Chauffe eau solaire dans maison Minergie P

Parlez de vos expériences et donnez vos résultats concrets.

Modérateurs: Balajol, monteric, ametpierre, ramses, françois34, andrebayle

Messagepar fotourefair » Jeu Nov 01, 2012 9:06 am

Bonjour tout le monde...

Une question par rapport à ce que je lis... Si on arrive par le haut et qu'on repart par le bas, je dirais qu'on a tendance à pousser la stratification du haut vers le bas, donc on ne peut pas parler réellement de stratification... du coup, on se retrouve avec un volume du piquage haut au piquage bas à une température uniforme ou quasi...
Après c'est le chauffage qui va recréer la stratification... en tout cas chez moi c'est comme cela que ça marche...

De plus, la régulation doit être bien gérée car on peut se retrouver à envoyer de l'eau qui n'est pas suffisamment chaude ...
Perso, pour moi la stratification consiste plutôt à réchauffer un volume d'eau à un certain niveau via un échangeur par exemple et que ce volume d'eau aille ensuite se placer au niveau qui est le sien en fonction de sa température... et pour cela je trouve que les échangeurs sont bien plus pratiques que de fonctionner en direct car ils n'ont pas tendance à mélanger ou à brasser l'eau....(je précise que ce que je dis là est un retour par rapport à ma propre expérience)..; L'inconvénient des échangeurs c'est qu'il faut qu'il soit bien dimensionné par rapport à la puissance qu'on souhaite leur faire passer sinon on peut vite monter en température et là...
A+
Fotourefair
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
12 m2 capteurs tubes circulation directe (tubes à l'horizontale) + Ballon tampon 1000L
08/03/2010 : de 26 à 45° en bas de ballon (49° au 1/3 haut ECS)
07/02/2012 : de 23 à 48° en bas (58° au 1/3 haut ECS) pas mal pour un mois de février non ???

fotourefair
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 1443
Enregistré le: Lun Avr 13, 2009 7:08 am
Localisation: Saint Gervais (en Vendée - 85)

Messagepar monteric » Jeu Nov 01, 2012 9:53 am

[quote="fotourefair"]Bonjour tout le monde...

Une question par rapport à ce que je lis... Si on arrive par le haut et qu'on repart par le bas, je dirais qu'on a tendance à pousser la stratification du haut vers le bas, donc on ne peut pas parler réellement de stratification... du coup, on se retrouve avec un volume du piquage haut au piquage bas à une température uniforme ou quasi...
Après c'est le chauffage qui va recréer la stratification... en tout cas chez moi c'est comme cela que ça marche...

De plus, la régulation doit être bien gérée car on peut se retrouver à envoyer de l'eau qui n'est pas suffisamment chaude ...
[/quote]

Salut Fotourefair,

Je ne comprends pas tres bien ce que tu veux dire !
Perso un exemple : Si le ballon est à 30° que j'envois 70° par le haut, une couche en haut va commencer a se former à 70°, apres si j'envoi 50°, je vais garder mes 70° en Haut et c'est la couche du milieu qui va monter à 50°, puis si je continue celle du bas à 50°. Il me semble donc que l'eau se place bien ou il faut : stratification , non ?

Ensuite je ne comprends pas ton histoire de régulation et d'envoyer de l'eau pas assez chaude ????

A+

Eric
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
19m² Chauffage +ECS instantanée - Poêle Bouilleur - UVR1611
suivre l'installation : http://chavillieu.cadoe.net

Notre association autour des énergies solaires pour apprendre à faire soit même : http://ateliersvertssolaire.com
Avatar de l’utilisateur
monteric
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1108
Enregistré le: Sam Sep 10, 2011 17:50 pm
Localisation: Chavilleu (01)

Messagepar youn260 » Jeu Nov 01, 2012 10:18 am

bonjour
ben non
quand on envoie de l'eau a 50 dans un serpentin et que le haut est a
70
ben le serpentin prend un peu du 70 pour faire un échange plus bas
de plus ces échanges sont médiocre
par contre si on envoie de l'eau a 70 dans le bas du ballon cette eau monte directe dans sa couche de stratification elle laisse qqdegré en montant bien sur
si on veut remplir un ballon au maxi faut toujours utiliser le serpentin du bas meme pour un poele bouilleur
si tout le haut du ballon est a 70° eh bien l'eau ressort du serpentin a 70
si elle rentre a 70 et le bas du ballon recoit rien
ce n'est que mon avis
pour le serpentin par contre y pas photo faut toujours entrer le chaud dans le haut et sortie en bas
je peux éditer et supprimer si j'ai tout faux
mais c'est mon expérience na!!!!!!!!!!!!!
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
youn260
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 711
Enregistré le: Dim Jan 20, 2008 17:43 pm
Localisation: pontrieux 22

Messagepar Aurel » Sam Fév 16, 2013 23:33 pm

Bonjour à tous les Appériens

Les chosent évoluent doucement (aussi doucement que les travaux).
Après discussion avec un spécialiste de la VMC, ce ne sera pas une batterie de VMC (échangeur eau/air, pour rappel) qui sera installée, mais 2 batteries: une avant l'échangeur de la VMC (faisant alors office de "puis canadien" et une après l'échangeur, permettant au besoin d'augmenter de quelques degrés la température de l'air "frais" injecté dans le logement.
En ne faisant pas passer les conduits d'air frais destinés aux chambres par cette 2e batterie, on arrive à créer une différence de température entre le salon et les chambres, qui restent plus fraiches.
En bonus, une 3e batterie, connectée à l'arrivée d'eau froide, servira en été à refroidir l'air entrant dans l'échangeur de la VMC, un peu comme le ferait un puis provençal. L'eau sera ensuite injectée dans le ballon (sur l'arrivée d'ECS), après avoir été pré-chauffée par l'air chaud venait de l'extérieur.

Le ballon aura donc uniquement un serpentin solaire en bas et un serpentin ECS instantanée. Le poêle bouilleur (puissance de chauffage de l'air à définir avec le thermicien) sera connecté en directe sur le ballon, et les 2 sèches serviettes des salles de bain + les 2 batteries "eau chaude" de la VMC prélèveront l'eau chaude en haut du ballon, avec retour en bas). La batterie "eau froide" sera connectée sur l'arrivée d'ECS, avant qu'elle ne passe dans le serpentin "ECS instantanée" du ballon.

Vu que le ballon sera placé dans un local "technique", j'aurai tout le loisir de m'amuser à lui construire un coffre "sur-isolé", pour augmenter l'autonomie.

Reste à dimensionner tout ça :oops:
Pour le ballon, je me demande quel serait le risque d'avoir un ballon trop grand, étant donné que la stratification permet toujours d'avoir l'eau la plus chaude en haut ?

Au plaisir de vous lire,
Aurélien
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Aurel
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 78
Enregistré le: Sam Juil 14, 2012 22:04 pm
Localisation: Gaillard (74)

Messagepar Aurel » Ven Mai 23, 2014 12:41 pm

Bonjour

Les choses ont bien évolué depuis 1 an.
Le travaux se terminent doucement et nous allons enfin emménager d'ici l'été.

Nous sommes arrivé aux conclusions suivantes, concernant le circuit d'eau (voir schéma joint):
- poêle bouilleur de 10kW (8kW sur l'eau et 2kW sur l'air)
- ballon de 500L, avec ECS instantanée et serpentin solaire (le poêle bouilleur en directe) + résistance électrique en haut du ballon pour l'appoint
- 1 seule batterie d'eau chaude sur le circuit d'insufflation de la VMC double flux (modèle WHR160 Hélios)
- batterie électrique en amont de l'échangeur, pour éviter le givrage par temps froid (avec possibilité d'ajout d'un puits canadien par la suite)
- 1 sèche-serviette électrique de 500W dans chaque salle de bain

Pour la VMC, nous avons finalement opté pour un réseau en pieuvre, avec des conduits PEHD de 75mm (diamètre interne 63mm). Les conduits d'insufflation ont été gainés avec de la mousse de 9mm d'épaisseur, pour améliorer l'isolation.
Pour réduire les résistance et diminuer la vitesse de l'air dans les conduits, chaque conduit d'insufflation a été doublé. Nous avons donc a chaque fois 2 conduits parallèles, débouchant dans une bouche de 125mm.
La centrale VMC est une Brinks Renovent Excellent 300.

Il nous reste à présent à commander le poêle bouilleur (j'ai des vues sur le Palazetti Marta idro 10kW), le ballon solaire (probablement le KER-500), la station solaire Drainback et les panneaux...
Concernant le nombre de panneaux et leur orientation, nous avons des simulations avec 8m2 à 60° ou 10m2 à 90°, et les résultats sont similaires.
Je me demande finalement s'il ne serait pas possible de bricoler un support inclinable, pour faire varier l'inclinaison des capteurs en fonction de la saison :lol:

Aurélien
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Aurel
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 78
Enregistré le: Sam Juil 14, 2012 22:04 pm
Localisation: Gaillard (74)

Messagepar Aurel » Mer Juin 04, 2014 12:45 pm

Bonjour à tous les Appériens


Le poêle bouilleur est commandé. Ce sera donc un Palazzetti Marta idro de 10 kW.

Par contre, le devis du plombier m'ayant fait peur (tout autant que sa "pose" de la baignoire :twisted: ), j'envisage sérieusement de me lancer dans la soudure du cuivre. A 2300 € pour 1 semaine de main d’œuvre, je vais finir riche !
Plus sérieusement, est ce que relier un ballon à (1) un poêle bouilleur granulés, (2) une batterie de VMC et (3) un circulateur solaire (Drainbloc), le tout en cuivre, vous semble accessible à un néophyte motivé et minutieux (accompagné d'un frère, sachant souder au MIG) ?


A propos du ballon, j'hésite entre un KER-500 et un modèle avec stratification (mais sur lequel on ne peut pas mettre de résistance électrique). Qu'est-ce que le système de stratification (surcoût d'environ 200 €) peut m'apporter de plus ?


Je me perd aussi un peu concernant la gestion de cette usine à gaz.

J'ai lu dans la doc que le poêle peut gérer le circulateur à destination du ballon en prenant comme consigne la température du ballon, par exemple.
Le Drainbloc fonctionne également en prenant en compte (entre autres) la température du ballon.

Mais qui assurera la gestion de la résistance électrique, lorsque le solaire est insuffisant et que le poêle ne tourne pas (à mi-saison, par exemple, car le poêle ne sera allumé qu'en hiver) ?

Concernant la batterie de VMC, elle est livrée avec un thermostat avec sonde de gaine (inclus 2m de capillaire) et une vanne de réglage.
Mais j'imagine que je dois ajouter un circulateur pour faire circuler l'eau du ballon à la batterie. Et dans ce cas, qui contrôle ce circulateur ?


Au plaisir de vous lire
Aurélien
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Modifié en dernier par Aurel le Jeu Juin 05, 2014 14:21 pm, modifié 2 fois.

Aurel
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 78
Enregistré le: Sam Juil 14, 2012 22:04 pm
Localisation: Gaillard (74)

Messagepar Ottiti » Jeu Juin 05, 2014 12:53 pm

Salut

Ayant 2 KER-800 avec ECS instantanée , je peux te dire qu'ils stratifie très bien :cool:
Ceci doit être causé par le gigantesque serpentin ECS au centre.
Je peux avoir 20 ou 30 degrés d’écart entre le haut et le Bas.
Ils ont un emplacement pour une éventuelle résistance.

A+
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
DrainBloc PAW + 13M2 + KER2 de 800 litres à production d'ECS Instantanée + KER1 & Poêle Bouilleur Prity + Poêle Hanook Supra + WKS 1kw + 2 x 200wc
Avatar de l’utilisateur
Ottiti
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 3005
Enregistré le: Sam Oct 23, 2010 21:57 pm
Localisation: 57420 FEY
Âge: 54

Messagepar Aurel » Mar Sep 16, 2014 16:50 pm

Bonjour à tous

Nous avons enfin déménagé (le 1er aout), mais je n'avais pas encore trouvé le temps de poster ici. Il faut dire, que les cartons sont encore loin d'être tous déballés :sad:

La ballon est finalement un KER-500... qui ne tourne malheureusement que sur la résistance électrique (2kW). C'est d'autant plus rageant compte-tenu du soleil qui brille depuis plusieurs semaines. Mais le budget ayant explosé, l'achat du Drainbloc et des panneaux a été reporté: priorité à l'isolation.
Le poêle sera installé dans 2 jours, et nous allons donc attaquer l'ITE prochainement.

Une commande de 42m2 de panneaux de 10 cm de liège et de 130m2 de fibre de bois haute densité (180kg/m3) en 35mm d'épaisseur doit arriver prochainement.
Avec les équerres de 300mm qui sont déjà arrivé et des plaques d'OSB coupées en 300mm de large, nous allons fabriquer des caissons, qui seront remplis de ouate de cellulose. Les panneaux de fibre de bois fermeront les caissons et recevront par la suite un enduit protecteur.
Le liège sera utilisé pour les premier 30 cm au dessus du sol et 20 cm sous le sol (soubassement), à raison de 2 couches croisées. La première couche sera collée au MAP + chevilles, et la 2e sera collée au MAP directement sur la première. On posera par dessus un mélange béton de chaux - galets.

Je ne manquerai pas de poster des photos... pour ceux que ces bricolages intéresseraient.

Au plaisir de vous lire,
Aurélien
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Aurel
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 78
Enregistré le: Sam Juil 14, 2012 22:04 pm
Localisation: Gaillard (74)

Messagepar ramses » Mar Sep 16, 2014 20:14 pm

Bonsoir a tous,

completement novice dans l'utilisation du liege et encore moins dans son application en isolation, 2 questions : le liege accepte d'etre dans le sol ? Quid niveau risques avec humidite ?

Bien a vous tous
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
ramses
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2212
Enregistré le: Mer Jan 23, 2008 21:49 pm
Localisation: Belgique Prov Namur

Messagepar Aurel » Mer Sep 17, 2014 11:55 am

Bonjour Ramses

Le liège ayant une bonne résistance à la compression (il me semble qu'on peut l'utiliser comme isolant phonique sous des parquets ou des lambourdes), ma seule inquiétude à propos de sa mise en œuvre dans le sol concernait la tenue à l'humidité.

Je me suis un peu renseigné, et il semble que le liège soit imputrescible (c'est en tout cas ce qu'affirment les fabricants et revendeurs :-D ).
Je me dis aussi que certains bouchons de vins sont restés en place plusieurs décennies, avec les bouteilles couché, donc les pattes dans le picrate, au contact de l'humidité.

De toute manière, comme pour pas mal de solution peu conventionnelles mise en œuvre dans notre maison, on verra à l'usage ce que ça donne :oops:

Aurélien
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Aurel
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 78
Enregistré le: Sam Juil 14, 2012 22:04 pm
Localisation: Gaillard (74)

Messagepar m_you49 » Jeu Sep 18, 2014 23:08 pm

Salut Denis, tous.
Évidemment que le liège ne pose pas de pb avec l'humidité, y a bien que des belges avec leur capsule de bière qui l'ignorent :rotfl:
Chez nous, y a longtemps que le pinard serait sorti des bouteilles sinon :ivre: :jesors:
J'avais mis qq part un reportage photo sur un ami qui a fait son ITE en liège.
@ +
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Modifié en dernier par m_you49 le Jeu Sep 18, 2014 23:09 pm, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
m_you49
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 3577
Enregistré le: Sam Déc 31, 2005 12:36 pm
Localisation: Beaupréau-en-Mauges - 49
Âge: 72

Messagepar Aurel » Ven Sep 19, 2014 15:50 pm

Bonjour à tous les Apériens

Le liège a été livré ce matin (avec la fibre de bois pare-pluie), et le premier test à l'humidité à eu lieu en direct... lors du déchargement :sad: Et le test va probablement se prolonger pendant quelques jours, car je n'ai pas de place pour le stocker au sec.

Le poêle bouilleur (à également été posé ce matin, ainsi que les conduit d'évacuation des fumées et d'arrivée d'air frais. Ce sont 2 tuyaux concentriques, avec les fumées au milieu et l'air frais autour, ce qui permettrai de conserver des parois relativement froide (ou du moins pas brûlante).

Le soucis est maintenant de réaliser la liaison hydraulique entre le poêle et le ballon, sans quoi, le poêle ne me sert à rien
Est-ce que quelqu'un en Haute-Savoie (ou dans le coin) aurait déjà effectué ce genre de travaux, et serait éventuellement prêt à expliquer à un jeune :roll: motivé (motivé, mais plus tout à fait jeune, en fait), la réalisation d'un circuit hydraulique en cuivre ?
Sinon, est-ce que vous connaîtriez un plombier dont les tarifs sont raisonnable (éventuellement venant de plus loin, mais prêt à se déplacer) ? Je pose cette question, car dans notre coin, les artisans sont trèèèèès gourmands :cry:

Au plaisir de vous lire,
Aurélien
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Aurel
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 78
Enregistré le: Sam Juil 14, 2012 22:04 pm
Localisation: Gaillard (74)

Messagepar ramses » Ven Sep 19, 2014 19:10 pm

bonsoir a tous,

Je m'etais bien fait aussi la reflexion de la bouteille de pinard mais je me disais que "peut-etre" le fait qu'il n'y aie pas d'air (ou si peu) dans la bouteille et/ou le fait que le pinard aie un effet "specifique" sur le liege rendait la chose differente que simplement dans la flotte avec de l'oxygene a volonte.

Encore merci pour vos reponses ... une chose est certaine, je vais aller me coucher moins con qu'a mon lever ce matin :cool:

Bien a vous tous
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
ramses
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2212
Enregistré le: Mer Jan 23, 2008 21:49 pm
Localisation: Belgique Prov Namur

Messagepar monteric » Sam Sep 20, 2014 8:48 am

Bonjour aurelien,

Si ton produit fibre de bois fait aussi parpluie fait tout de meme attention a ne pas trop le laisser sous la pluie, ce type de produit doit rapidement etre recouvert pour ne pas se degrader trp vite.

A plus

Eric
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
19m² Chauffage +ECS instantanée - Poêle Bouilleur - UVR1611
suivre l'installation : http://chavillieu.cadoe.net

Notre association autour des énergies solaires pour apprendre à faire soit même : http://ateliersvertssolaire.com
Avatar de l’utilisateur
monteric
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1108
Enregistré le: Sam Sep 10, 2011 17:50 pm
Localisation: Chavilleu (01)

Messagepar troglo » Sam Sep 20, 2014 11:50 am

Bonjour à tous,
J'ai réalisé une dalle en chaux sur une isolation en panneaux de liège expansés il y a un an, aucun problème pour le moment.
L'épaisseur est de 8cm pour un R=2
Mon sol étant de la roche calcaire, j'ai d'abord installé l'élec et la plomberie puis fait un ravoirage pour accueillir les panneaux de liège. Ensuite installation des tuyaux de plancher chauffant.
Et par dessus tout ça, une dalle en chaux sable + des carreaux de terre cuite !
Le producteur portugais indique dans la doc :
Produit 100 % naturel et écologique
- Pas de liants extérieurs
Facilement recyclable et réutilisable
- Longévité illimitée
- Imputrescible
- Chimiquement neutre


J'ai choisi expressément le liège parce qu'il est imputrescible mais également légèrement perspirant (je n'ai plus les chiffres exactes)
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Modifié en dernier par troglo le Sam Sep 20, 2014 12:05 pm, modifié 2 fois.
Jérôme
Toilettes sèches, phytoépuration des eaux grises, PV 1000 Wc en autoconsommation, SSC 4 GM Tinox, ballon 800L avec ECS instantanée, Maxisun.
Avatar de l’utilisateur
troglo
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 142
Enregistré le: Mar Mai 01, 2012 14:01 pm
Localisation: Vouvray 37
Âge: 42

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vos installations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités