géothermie PAC sur nappe sans échangeur intermédiaire

Parlez de vos expériences et donnez vos résultats concrets.

Modérateurs: Balajol, monteric, ametpierre, ramses, françois34, andrebayle

Messagepar dsjohnny » Mer Mai 23, 2012 22:38 pm

Bonjour à tous,

Je poste un message sur ce forum pour partager mes mésaventures avec vous et éventuellement avoir vos conseils.

En 2009, la société Géosolair à Saint Brice sous Forêt http://www.geosolair.fr/ m'a installé une pompe à chaleur Isara 10 R mono sur nappe phréatique.
Le commercial m'avait vendu l'exceptionnel rendement du système sur nappe phréatique et les avantages par rapport aux systèmes à base de capteur par eau glycolé qui étaient beaucoup plus risqués.

Mon installation m'a couté 20 000€ + forage et pompe pour la nappe ainsi que la chape anhydrite pour le plancher chauffant.
Pas loin des 30 000€ le tout.

A savoir que ma sœur qui a la maison mitoyenne à la mienne a également fait l’installation de la même PAC en même temps (20 000€ en plus pour Geosolair).

En avril, un message d’erreur BP apparaît sur ma PAC, impossible de la faire marcher.
Après avoir fait intervenir un technicien Géosolair, le verdict tombe. L’échangeur primaire (celui entre l’eau de la nappe et le gaz du compresseur) est percé.
Le gaz s’échappe par le circuit de la nappe et l’eau est rentrée dans le compresseur.
2 devis me sont alors proposés par Géosolair.
Un devis pour le remplacement du module de puissance (échangeur/compresseur etc…) pour environ 4 200 € et la mise en place d’un échangeur intermédiaire pour séparer l’eau de la nappe phréatique de la PAC => 1 800 €.
Je vous passe le 3ème devis à 8 000€ pour le changement complet de la PAC par une Wavin Climasol (avec l'argument que celle que j'ai est de toute façon non maintenable par la suite car France Géothermie a fait faillite...)

J’ai alors fait venir 3 artisans chauffagistes pour avoir des devis comparatifs.
Tous m’ont alors appris que la pose d’une PAC sur nappe phréatique sans échangeur intermédiaire était une aberration. De plus, Geosolair aurait également dû demander une analyse de l’eau du forage pour savoir si elle était corrosive.

J’ai consulté les nombreux post du forum sur ce sujet et cela me conforte dans le manque de devoir de conseil de l’installateur Geosolair qui aurait dû au minimum me proposer cet échangeur externe ou me prévenir des risques…

J’ai donc décidé de faire déclarer un sinistre à la décennale axa de Geosolair.
Un expert ainsi que le gérant de l’installateur sont donc venu cet après-midi.

Mauvaise surprise, les 2 se connaissent bien. Ils ont déjà travaillé ensemble. L’expert me vente dès le départ le sérieux de la société. Je prends sur moi en espérant qu’il restera toutefois impartial.

Après avoir échangé cordialement tous les 3 sur le sujet, la conclusion de l’expert tombe…
Pour lui, aucune chance de faire passer cela par la décennale. Pour lui pas de faute de l’installateur.
Il me déconseille de plus vivement d’aller plus loin dans une démarche judiciaire car seul le fabricant France Géothermie (qui a fait faillite depuis) pourrait être mis en cause pour un défaut sur l’échangeur. Cette société n’existant plus, aucune chance que mes recours aboutissent.

Il est évident que je ne vais pas en resté la !
J’ai quand même déboursé 30 000€ et je dois encore payer le crédit pendant 9 ans !

Je compte m’adresser à une association de protection de consommateur, faire fonctionner ma protection juridique voir même passer à l’émission de Julien Courbet :-).

Et ce n’est pas tout !
Ma sœur qui a la même PAC que moi comme je l’expliquais au début est elle aussi en panne.
De son côté pas d’échangeur percé mais la boue du forage (malgré un filtrage à 130 microns) qui le bouche. Géosolair est venu le déboucher une fois en envoyant de l’eau à l’envers dans l’échangeur pour faire sortir la boue. Depuis, sa PAC s’arrête en sécurité une à deux fois par semaine.
L’échangeur et le compresseur sont gelés. La solution de Géosolair ; attendre quelques heures que le gèle parte et relancer la pompe plusieurs fois pour que la boue s’en aille…

Autant vous dire que je ne donne pas cher de la durée de vie de sa PAC.

Geosolair lui propose également un échangeur intermédiaire (1 800 €) qui sera le même que l’échangeur de la pompe. Donc pas démontable ni nettoyable. Ce qui signifie que dans 3 ans, on va une nouvelle fois se retrouver avec un échangeur bouché ou percé et qu’il faudra débourser encore 1 800 €…

Là où les autres artisans m’ont proposé un échangeur intermédiaire adapté aux nappes phréatiques, démontable et nettoyable : http://www.ciat.fr/rubrique/index/fra-c ... r-Ageo/169 certes beaucoup plus cher malheureusement.

Voilà, j’espère que mon témoignage pourra éviter à d’autres personnes de tomber dans le panneau…
Il est difficile pour des néophytes comme je l’étais de faire la part des choses.
Sachez que le discours du commercial sur la géothermie et bien loin de la réalité.

J’espère également que certains pourront me donner quelques conseils pour la suite de mes démarches.

Merci à tous, et désolé pour la longue prose (mais ça fait du bien de le sortir…).

dsjohnny
Newbie
Newbie
 
Messages: 1
Enregistré le: Mer Mai 23, 2012 22:36 pm
Localisation: CERGY (95)

Retourner vers Vos installations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité