 2008 17:27 pm

Bonjour Malognes,
Félicitations pour ta superbe réalisation
Peux-tu nous donner une idée du prix de revient ? De l'épaisseur mise en oeuvre.

Cordialement
Philippe

Phil35
Newbie
Newbie
 
Messages: 18
Enregistré le: Mer Jan 10, 2007 0:04 am
Localisation: ille et vilaine

Messagepar Malognes » Sam Aoû 09, 2008 20:56 pm

Bonsoir,

Préparation du béton :

Dosage :

1 seau de ciment
2 seaux de sable de rivière 0.2 mm
3 seaux de gravier 2-7 mm : petit, il est facile à couler entre le serpentin et le gyproc.
½ seau d’eau.
Ceci sont les volumes pour une brouette de béton avec une bétonnière 135 litres.

Manière de préparer le béton :

Cuve de bétonnière inclinée et tournant :
Y mettre :1 seau de sable + 1.5 seau de gravier + ¾ de l’eau ; laisser tourner.
Redresser la cuve :
Y mettre : 1 seau de ciment puis le restant du 2ème seau de gravier.
Réincliner la cuve :
Laisser tourner pour bien homogénéiser le mélange.
Y mettre : 2ème seau de sable + 3ème seau de gravier + complément d’eau par petite dose afin d’ avoir un béton fluide mais non liquide.

Dans le fichier ci-dessous :
Vous pourrez calculer tous les matériaux pour faire un prix de revient.
La longueur des plaques hydrofuge est 2.6 et 3 mètres.
Je ne compte pas le prix du bois et des vis : tout est récupérable pour autre chose.

Vous faîtes un enregistré sous et bon amusement.

A+
Fichiers joints
Tuyau mur chauffant (L).xls
Calcul tuyau, béton, achat, prix de revient ...
(22 Kio) Téléchargé 100 fois

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 732
Enregistré le: Dim Déc 11, 2005 16:06 pm
Localisation: Mons Belgique

Messagepar thermitch » Sam Aoû 09, 2008 22:20 pm

Super merci 8)

Avec de tel détails c'est immanquable ... je vais me mettre à aimer le béton :lol:
Encore une petite : la charge au m²
Ce mur en béton sera plus lourd que le même en plâtre ?
Avatar de l’utilisateur
thermitch
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 4065
Enregistré le: Dim Mar 16, 2008 13:45 pm
Localisation: Marcillé-Robert (35)

Messagepar Malognes » Sam Aoû 09, 2008 23:11 pm

Bonsoir,

Le béton pèse 2200kg/m³.
Le plâtre pèse 1300 kg/m³.

La chaleur massique des deux matériaux est 840 J/kg.K
Avec le même volume, le béton va stocker 1.7 fois plus d'énergie que le plâtre.

Un mur chauffant fait 2 mètre de bétonnage : cela donne pour le béton 440 g/ cm² et 260 g/cm² pour le plâtre.
Généralement on place un mur chauffant où il y a du porteur en-dessous.
S'il n'y a pas de mur porteur en dessous, il faut adapter la conception.

A+

Malognes
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 732
Enregistré le: Dim Déc 11, 2005 16:06 pm
Localisation: Mons Belgique

Messagepar thermitch » Dim Aoû 10, 2008 8:51 am

Yessss 8)

Cool Malognes, une vrai bible :wink: Chapeau bas :D
Ben maintenant yapuka ...
Avatar de l’utilisateur
thermitch
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 4065
Enregistré le: Dim Mar 16, 2008 13:45 pm
Localisation: Marcillé-Robert (35)


Retourner vers Dissipation par radiateurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité