Stockage dans le sol et inertie

Echange d'idées et d'expériences, les caloducs, les micro-ondes, les frigos, etc...

Modérateurs: monteric, ametpierre, ramses, Balajol

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar Le Talavé » Jeu Mar 22, 2018 10:09 am

Bonjour,

@lilian: j'attends des retours des sites/entreprise pour le raccord en U. Pour la scie trépan, j'avais acheté il y a 2 ou 3 ans une trépan basique, courte, 80mm, plutôt bas de gamme avec une rallonge sds de 60cm, sur un perfo basique, et j'ai pu passer dans mes murs de 60cm pour y passer des canalisations. Ces murs sont faits avec les mêmes pierres que celles sous terre. Ce qui a lâché, avec les vibrations, c'est le pas de vis entre rallonge et trépan. J'ai donc bon espoir qu'avec du matériel de qualité, il y aurait de quoi faire, en tout cas sur le type de pierre qu'on a ici. Je pense qu'il serait bien de cogiter sur la fabrication d'un système de forage manuel, i.e. un moyen simple, rustique, à faible coût d'exploitation, non dépendant d'une énergie fossile, et accessible à tous les budgets. Dans ce contexte, il y aurait matière à multiplier des installations de "microgéothermie" en auto-installation, et ensuite mutualiser les expériences pour améliorer le concept.

@YWB: merci pour le lien et l'idée du fumier. C'est effectivement une autre façon d'envisager la production de chaleur. Il y a deux ans, on a fabriqué un tas de 11m3 de broyat (réacteur Jean Pain), résultats mitigés par rapport au contexte climatique ici, mais pas mal d'hypothèses et de pistes pour améliorer la chose. Pierre1911 sur ce forum s'y est pris autrement et a eu de bons résultats.
Pour le fumier, on est dans la même idée. La question à se poser, c'est l'accès à la ressource, car il faut d'importants volumes pour que cela fonctionne sur plusieurs mois. Dans notre cas, même si nous avons deux ânes et des toilettes sèches, la ressource est limitée, j'utiliserais plus pour de la pico-méthanisation. Il y a aussi la technique de la couche chaude, dont on retrouve pas mal d'explications dans les livres des maraîchers de Paris des années 1900. Là, on peut travailler avec moins de ressources, mais cela demande beaucoup de boulot, et la nécessité de défaire la planche de culture périodiquement. Si on pense "sol vivant", ce n'est peut-être pas le bon moyen à long terme pour chauffer les plants.
Pour l'autonomie énergétique et alimentaire... et leur partage
www.letalave.com
Avatar de l’utilisateur
Le Talavé
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 71
Enregistré le: Ven Sep 08, 2017 20:48 pm
Localisation: Haute-Savoie
Âge: 39

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar lilian07 » Jeu Mar 22, 2018 12:37 pm

Bonjour,
Avec le forage au delà de 2 m c'est toujours complexe. Le moyen le plus simple que je connaisse en manuel est le forage par battage. Une masse de fond qui est soulever successivement à une fréquence de 5 à 10 coups par minutes. Ça rentre très doucement dans du rock et rapidement dans de la terre mais ça rentre (coût de la masse fond de trou, coût de l'outil de récupération des débris de fond...20 euros,le reste c'est une chèvre et de la corde).

Pour un systeme plus fiable et plus rapide je regarde du coté d'une foreuse chinoise à base d'un moteur électrique et d'un trépan de fond de trou avec tige et air comprimé pour évacuer les débris.

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 218
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 43

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar Le Talavé » Jeu Mar 22, 2018 16:21 pm

Le raccord en U est fabriqué par la société DMfit. Ils sont faits en POM ou en EPDM. Ce sont des raccords "push-fit", du 1/8" au 1". Pour le POM, Plage d'utilisation de -40 à 115°C, resistance à la pression de 7 à 10 bar en fonction de la temp. Je ne sais pas si le raccord pushfit s'adapte au PER classique (à mon avis oui) ou seulement aux tuyaux fabriqués par la même société, qui sont eux en LLDPE. En tout cas, il y a tout un écosystème "pushfit" qui peut être intéressant pour faire tout le circuit hydraulique, mais pas de distributeur officiel en France, et difficile d'avoir les prix. Le raccord en u (U-bend) disponible à 3.60€ en France. En fait taper "pushfit u bend" dans votre moteur de recherche, et vous aurez pléthore de modèles, beaucoup de revendeurs anglais.
Pour l'autonomie énergétique et alimentaire... et leur partage
www.letalave.com
Avatar de l’utilisateur
Le Talavé
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 71
Enregistré le: Ven Sep 08, 2017 20:48 pm
Localisation: Haute-Savoie
Âge: 39

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar lilian07 » Jeu Mar 22, 2018 18:53 pm

Superbe recherche merci. C'est un élément clé de la réussite d'un forage réalisable par tous.
J'ai poursuivi un peu de mon coté et il apparaît que ce genre de raccord rapide Y se trouve facilement et moins chère dans un célèbre site d'achat en ligne.
Visiblement compatible PE/PEX/PER.
L'idée avec un tel raccord c'est de réaliser le forage en moins de 50 et donc de pouvoir atteindre le but inespéré du trou de 40 mm avec une sonde de 2x16 mm.
L'outil existe déjà, c'est le perforateur en SDS max. Il y a même des mèche de 45 mm, ca devient donc jouable en électroportatif mais ça risque d'être long.
Car il faut prévoir des rallonges de mèches type tube, les souder et réaliser un perçage qui fera l'objet de multiples remontés du train de tige, ce qui ne paraît pas très pertinent.
En dessous de 4m il me semble utile de pouvoir percer et remonter les débris. Il faut donc un joint tournant et une injection pneumatique.
J'en revient alors à la fameuse petite foreuse que je regarde depuis longtemps qui utilise un moteur électrique.

Affaire à suivre car pour le coût c'est vraiment l'astuce qui permettrai à tout producteur d'énergie thermique d'exploiter au mieux sa ressource.

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 218
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 43

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar Le Talavé » Jeu Mar 22, 2018 21:54 pm

lilian07 a écrit:J'en revient alors à la fameuse petite foreuse que je regarde depuis longtemps qui utilise un moteur électrique.

je l'ai peut-être loupé, tu as un lien vers le matériel, pour se faire une idée?

lilian07 a écrit:ce genre de raccord rapide Y

à vérifier, mais il me semble que le Y c'est 1 entrée / 2 sorties. Le U est un poil plus rare, il y en a sur ebay, mais pas encore trouvé en 16mm. Je me suis fait avoir au début, en cherchant du 1/2" ou 3/4", mais on parle du diametre tuyau, qui s'emboite directement dedans, donc pour du diam16 ext., c'est bien du 5/8"?
Pour l'autonomie énergétique et alimentaire... et leur partage
www.letalave.com
Avatar de l’utilisateur
Le Talavé
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 71
Enregistré le: Ven Sep 08, 2017 20:48 pm
Localisation: Haute-Savoie
Âge: 39

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar lilian07 » Ven Mar 23, 2018 11:33 am

En version manuelle portative électrique:

La machine foreuse électrique sans percution avec joint tournant et robinet d'injection d'eau ou d'air.

https://fr.aliexpress.com/item/1-set-of ... 4f1f&tpp=1

ou

https://fr.aliexpress.com/item/CAYKEN-G ... 78c7&tpp=1

Les tiges de forage rallonges qu'il serait possible de faire à moindre coût.

https://fr.aliexpress.com/item/18-35mm- ... 8bde&tpp=1

Le foret de fond de trou (tricone)

https://fr.aliexpress.com/item/56mm-3-a ... 60a3&tpp=1

Ensuite machine plus puissante sur colonne (toujours en electrique avec injection d'air et sans percution)

https://www.alibaba.com/product-detail/ ... 6363EHNFPi

En ce qui concerne les connecteurs Y rapides tu trouveras beaucoup de référence et de chose sur les liens que je t'ai fournit en mettant connecteur Y rapide. C'est bien du diamètre extérieur dont on parle.
Pour moi le connecteur Y est intéressant car on peut utiliser son entrée que l'on doit condamné pour l'usage en U pour lester la sonde et mieux l'accompagner dans le fond de trou.


Lorsque l'idée aura d'avantage germé je ferai des simulations numériques avec des tuyaux de 16mm mais aussi avec des 12mm. Je précise que mon simulateur est le même qui apermis à Darke Landing de réalisé sa communauté de chauffage solaire par la création de leur BTES (la simulation à permis d'évaluer avec une précision de 1% la puissance injectée et restitué heure par heure sur 5 ans. Les ingénieurs de DL n'aurait jamais lancé le projet sans la simulation.

En tout cas moi je suis intéressé par l'achat d'une foreuse électrique que je peux commander sur ce site. Il faudra évaluer tout ça plus tard car le projet est révolutionnaire en Franc et dans le monde à l'echelle d'un habitat.
La clé de la réussite réside bien dans ce forage faible coût qui rend le process accessible à un grand nombre d'habitat.

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 218
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 43

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar Le Talavé » Ven Mar 23, 2018 14:30 pm

Salut,

:cool: pour le simulateur, c'est aussi un élément obligatoire du projet, pour pouvoir avancer en confiance. Je vais me pencher un peu plus en détail ce week-end (j'espère) sur les besoins de la serre et de l'habitat.

merci pour les liens. Vaste choix. Il subsiste toujours la même question de la fiabilité? Mutualiser l'achat serait en effet une très bonne option.

De mon côté je regarde plus en détail les techniques manuelles qui certes prennent plus de temps et demande un travail et un effort différents (mais pas forcément plus harassant), mais je crois que "hitech" et "lowtech" doivent être complémentaires. Il est intéressant de garder sous le coude un moyen simple, non dépendant d'une source d'énergie électrique ou pneumatique, non polluante et accessible à tous.
http://www.gret.org/wp-content/uploads/ETUD_07_forages_faibles_couts.pdf -> page 17
Pour l'autonomie énergétique et alimentaire... et leur partage
www.letalave.com
Avatar de l’utilisateur
Le Talavé
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 71
Enregistré le: Ven Sep 08, 2017 20:48 pm
Localisation: Haute-Savoie
Âge: 39

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar lilian07 » Ven Mar 23, 2018 20:32 pm

La technique du battage et une très bonne technique qui permet de faire des trous profonds et assez rapidement malgré tout, surtout si on descend pas en dessous de 15 m. On trouve du matériel sur un site de matériel d'occasion très connu et très bon marché. Un autre avantage avec les multiples forages c'est qu'une fois l'installation de la chèvre réalisée on se retrouve à pouvoir réaliser le process plusieurs fois sans trop d'exigence de temps. Par ailleurs réaliser un trou de 10 ou 15 mètres c'est avoir la certitude que l'ensemble de tous les forages fonctionneront à peu près de la même manière tout en optimisant la technique au fur et à mesure des forages.

Pour le matériel chinois je n'ai pas trop de doute sur certain produit type grosse foreuse électrique. Plutôt sur les foreuses manuelles. En tout cas tes raccords pushit u son d'une grande qualité et à mon sens devrait repondre à une exigence d'habitat pour longtemps en y associant une gaine thermoretractble pour une deuxième parois ainsi qu'un fond de forage ciment étanchéité ca devrait tenir pour longtemps....sachant qu'une petite fuite ne serait pas rédhibitoire.

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 218
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 43

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar Le Talavé » Sam Mar 24, 2018 21:22 pm

Bonsoir,

@lilian: je rame un peu pour les estimations des besoins. Tu me diras si les chiffres te paraissent réalistes, ou si je n'ai rien compris aux formules que j'ai trouvé sur le net.

Pour la maison, chalet ancien (reconstruit en 1950), 1200m d'alt., en cours de rénovation, isolée pour la partie habitable de 150m². Cette année est un peu particulière concernant le chauffage, je ne peux pas me fier aux conso. Si je me base sur les années précédentes (la partie habitable était encore en travaux), je dirais en moyenne qu'il nous fallait 20 à 25 stères de bois pour l'année (chauffage+cuisson+ecs). Je prends le pouvoir calorifique inférieur d'un stère de bois, 1680 kWh, ça me donne une production de 42000kWh/an, 280 kWh/m²/an. Je passais environ 15 à 20 stères du mois de novembre au mois de d'avril, environ 140kWh/j sur 6 mois, les "pics" en général novembre et février.

pour la serre, ça se complique. Elle ferait 100m² au sol, et une hauteur sous faîtage de 3,90m, mais je ne souhaite pas chauffer tout le volume. Je voudrais maintenir une température de 5 à 10°C à hauteur de feuille pour la période novembre à mars, qd il n'y a pas d'ensoleillement direct, grâce à l'inertie du sol (récup du BTES vers une distribution à -20/-30cm). A part pour certains choux (variétés non gélives), cela veut dire des légumes-feuilles et légumes-racines dépassant de quelques cm au dessus du sol. Je considère donc un volume moyen de 30m3. Je prends un coeff G de 2,50 (véranda récente), mais j'aurai une double protection (chassis sous serre) voire triple protection la nuit (paillasson sur chassis). D'après les observations d'Eliot Coleman, la double protection sous voile de croissance fait gagner 2 à 3 zones climatiques, nous voilà sous chassis chez toi en Ardèche!
Si j'applique le calcul par G, j'ai une déperdition au plus défavorable de 2325W, donc à moins que je calcule mal, 55,8kWh/j, 6696kWh entre novembre et mars (ensuite revient le soleil).

D'une manière générale, d'après les observations de cette année, si j'avais "constamment" une température de 20°C dans les murs de la maison (T°eau 25°C), je pourrais largement diminuer ces chiffres, car 16°C constants dans la maison via les murs, on est confortable, avec éventuellement une petite chauffe par convection via le poele en cas de grand froid. Par contre, on a fait deux ans sans les murs, 16°C en convection, on se pèle! Actuellement, c'est la trop grande intermittence sur 24h qui nous pousse à allumer le poele ou le chauffe-eau plus que nécessaire.

Pour la serre, j'ai bon espoir que la terre maintenue à 5-10°C de novembre à mars donnerait de bons résultats. Pas de "risques" pour les racines à ces températures.
Pour l'autonomie énergétique et alimentaire... et leur partage
www.letalave.com
Avatar de l’utilisateur
Le Talavé
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 71
Enregistré le: Ven Sep 08, 2017 20:48 pm
Localisation: Haute-Savoie
Âge: 39

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar lilian07 » Sam Mar 24, 2018 22:45 pm

Ok pour quelqu'un qui a réalisé ses premiers calculs, je dois avouer que je n'aurai pas fait mieux. La quantité d'energie semble réaliste. Visiblement l'intérêt pour la serre c'est qu'on peut exploiter le chauffage en très basse température car tu souhaites chauffer la terre en surface comme un plancher chauffant. En ce qui concerne la maison est ce que tu souhaites utiliser le BTES pour chauffer et si oui qu'elle est le systeme que tu utilises pour chauffer. Il faut bien entendu dans l'ideal un emetteur hydraulique fonctionnant à la plus basse température possible. J'aime en ce sens le mur, plancher ou plafond chauffant.

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 218
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 43

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar Le Talavé » Dim Mar 25, 2018 21:26 pm

Bonsoir,

lilian07 a écrit:a maison est ce que tu souhaites utiliser le BTES pour chauffer


oui si cela est réalisable par rapport aux dimensions du système. J'utilise principalement un fourneau-bouilleur bois buche et un chauffe-eau à gaz instantané, tous deux branchés sur un petit tampon de 200L http://forum.apper-solaire.org/viewtopic.php?f=40&t=9396. Les émetteurs sont principalement des murs chauffants en terre crue (multicouche diam16 à l'intérieur). J'ai encore 2 radiateurs en fonte d'alu dans une pièce qui est commune aux chambres de mes enfants, mais ils seront remplacés tôt ou tard par un émetteur basse température.

Pour la maison, l'idée serait de maintenir si cela est réalisable une base de 16 à 17°C grâce au BTES (T°eau en circulation de 20 à 25°C, peut-être moins selon certaines de nos observations), avec appui du bois et du gaz pour aller au dessus si besoin.

Pour la serre, le confinement sous double protection devrait permettre de chauffer avec une eau à 15°C. L'idée ici serait de faire un système "plug'n'play" (plutôt "plug'n'heat") sur le système de surface en complément du BTES, où pourraient être branchés des capteurs solaires quand il y a du soleil, ou un poele rocket, ou tout autre système de chauffage éprouvé ou à tester (gaz d'un méthaniseur, tas "Jean Pain", fumier etc.).

lilian07 a écrit:J'aime en ce sens le mur, plancher ou plafond chauffant.


Idem. Je constate de plus en plus que nos murs chauffants nous ouvrent des perspectives d'utilisation encore mal explorées. Il faudrait des heures pour aborder le "comment prendre en compte la subjectivité pour mieux penser nos systèmes de chauffage" (ou "pourquoi ne pas mettre de thermomètre dans la maison"), et ce n'est pas le sujet ici. D'ailleurs si c'était à refaire, je partirais sur des plafonds chauffants car nous sommes beaucoup plus adaptés et sensibles à la captation de la chaleur venant du haut (soleil oblige), l'impression d'avoir suffisamment chaud vient probablement plus rapidement avec ce type de système.
Les végétaux, eux, ont développé les deux sensibilités, au dessus et dans de la terre. Il me semble plus aisé, efficace et économe de placer l'émetteur sous terre, mais il serait intéressant de comparer le développement des plantes sous émetteur apical, basal, ou les deux à la fois..
Pour l'autonomie énergétique et alimentaire... et leur partage
www.letalave.com
Avatar de l’utilisateur
Le Talavé
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 71
Enregistré le: Ven Sep 08, 2017 20:48 pm
Localisation: Haute-Savoie
Âge: 39

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar lilian07 » Lun Mar 26, 2018 7:46 am

Ton besoin est énorme mais paradoxalement c'est une bonne chose et tu as le deuxième facteur clé du stockage, l’émetteur qui est en basse température. C'est essentiel et je dirais que tu as un 3 eme avantage, c'est le moyen d'utiliser le stock jusqu'à 10° avec la serre. Tu as la meilleure configuration de l'emploi d'un BTES pour l'habitat. La possibilité d'utiliser de la basse température dans l'habitat avec la possibilité d’exploiter le stock jusqu'à la température de veille (10°) sans système thermodynamique.

Dans ton cas ton "backup" sera le bois ou le gaz. Il faut également prévoir un stock type eau, c'est essentiel pour optimiser les échanges, réduire le dimensionnement du BTES, maximiser le rendement des panneaux solaire et simplifier l'ensemble du système "plug in" qui peut alors fonctionner dans son meilleurs rendement quelque soit l'usage que l'on fait des calories. En fait ton STTS (short therm storage Tank, centre de stockage réactif) qui est un gros ballon d'eau chaude est ton centre de gestion des flux et ton centre de contrôle de l'ensemble des paramètres (BTES, capteur, émetteur, chaudière..)
As tu envisagé un systeme de stockage court sans précisons type eau morte, c'est un moyen d'augmenter les rendements à des coûts plus faibles.

Dimensionnement Le BTES

J'ai fait un pré-dimensionnement pour voir :
Ton stockage devra faire environs 2900 m3 il pourrait être dimensionné idéalement comme suit :
Hauteur de 15m (forage de 15m), rayon de 15m ....environs 24 puits.
Ou
Hauteur de 25m, rayon de 10m....environs 20 puits.

Le positionnement

Dans ton cas si le forage se fait bien et comme tu es entre ta maison et ta serre il faudrait que le volume soit rectangulaire et peu profond.
Je ne connais pas les dimensions de ta surface utilisable mais avec ses 2900m3 je réaliserai un BTES cubique dont la longueur viendrait prendre une bonne partie du mur de la bâtisse ainsi le rendement de ce stock serait probablement bien supérieur à 40%.

Il faut bien comprendre que tu es dans une configuration unique, favorable et certainement la meilleure pour exploiter en inter-saison les calories d'été.

Les liaisons et les sondes :

Je pense que les connecteurs « Pushfit » sont bons pour ce type d’emploi et je vais réaliser des essais en forage de 40mm (1m) pour voir si on peut insérer ce type de Y avec du PEBD (type arrosage) puis PER et PEX.
Les capteurs solaires :
As-tu une idée du type de capteurs que tu vas employer ? et dans quelle configuration (toit, au sol, …).
Bonne continuation.

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 218
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 43

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar Le Talavé » Lun Mar 26, 2018 22:16 pm

Salut!

merci beaucoup pour toutes ces infos. Il est clair que les besoins sont conséquents, vue la situation du chalet et les contraintes climatiques. Et encore, je peux te dire qu'on est loin de la surchauffe, si on devait se tenir aux 19-21°C, ce serait bien pire! Malgré l'isolation, le manque de soleil de novembre à février a un gros impact sur la consommation.

Ton stockage devra faire environs 2900 m3


Comment calcule-t-on le volume si on part sur un parallélépipède rectangle? Car le calcul du volume du cylindre de ton pré dimensionnement ne me donne pas 2900m3, cela veut dire que tu y as inclus les 50% de perte?

les dimensions de ta surface utilisable


Pour mettre le btes au plus près du mur sud de la maison, il me faudrait le placer sous la future walipina (cf carré vert sur l'image aérienne postée précédemment), ce qui me semble une très bonne idée pour récupérer les calories perdues. Au maximum, l'emprise au sol se composerait de 2 rectangles, un premier d'environ 15x10m dont une longueur serait dans l'alignement de la serre, l'autre dans celui de la maison. Le 2ème d'environ 10x4m, dont une longueur serait côté serre. Dans cette configuration, de ce que je comprends, on maximiserait la récupération des pertes d'un côté sur toute la longueur de la serre et 2/3 de l'autre pour la maison et walipina.

Forer à 15m, pas de la tarte :-) . Il faudrait pouvoir sonder au moins aux "quatres coins" de l'emplacement du btes pour être sûr de ne pas tomber sur un écoulement souterrain ou une cavité? Quelles conséquences sur l'efficacité si on fore moins profond (entre 5 et 10m) sur une plus grande emprise au sol?

un systeme de stockage court sans précisons type eau morte


j'utilise actuellement un tampon de 200L, qui j'espère pourra être remplacé par un plus grand volume à l'avenir, tout est en effet centré là, certes manuellement pour le moment. Etant donné qu'il va falloir décaisser sévère, je pense, si on a un jour la possibilité (humaine et financière) d'installer une citerne d'eau de pluie enterrée (elle serait dans le prolongement du mur sud, au dessus de l'hypothétique btes), on pourrait aussi l'utiliser comme stock grâce à un système d'échangeur, disons un MTTS (mid therm storage tank) :-)

ne idée du type de capteurs que tu vas employer ?


j'imagine capteurs plan au sol, que je mettrai à l'abri l'hiver. Mon idée c'est de rester dans du simple et adéquat, et favoriser la récup, car on se doit de rester raisonnable sur notre conso d'electricité, entre autres.

je vais réaliser des essais en forage de 40mm (1m) pour voir si on peut insérer ce type de Y


tu en as déjà commandé?


Bonne soirée
Pour l'autonomie énergétique et alimentaire... et leur partage
www.letalave.com
Avatar de l’utilisateur
Le Talavé
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 71
Enregistré le: Ven Sep 08, 2017 20:48 pm
Localisation: Haute-Savoie
Âge: 39

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar YELLOW WHEELY BIN » Mar Mar 27, 2018 1:11 am

Le Talavé a écrit:
un systeme de stockage court sans précision, type eau morte


Etant donné qu'il va falloir décaisser sévère...


... attention à ne pas fouiller sous le niveau des fondations :-o

(à moins, bien sûr) d'envisager des reprises en sous-oeuvre...

En gros, il faut éviter de fouiller dans le triangle des forces...

YWB
Avatar de l’utilisateur
YELLOW WHEELY BIN
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 405
Enregistré le: Jeu Nov 20, 2014 23:31 pm
Localisation: Plérin (22)

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar lilian07 » Mar Mar 27, 2018 8:09 am

cela veut dire que tu y as inclus les 50% de perte?


Oui ce pré-dimensionnement est plus réaliste, il prend en effet en compte les pertes qui dans ton cas ne sont pas réalistes car tu en récupéreras une bonne partie mais de manière non piloté.J'ai pris également en compte de manière arbitraire le Dt utilisable c'est à dire 30° (le BTES sera à 45° en septembre et tu pourras exploiter jusqu'à 15° la température de son stock) Par ailleurs avec un BTES rectangulaire et peu profond on pourrait très bien s'approcher de ce 50% de perte par en dessous. Dans ton cas de figure c'est particulier et d'ailleurs seul la simulation pourra vraiment évaluer les pertes avec précision car tes pertes viennent alimenter ta serre et ta maison.Enfin j'ai inclus l'ECS dans les calculs ce qui n'est pas le meilleurs choix.

un premier d'environ 15x10 m dont une longueur serait dans l'alignement de la serre


Il faut utiliser celui ci et je dirai également qu'il faut laisser une marge entre le BTES et la serre ainsi que le mur de la maison afin d'éviter de surchauffer par les pertes à mi saison. Les pertes dans ton cas seront utiles parfois mais pas tout le temps donc à bien évaluer.

Il faudrait pouvoir sonder au moins aux "quatres coins" de l'emplacement du btes pour être sûr de ne pas tomber sur un écoulement souterrain ou une cavité? Quelles conséquences sur l'efficacité si on fore moins profond (entre 5 et 10m) sur une plus grande emprise au sol?


Oui pour le sondage si il y a un écoulement c'est rédhibitoire. Si on fore moins profond dans ton cas on aura un peu plus de pertes par en dessous et tu devras prévoir plus d'isolant en surface qui sera plus importante. Par ailleurs le BTES étant rectangulaire tu pourras moins piloter le stock car les pertes latérales seront du à la diffusion passive. Une fois le pré-dimensionnement calé on lancera plusieurs volume de BTES pour mesurer les conséquences et surtout optimiser le dimensionnement de l'ensemble qui est constitué de plusieurs sous éléments qui interagissent entre eux (Les capteurs, le BTES, le STTS, la SERRE et l'habitat) en fonction de ta logique de pilotage de la chauffe.

Avec tout ca. un volume de 2500 m3, un forage de 8 (1m d'enfouissement pour éviter les effets atmosphériques) te donnera une surface de BTES rectangulaire d'environs 300 m2. Je dirai donc un rectangle de 15m x 10m et toujours 20 à 30 forages mais réparties bien stratégiquement.
En dimensionnant mieux l'ensemble il sera peut être plus judicieux de partir uniquement sur le stock pour la Serre dans un premier temps avec un petit BTES et plus tard venir poursuivre les forages pour l'habitat dans le prolongement de la surface restante.

j'utilise actuellement un tampon de 200L


Il faudra prévoir un tampon dans l'idéal isolé est environs de 2 m3 en Atmosphérique et de préférence à l’intérieur de l'habitat.
J'aime bien le principe des echangeurs immergés type cuve tank in tank pour piloter l'ensemble du système sous pression avec un stock sans pression.

j'imagine capteurs plan au sol


Oui il faudra que tu me dises quelles sont tes masques solaire car ils sont grand visiblement. Donne moi une idée du soleil captable l'été de telle heure à telle heure par exemple le 21 juin....
Tu habite ou précisément que je regarde. As tu une idée du lieu d'implantation des capteurs,attention à la distance avec le BTES qui doit être réduite moins de 100m sinon il faudra isoler les conduits.

tu en as déjà commandé?


Oui un pour voir.

Bonne continuation.

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 218
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 43

PrécédenteSuivante

Retourner vers Recherche et développement

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron