Page 8 sur 9

MessagePosté: Mar Avr 22, 2014 15:48 pm
par duke83
Pour le stockage d'Hydrogène chez le particulier, ça risque d'être compliqué.
A voir ce que prévoit la règlementation

Pour le stockage d'air comprimé à 250 bars, ce sont des bouteilles de plongée (à partir de 10l).
La quantité de bouteilles dépendra de l'énergie à stoker. Question prix, c'est pas donné. (a voir selon les quantités).
Je n'ai pas connaissance d'une règlementation en France concernant le stockage d'air comprimé dans des bouteilles de plongée.
Avec nos 400.000 normes, on doit pouvoir trouver quelque chose :-?

MessagePosté: Mar Avr 22, 2014 19:52 pm
par Balajol
[quote="duke83"]Pour le stockage d'Hydrogène chez le particulier, ça risque d'être compliqué.
A voir ce que prévoit la règlementation

Pour le stockage d'air comprimé à 250 bars, ce sont des bouteilles de plongée (à partir de 10l).
La quantité de bouteilles dépendra de l'énergie à stoker. Question prix, c'est pas donné. (a voir selon les quantités).
Je n'ai pas connaissance d'une règlementation en France concernant le stockage d'air comprimé dans des bouteilles de plongée.
Avec nos 400.000 normes, on doit pouvoir trouver quelque chose :-?[/quote]

Re,
je ne suis pas plongeur mais je pense que les bouteilles sont soumises à un contrôle par un organisme agrée tous les 24 ou 48 mois selon la pression d'épreuve et à une requalification décennale comme toute capacité sous pression :-? (C'est un rapport volume/ Pression qui détermine la réglementation à appliquer et je pense que dans le cas présent on y est largement)
Simple info de ma part, n'y voit aucun jugement :cool:
Cordialement
Bertrand

MessagePosté: Mar Avr 22, 2014 20:13 pm
par duke83
En effet, il y a une règlementation pour le contrôle des bouteilles de plongée. :sad:
http://www.anmp-plongee.com/index.cfm?a ... ematerielm

Même les compresseurs doivent suivre une règlementation stricte...

Celle-ci a probablement pour objectif d'assurer la sécurité des plongeurs. ?
Dans notre cas, le seul a respirer l'air de la bouteille est la turbine.
Et celle-ci ne va pas se plaindre de la qualité du mélange.

Comme l'utilisation de bouteille de plongée pour faire de l'électricité n'est pas prévue par la règlementation, il y a là encore une complication administrative....

Il n'y a pas de règlementation pour le stockage des bouteilles.

MessagePosté: Mar Avr 22, 2014 20:14 pm
par bilou69

MessagePosté: Mar Avr 22, 2014 20:53 pm
par Ottiti
Bonsoir

Les bouteilles tampon de 200l existent et elles montent à 300 bars :cool:
C est fréquent dans les centres de plongée pour gonfler les bouteilles à 200 bars

Le soucis c'est la ré-epreuve des 10 ans on doit passer par un organisme agrée
et là c'est TRES compliqué.
Pour les camions ont change c'est moins cher :roll:
Pour les armes on change d'armes :cry:
pour les compresseurs faut trouver l organisme qui veux bien le faire et hors les marques connu c'est foutu 8-)

Une petite précaution des murs costaud et un toit léger ou une pièce avec une parois qui peut dégager rapidos.
Ceci c'est pour la protection du bati si il y a un humain il est mort :roll:
C est pour cela qu'il y a des contrôles 8-)

A+

MessagePosté: Mar Avr 22, 2014 21:03 pm
par duke83
Comme quoi, en dehors de l'aspect technique, il ne faut jamais oublier l'aspect administratif.
ça complique un peut plus les choses, mais n'empêche en rien de monter un groupe électrogène à air comprimé.
Il faudra juste faire un contrôle périodique une fois en route.

MessagePosté: Mar Avr 22, 2014 21:05 pm
par bilou69
[referp=103840;quote="
Le soucis c'est la ré-epreuve des 10 ans on doit passer par un organisme agrée
et là c'est TRES compliqué.

A+[/quote]

Selon moi dans le cas présent l'obligation ne serait que tout les dix ans.

Compliqué !? Pas tant que ça...

Au boulot je devais faire éprouver la cuve de nos compresseurs, contact APAVE :cool:

Prix de la prestation rapport inclu 70% d'une cuve neuve livrée et installée :roll:

J'ai pas réfléchi longtemps :lol:

MessagePosté: Mar Avr 22, 2014 22:01 pm
par Ottiti
[quote="duke83"]Comme quoi, en dehors de l'aspect technique, il ne faut jamais oublier l'aspect administratif.
ça complique un peut plus les choses, mais n'empêche en rien de monter un groupe électrogène à air comprimé.
Il faudra juste faire un contrôle périodique une fois en route.[/quote]

Exact, et en plus ce contrôle peut être effectue par la personne
Vu que la personne risque sa peau , c est fait correctement 8-)


Moqueur le bilou69 :-D

Pour les compresseurs le mieux c'est effectivement de les changer :-x
En sachant que même nos petits compresseur domestique sont concernés :cry:
Heureusement leur moteur ou mécanisme pètent avant :roll:

duke83 peut tu nous dire le prix d'un groupe électrogène à air ?

Merci

MessagePosté: Mar Avr 22, 2014 23:58 pm
par monteric
Bonsoir duke

Juste une petite precision concernant le passif, il faut prendre en compte l'ensemble de la consomation electrique et pas que le chauffage, donc électroménager, multimedia ...etc ne pas oublier de multiplier par 2.58 pour avoir lenergie primaire puisque c est de l elec et la tu peux alors diviser par la surface. Et etre en dessous de 120.
Enfin pour le passif tu dois aussi respecter le coef de 0.6 au test a 50p de pression pour l etancheite a l air.

Voila les criteres qui deffinissent la maison passive avec les 50w...


A+

Eric

MessagePosté: Mer Avr 23, 2014 4:29 am
par yves35
bonsoir,

de toutes les solutions (qui donnent le tournis financièrement) de stockage d'énergie, je suis étonné que le stockage inertiel n'ait pas été évoqué:
http://www.ecosources.info/dossiers/Sto ... nt_inertie

j'y apprends que le métro de chez moi récupère son énergie de freinage
Le système a coûté 260000€ HT à Rennes Métropole et permet d'économiser environ 25000€ HT d’électricité / an.

Le retour sur investissement devrait être de l’ordre de 14 ans en incluant les coûts de maintenance, alors que la durée de vie de l’équipement est de 25 ans.

25 ansX230 000kwh=5 750 000kwh
cout HT du kwh récupéré:
260 000:5 750 000=0.04 cts HT sans cout du crédit

se fait aussi pour la formule 1 depuis 2009:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A ... C3%A9tique



yves

MessagePosté: Mer Avr 23, 2014 9:13 am
par AD 44
Bonjour,

[quote="yves35"] j'y apprends que le métro de chez moi récupère son énergie de freinage[/quote]

les RER (C et D, si je me trompe pas, à vérifier), sont équipés de freins à récupération depuis longtemps déjà.

MessagePosté: Mer Avr 23, 2014 9:39 am
par duke83
[quote="yves35"]bonsoir,

de toutes les solutions (qui donnent le tournis financièrement) de stockage d'énergie, je suis étonné que le stockage inertiel n'ait pas été évoqué:
http://www.ecosources.info/dossiers/Sto ... nt_inertie


yves[/quote]

En effet Yves, le stockage d'inertie fonctionne très bien depuis des décennies.
Nous l'utilisons sur de sites Télécom et radars de haute puissance pour fournir de l'énergie lors de coupures secteur.
ex de fournisseur http://www.power-thru.com/broadcast.html
ça permet de tenir assez longtemps pour dépanner ou mettre en route les groupes de secours. Son fonctionnement est très limité dans la durée.
Je n'ai pas connaissance de modèle adaptés à un usage domestique pour un fonctionnement longue durée.
Il faut compter environ 50w/h par kg, au mieux 80 w/h par kg

Ici une calculatrice de stockage d'énergie sur roue à inertie:
http://www.calculatoredge.com/mech/flywheel.htm

MessagePosté: Mer Avr 23, 2014 10:11 am
par LR83
Si je peux me permettre, vous voilà reparti sur le moyen de stocker chez vous quelques malheureux kWh et comme j'ai l'habitude de le dire "avec pertes et fracas".
Les vendeurs de batteries et autres se frottent les mains en vous entendant :lol: Réfléchissez plutôt à ceci : pourquoi diable vouloir stockez quelques kWh alors que votre voisin immédiat peut probablement les utiliser en direct ?
Économiquement, techniquement, écologiquement, le stockage à domicile n'a aucun avenir (hormis bien sûr les stockages naturels comme l'eau chaude ou la batterie du véhicule électrique). On a un des meilleurs réseau électrique du monde, le sous-utilisé est une gabegie. Lorsque les sources de production locale deviendront très nombreuses (c'est pas demain la veille !), il sera alors temps de penser à des solutions de stockage de quartier. Avec des puissances de quelques centaines à quelques milliers de kW, elles seront performantes, facile à entretenir, sures et économiquement viable.
Tout ce dont on a besoin, c'est d'encourager la solution de Net Metering ou si vous préférez, les bons vieux compteurs électriques mécaniques qui tournent à l'envers quand vous avez un surplus de production de courant.
Je vous invite à (re)lire les propositions du GPPEP :
http://www.gppep.org/node/102

MessagePosté: Mer Avr 23, 2014 10:34 am
par duke83
[quote="monteric"]Bonsoir duke

Juste une petite precision concernant le passif, il faut prendre en compte l'ensemble de la consomation electrique et pas que le chauffage, donc électroménager, multimedia ...etc ne pas oublier de multiplier par 2.58 pour avoir lenergie primaire puisque c est de l elec et la tu peux alors diviser par la surface. Et etre en dessous de 120.
Enfin pour le passif tu dois aussi respecter le coef de 0.6 au test a 50p de pression pour l etancheite a l air.


Eric[/quote]

Je ne suis pas sûr que l'habitation rentre dans les critère de l'habitation passive.
Les test préliminaires d'étanchéité à l'air ne sont pas dans les normes (même pas d'une habitation RT2012).
Comme l'habitation n'est pas encore terminée sur une partie, ce n'est pas étonnant. (enduits intérieurs argile à finir sur les murs agglos qui sont poreux à l'air).
L'ensemble de la consommation électrique est d'environ 5000 kWh par an.
Le volume total de la maison fait 1500 m3. (env 480m2)
Donc d'après tes calculs, il faut faire: (5000 x 2.58)/480= 26,87
Mais à quoi corresponds le chiffre 120 que tu indiques ?

Dans tous les cas, j'ai senti la différence entre la facture électrique de mon habitation de location précédente de 80m2 datant des années 2000 (dans le même village), qui était de plus de 2000 € par an.

MessagePosté: Mer Avr 23, 2014 10:55 am
par duke83
[quote="LR83"]Si je peux me permettre, vous voilà reparti sur le moyen de stocker chez vous quelques malheureux kWh et comme j'ai l'habitude de le dire "avec pertes et fracas".

http://www.gppep.org/node/102[/quote]

LR83, ce que tu dis est vrai, stocker n'offre pass un bon rendement et est couteux (même avec de l'air comprimé; hydrogène ou inertie).
Je ne sais pas à quel endroit tu habites dans le var, mais là où nous sommes dans le var nous avons régulièrement des coupures secteur lors de fort pics de consommation l'hiver et l'été. (parfois plusieurs heures).
Le stockage offre une solution de confort pour ces moments. (et n'est vraiment utile que dans ces moments là).

Maintenant, comme la production électrique devient de moins en moins chère (1€/w en photovoltaïque), l'autoconsommation devient abordable, et le coût des pertes du stockage devient acceptable.
I y a aussi la satisfaction d'être "autonome".
Bien entendu on dépends toujours de la fiabilité et approvisionnement des pièces, et d'une météo capricieuse.

Il en est de même pour le réseau d'approvisionnement en eau potable et le traitement de eaux usées.
Ne pas être connecté et ne plus consommer d'eau du réseau Véolia, ré-utiliser nos eaux usées apporte une certaine satisfaction.
Mais là, la rentabilité est bien plus évidente. L'investissement est inférieur au raccordement réseau, et la facture annuelle 4 fois plus faible.