Réacteur Jean PAIN

Parlez de vos expériences et donnez vos résultats concrets.

Modérateurs: Balajol, monteric, ametpierre, ramses, françois34, andrebayle

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar Fidèle Castor » Ven Jan 20, 2017 21:36 pm

Ce que je trouve super, c'est que c'est un système qui peut produire des calories dans la période où on en a le plus besoin, c'est à dire par temps froid et majoritairement couvert alors que le soleil est plutot disponible lorsqu'on en a le moins besoin !
J'en parle en connaissance de cause :-x
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
3 panneaux solaires sur les supports des wicking beds pour autoconsommation.
Avatar de l’utilisateur
Fidèle Castor
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 474
Enregistré le: Sam Oct 27, 2012 12:43 pm
Localisation: Yvelines Sud

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar pierre1911 » Lun Jan 23, 2017 12:47 pm

Bonjour à tous

Nous sautons un pas, l'hiver rigoureux et l'expérience autour du projet dans sa généralité, nous permettent d'affiner nos choix.
Peut être que les modérateurs jugerons opportuns de déplacer ces informations dans le post de mon installation, mais étant donné que le réacteur est une pièce du puzzle que ce fil est visité l'autre pas...
A vous de voir.
Le message sera en deux parties.

Chaque image est cliquable pour une version plus haute def. Les commentaires et explications sont dessous à chaque fois

A l'origine
Image
Voici la maison et son terrain à l'origine avec tous les arbres et les pièces essentielles pour ce qui est du chauffage.
Comme mentionné les pièces hachurées ne sont accessibles que de l'extérieure.
Le terrain est en deux partie. Ce qui touche la maison est clos de murs + grillage avec à certain endroit plus de 3m50 de hauteur de mur par rapport à l'extérieur. Voir plus bas courbes de niveau.
Et une autre partie ce que nous nommons la pointe, qui sert essentiellement de parking

Au moment du réacteur V1
Image
Nous avons créé plusieurs ateliers sur le terrain qui est vraiment trop petit.

Achat du terrain attenant et création du jardin
Image
Gros gap sur l'autonomie, puisque le jardin va fournir une quantité énorme de légumes et grâce à ce qui reste du réacteur consommé, à savoir un compost Jean PAIN de qualité incroyable.
150 kg de courges sur une butte de 10m x 1,2 parmi tout un tas d'autres choses, plus de 300 kg de tomates, 400 salades...

Sauf que pour la suite il faut changer d'échelle et faire de gros gros travaux. Quelques données pour bien comprendre l'environnement

Le terrain n'est pas plat!
Image
Ce relevé de niveau approximatif donne bien une idée que nous sommes dans deux pentes. Une pente qui dresse le terrain face au sud, mais aussi une pente qui donne au terrain un V dans l'autre sens.
Et pour illustrer le propos le mu qui se trouve à l'Ouest mesure plus de 4m de haut au point au plus au sud ce qui fait une différence avec le point le plus haut sur le terrain de 8m50 sur une distance de 40m...
Cela pose deux problèmes majeurs.
1) les camions ou autres engins ne peuvent pas déverser en levant leur benne
2) nous ne pouvons pas poser les serres sans terrassement dans l'axe Est-Ouest

De la roche de partout
Image
Autre caractéristique du coin, la roche qui affleure de partout. Et pour cultiver, ce n'est pas le meilleur

En conséquence de quoi (pente + hauteur de sol) nous avons décidé de faire ces travaux.

Tranche une, tout ce qui est urgent
Image
Serre > Il nous faut monter notre serre achetée d'occasion. Même si a terme nous souhaitons des serres mobiles, dans un premier temps nous la mettons à un endroit le plus exposé au soleil possible. Le choix a été fait de la mettre dans un coin, pour qu'elle ne gène pas si nous faisons d'autres travaux avec des engins de chantier.
Poules > trop de nuisance autour de la maison, elles migrent sur le nouveau terrain et servirons à entretenir les allées grâce aux tracteurs à poule
Quai de déchargement > création d'une partie "plane" avec une pente dans l'axe de la sortie mais sans dévers pour que les camions de terre et futurement de broyas puissent livrer sans risque d'accident.

Idée des terrassements futurs sur toute la partie jardin
Image
Pour arriver à cela, il va falloir des milliers de m3 de terre. Cela va prendre beaucoup de temps, c'est à dire monopoliser de la ressource, mais un chantier qui va durer au moins deux années.

Tranche deux
Image
l'image du dessus est un brouillon qui me permet de vous solliciter et vous mettre à contribution.
En gros je pose le matériel que Thierry m'a cédé pour faire mon ECS.
Je vire une de mes deux cuves de fuel qui fuit et qui a été bypassé en attendant de la sortir. Je la remplace par un ballon de stockage double échangeur pour mon ECS qui est temporairement couplé à ma chaudière fuel (bonne idée?).

Là où j'ai besoin de vos lumières c'est pour raccorder le réacteur qui se trouve derrière le garage au chauffage central et puis d'imaginer remplacer ma chaudière fuel par une chaudière bois.
Les questions qui se soulèvent sont:
- raccorder réacteur <-> maison?
- ou mettre la chaudière bois?
- combien de ballons tampons et où?

J'ai imaginé et dessiné une solution mais pour ne pas vous polluer j'attends vos idées pour comparer.

PS j'ai eu pour noël une boite de crayons de couleur (large sourire)
Avatar de l’utilisateur
pierre1911
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 289
Enregistré le: Ven Juin 07, 2013 10:36 am
Localisation: lyon

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar lilian07 » Lun Jan 23, 2017 18:55 pm

Bonjour,
Super schéma très explicite.
Première question dans cette quête de l'autonomie, pourquoi ne pas utiliser l’énergie solaire ?

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 155
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 41

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar pierre1911 » Lun Jan 23, 2017 21:44 pm

Pourquoi je tiens à ce combo tri-énergie fait par le réacteur + chaudière bois + énergie solaire ?
- parce que le réacteur et la chaudière fonctionnent quasiment à 100% avec des déchets. Qu'en deux ans j'estime avoir réussi à détourner pas loin de 100 tonnes de déchets de la déchèterie par des plans récups à tout va.
- le résultat du réacteur me permet d'avoir une matière première compostée de tout premier choix dont j'ai besoin pour le jardin
- le même réacteur me permet d'élever des insectes en masse et donc d'assurer une autonomie en protéine pour nourrir une partie de mes animaux, en sus d'avoir des auxiliaires formidables pour traiter d'autres déchets et agrader le sol
- comme l'a dit fidèle le pic de production du réacteur est encore haut au moment il nous n'avons pas de soleil (4 jours en moyenne d'ensoleillement sur le mois de décembre sur cette zone).
- que cette triplette m'assure pouvoir être encore opérationnel même si j'arrête (momentanément ou définitivement) les réacteurs.
Avatar de l’utilisateur
pierre1911
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 289
Enregistré le: Ven Juin 07, 2013 10:36 am
Localisation: lyon

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar pierre1911 » Jeu Fév 23, 2017 13:40 pm

J'étais à deux doigts d'écrire ici que j'arrêtais tout suite à une nouvelle et énième déconvenue.
1) Le quai de déchargement que je devais monter ne peut pas être réalisé, le mur de soutènement déjà existant serait en l'état fragile (infiltration d'eau), il ne peut être ni ré-haussé ni renforcé. Il faut le reconstruire et faire un ouvrage conséquent de 4 à 5 k€. :schock: Plus grave encore une partie de mon garage repose dessus et là c'est une valeur de 40 k€ qui est en jeu. J'ai fait passer plusieurs professionnels qui sont tous unanimes, et ils sont du coin, donc connaissent bien le type de terrain. Le nouveau lotissement qui se construit derrière chez moi, le passage des eaux usées dans la route et d'autres travaux ont réservés des surprises de tailles aux différentes entreprises de BTP qui sont intervenues, certaines ayant même jeté l'éponge en plein milieu des chantiers! Or contrairement à ce que l'on pourrait croire la roche en pente n'est pas forcément un bon appui pour monter un mur de soutènement.
2) la mise en oeuvre du broya livré. J'ai posé la question en mairie et aucune autorisation me sera accordé de construire un système (comme proposé plus haut par un apperien) pour soulever. Et pour enfoncer le clou les deux professionnels de vente de mini-pelle m'ont dit que je ne lèverai jamais assez haut avec des modèles en dessous de 5t.... 5 tonnes c'est juste énorme par rapport à ce que j'ai besoin et peut stocker. Et puis les finances ce n'est même pas la peine.
Conclusion
-> Pas de quais, pas la possibilité d'être livré avec les grosses bennes de la communauté de commune.
-> Pas d'engin pour mettre en oeuvre

Depuis 2 ans j'essaye de faire vivre le principe du réacteur Jean PAIN que je crois toujours très bonne dans le contexte actuel (triptyque, gestion des déchets + récupération de chaleur+ agradation du sol) , mais les circonstances, la complexité du système et le rendement malmène même la volonté la plus farouche.

Et puis ce matin il y a eu un déclic, une opportunité: Une société de BTP que je connais brade dans les plus brefs délais tout son parc machine. Quasiment tout est parti en 48h. Et dans le lot il reste un broyeur grosse capacité qu'il faut retaper. Et là ça change tout.
Parce qu'au lieu de faire venir des bennes de 40m3 pleines de broyas, ce sont tous les petits camions et remorques des paysagistes qui peuvent venir poser leurs déchets verts. Plus besoin du quai de déchargement XXL.
Le broyeur est suffisamment puissant pour projeter à plusieurs mètres de haut le broya.

J'ai très peu de temps pour agir et comme il a été question ici de potentiellement m'aider financièrement je fais officiellement cette demande.
Je paye 2 500 euros le broyeur qui n'a plus de moteur qui a été remplacé par une prise force. Je compte 1 500 euros pour trouver un moteur diesel sur bâtit de 40 ch pour réviser l'hydraulique, une batterie XXL, changer les couteaux...
Soit un total de 4 000 euros. Le broyeur vaut plus de 10 000 euros d'occasion, le double neuf.
Donc si vous souhaitez m'aider et bien c'est maintenant. Sans tomber dans le chantage, sans aide et sans saisir cette opportunité, je n'arriverai jamais à trouver les fonds ni les moyens humains (motivation, temps;..) de le faire. C'est maintenant ou jamais.

Me contacter par mp dans un premier temps. S'il le faut je n'exclue pas de faire un financement participatif, mais je pense que j'ai jusqu'au weekend tout au plus pour faire la transaction, ce qui va être trop court pour monter le dossier.

En tout cas merci de m'avoir lu et suivi pendant tout ce temps
Avatar de l’utilisateur
pierre1911
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 289
Enregistré le: Ven Juin 07, 2013 10:36 am
Localisation: lyon

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar Fidèle Castor » Sam Fév 25, 2017 10:45 am

Bonjour Pierre,

Merci pour les dessins donnant la description de ton terrain. Je suppose que le nord est en haut du dessin.

Effectivement il y a pas mal de pente, ce qui complique pas mal tes projets.

Je reviens sur ton projet de broyeur, je ne sais pas si tu as déjà eu des broyeurs, pour ma part j'en suis à mon cinquième.
Certes ils n'avaient pas la même taille que celui que tu envisages d'acquérir, sauf peut-être mon dernier qui a un moteur thermique de 9CV.
Voilà ce que j'en pense :
- c'est du travail supplémentaire et conséquent: quand il tourne il faut l'alimenter en continu et progressivement pour ne pas le faire bourrer ou caler
- c'est très bruyant
- C'est dangereux, en particulier pour ceux qui tournent rapidement
- ca coince, ca bourre,etc....
Franchement je te déconseille de te lancer dans ce projet.
En conclusion, mon dernier broyeur acheté tout de même d'occasion à 1500€, dort dans le jardin et je préfère recevoir mon broyat tout prêt.
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
3 panneaux solaires sur les supports des wicking beds pour autoconsommation.
Avatar de l’utilisateur
Fidèle Castor
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 474
Enregistré le: Sam Oct 27, 2012 12:43 pm
Localisation: Yvelines Sud

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar Fidèle Castor » Sam Fév 25, 2017 10:54 am

Dans la série des broyeurs que j'ai eu, il y en a eu un qui me plaisait bien, mais de construction trop légère pour ce que je lui demandais.
C'était un broyeur lent, environ 200 tr/min, silencieux, et donc un broyeur à engrenages entraîné électriquement.
J'ai regardé pour en trouver un plus gros suivant ce principe, mais je n'en ai pas trouvé.
J'ai vu sur un forum ," usinages" je crois, que quelqu'un avait fait des plans pour ce type de broyeur mais je ne suis pas allé plus loin dans mes recherches.

Il me vient aussi une autre pensée : Il faut que les paysagistes te donnent du bois vert fraichement coupé, si jamais tu as dans le lot du bois sec, il est infiniment plus difficile à couper !
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
3 panneaux solaires sur les supports des wicking beds pour autoconsommation.
Avatar de l’utilisateur
Fidèle Castor
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 474
Enregistré le: Sam Oct 27, 2012 12:43 pm
Localisation: Yvelines Sud

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar pierre1911 » Sam Fév 25, 2017 11:21 am

Le broyeur est l'élément mécanique dont je projète l'achat avant même la construction du premier réacteur.
J'ai passé de très longues heures à étudier échanger avec des gens dont c'est le métier, tant sur l'aspect conception (E BONVALLET neuveu de Jean PAIN qui a travaillé avec lui et continue de produire des broyeur du même nom) que des utilisateurs (paysagistes, élagueurs, DDE, collectivités locales et même deux professionnels qui ne font QUE du broyage).
Pour le premier réacteur nous avons utilisé un broyeur Bugnot avec entraineur stressless et moteur de 40cv essence. Cet appareil non seulement je l'ai utilisé à plusieurs reprises (je dirais que j'ai broyé autour de 40m3 avec) mais en plus je suis intervenu en maintenance mécanique dessus pendant plus d'un an contre son utilisation gratuite. J'estime donc savoir de quoi je parle sur ce modèle.
Il correspond exactement à ce que j'avais identifié comme besoin, sur plusieurs critères à savoir:
- capacité de broyage (plus les m3 à l'heure que le diamètre des branches)
- système d'entrainement allégeant le travail de l'opérateur
- capacité de déplacement (remorque <750kg)
- prix d'achat (ce type de broyeur est vendu d'occasion 10 000 euros ht avec un nombre d'heures correcte)

Tout ce que j'ai tenté d'utiliser de plus petite capacité, je ne parle pas des modèles électriques qui sont très très en dessous, même avec des moteurs de 15ch thermiques ne peuvent être comparés. Là on parle de matériel qui dépote. Et c'est la valeur basse de la capacité de production à l'heure. Mais plus gros engendre tout de suite une envolée du poids et donc des difficultés de transport, des prix et de la rareté.

Le broyeur que j'ai trouvé est exactement le même sauf qu'il est de la série précédente. Même puissance même équipement, temporairement transformé pour fonctionner sur prise de force. Le moteur avec la bielle coulée est fournis. Il y a possibilité de mettre dessus un moteur diésel, la marque proposant d'ailleurs les deux types de moteurs. Pourquoi diesel? Pour le faire tourner à l'huile de friture. Et puis parce qu'il existe sur le marché des moteurs sur bâtis qui sont vendus à des prix très raisonnables, ou il est possible d'utiliser un moteur de voiture type PSA 1,6 de 60 cv que l'on bride en régime.
Je n'invente rien, ce sont de longues conversation sur d'autre forums avec des personnes compétentes dans la mécanique agricole, réseau dont je suis membre quand je retape un motoculteur ou autre engin.

A terme il est tout à fait possible de greffer une pince en amont pour que l'opération d'introduction soit mécanisée et limite la fatigue. Tu as raison de le dire ce n'est pas de tout repos. Mais en s'organisant et en s'équipant la tâche est faisable. J'ai organisé un chantier pour les semaines prochaines de cet ordre là, un opérateur derrière le même broyeur, 2 personnes qui font le transport des branches et une au pré débitage.

Je n'obtiendrais jamais le broya que m'avait promis les élus. L'un d'eux avec qui je me suis lié d'amitié et qui a claqué la porte de ce milieu, me l'a dit, tout ça les emm... Que les réunions faites chez moi tout le travail de communication n'a servi à rien, ils avaient pris leur décision avant...

Je n'ai pas les bois pour aller chercher la matière première. Par contre deux paysagistes me tannent pour que je prenne leurs déchets verts. L'idée est qu'ils payent une quote part de l'utilisation du broyeur pour couvrir son fonctionnement. Ils livrent par camion de 4 à 5m3 ce qui devrait prendre une heure de broyage pour produire 1m3 de broya. Je monte l'édifice comme ça petit à petit en étant déchargé de la tâche fastidieuse de mettre le broya dans le réacteur puisque que le broyeur projète assez loin pour le faire tout seul.

Je patoge dans ce projet parce que je suis dépendant des autres.
Le terrassier qui devait soit disant me livrer des centaines de m3 ne répond pas à mes coups de téléphone, j'en suis à plus de 10 messages.
Donc j'essaye d'avancer, mais c'est les montagnes russes.

Ici comme ailleurs, un coup une promesse, des perspectives, du positif, et puis les contraintes, les mauvaises surprises, les messages laissés sans réponse et les illusions qui s'envolent.
Pourtant le concret est là.
la situation à ce jour
Image
Avatar de l’utilisateur
pierre1911
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 289
Enregistré le: Ven Juin 07, 2013 10:36 am
Localisation: lyon

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar Bernard (Lyon) » Sam Fév 25, 2017 21:27 pm

Bonjour Pierre

Je suis doublement surpris que dans les Monts du Lyonnais (que je connais bien :grin: )
- tu ne puisses pas faire un quai de déchargement,
- on t'annonce un prix de ouf !

La solution drainante du gabion, est facile à faire et pas chère dans la mesure où c'est toi qui empile les cailloux. Une bonne fondation large et creuse pour répartir les charges, et retenir le glissement, un décalage des cages vers la pente, et .... c'est tout bon !

C'est l'autoconstructeur Castor qui parle, .... mais bon, c'est faisable. Quand tu économises la main d'oeuvre, tu énonomises 60% de la facture. En plus,rien n'est compliqué. Pourquoi laisser à d'autres, ce que tu peux faire toi même ?
Par précaution, tu fait faire une étude de sol, pour être sûr, plus que sûr. ... et tu y vas !
A lire quand même : https://www.anco.pro/blog/construire-un ... outenement

La solution déchargement est celle que tu dois privilégier : laisse faire le broyage par d'autres. Le broya t'arrive tout fait, c'est un plus. T'en a déjà assez à faire comme cela.

Pour tes panneaux solaires, tu peux les mettre sur le toit, en face arrière de ta maison comme Roger Chane (http://www.apper-solaire.org/Pages/Expe ... %20corrige)/index.html). Le seul avantage, c'est que ce n'est pas vu de la route en contrebas !

Mais pourquoi faire compliqé quand on peut faire simple ?
Le mieux pour toi, et sans souci d'autorisation de travaux, c'est une installation au sol, au milieu de tes plantations. En plus, certaines plantes aiment bien l'ombre !

POur ton ballon ECS, il te faut un ballon avec un double serpentin, pour utiliser la chaudière fioul pendant la période de chauffage, mais avec résitance électrique quand la chaudère est coupée. Donc un ballon avec 2 serpentins + résistance électrique.

Bernard (Lyon)
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 519
Enregistré le: Sam Déc 24, 2005 19:47 pm
Localisation: St Pierre la Palud (69 Lyon)

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar philippe79 » Sam Fév 25, 2017 23:48 pm

+1
philippe
les solutions les plus simples et qui ménage le bonhomme doivent être privilégiées, modeste pensée d'un auto-constructeur convaincu !!
Philippe
MOB 150m2, un poêle pour tout chauffage, 20 m2 de photovoltaïque sur le toit, 15 m3 de cuve d'eau de pluie, un four à pain en argile et paille, un déshydrateur solaire et encore quelques idées à développer.

philippe79
Newbie
Newbie
 
Messages: 49
Enregistré le: Dim Sep 13, 2015 21:44 pm
Localisation: souvigné 79

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar Fidèle Castor » Dim Fév 26, 2017 10:03 am

Pierre,

Décidément nous n'avons pas le même regard sur les broyeurs !

Je vois que tu parles d'un broyeur Bugnot : Le dernier en ma possession est aussi un Bugnot, le modèle BV3.

Ce constructeur est un concepteur "bourrin" qui visiblement pense que les utilisateurs de ces engins sont aussi de gros "bourrins".

Première erreur : le chargement se fait à la verticale et par le dessus, sans doute pour des raisons de sécurité mais cela ne favorise pas le travail car il faut hisser les branches verticalement et à presque deux mètres de haut

Deuxième erreur: la réception des broyats se fait en dessous de l'appareil et comme le dégagement à ce niveau est de quelques dizaines de cm. Il faut donc dégager les broyats très fréquemment sous peine de risquer un bourrage.

Troisième erreur : entre le moteur et les couteaux il y a deux courroies trapézoidales qui permettent de réaliser l'embrayage et qui patinent lorsque le couple demandé est trop important. Ces courroies s'usent très vite et , comble du paradoxe, leur changement est très difficile à réaliser : il faut carrément enlever le moteur thermique de son socle pour faire ce remplacement !

Quatrième erreur: il y a un système de débourrage, ou d'engagement progressif des branches qui consiste en un volet en tôle commandé par un levier, trop court, qui obstrue l'arrivée des branches. Ce système est mal conçu et trop fragile. J'ai été amené à refaire pas mal de soudures à ce niveau.
De même, j'ai transformé peu à peu l'engin en soudant par exemple des tiges filetées sur le bâti plutôt que d'avoir des boulons à dévisser que l'on risque de perdre et dont il faut tenir la tête du boulon pour le dévisser.

J'oublie certainement d'autres arguments qui montrent que cet appareil a été conçu à "la va vite" et sans concertation avec les utilisateurs.

Ce principe de broyeur à grande vitesse est à proscrire : Si on met beaucoup de branches à la fois, il n'y a aucune régulation de l'introduction des branches. L'appareil avale tout avec fracas épouvantable et là ça passe ....ou ça coince.
Et si sa coince, il faut débourrer et comme l'appareil ne brille pas non plus ici pour sa facilité de débourrage, hé bien on passe un temps fou à débourrer !

Il faut quasiment défourcher toutes les branches avant de les introduire dans la trémie, car celle-ci étant trop étroite, cela crée un bouchon dans la trémie.
De plus, pour enlever un bouchon dans la trémie, il est plus sécurisant d'arrêter le moteur.
Ensuite on débraye, relance le moteur, réembraye....c'est donc du temps à passer et pas mal de stress.

Comme tu peux le constater, il ne faut pas me faire de pub sur ce genre de matériel !

Bien cordialement.
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
3 panneaux solaires sur les supports des wicking beds pour autoconsommation.
Avatar de l’utilisateur
Fidèle Castor
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 474
Enregistré le: Sam Oct 27, 2012 12:43 pm
Localisation: Yvelines Sud

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar pierre1911 » Sam Mar 25, 2017 8:10 am

Bonjour,

Je vous le dit tout de go: s'il n'y avait pas eu des signes extérieurs par le biais d'autres canaux, j'aurai définitivement clôturé ma participation à ce post.

Comme je l'ai expliqué dans le fil des toilettes sèches, le forum m'a permis de rencontrer des gens formidables ici, mais aussi des lecteurs silencieux qui viennent lire et m'ont contacté.
Entre la première ligne de ce fil et aujourd'hui il y a eu un long chemin. Je tire les trois conclusions suivantes à ce jour.
- Je vais utiliser une image liée au procédé. Le réacteur Jean Pain c'est 10% d'énergie et 90% à partager entre la gestion de déchets verts et l'agradation du sol. D'où peut être la source de nos incompréhensions, puisqu'ici nous parlons normalement avant tout énergie qui, même si ce sont mes chiffres qui n'engagent que moi, est un objectif très minoritaire dans le concept. Depuis quelques mois j'ai des échanges très nourris avec un réseau qui travaille sur le sol a destination des maraichers, céréaliers... Et les 90% restants, ils en sont friands. Et moi de comprendre que j'avais tout juste sur cette fixation faite sur la matière organique, LA clé de l'autonomie alimentaire.
- Ce que j'ai compris récemment dans la recherche d'autonomie c'est que pour l'atteindre ou tout au moins tendre en direction de, il faut s'appliquer à soit même le concept. Comme je l'ai écrit, je sors du cadre du particulier pur. Moyens, techniques et objectifs sont ceux d'un professionnel mono client: sa propre famille.
- Qu'entre un écran et le réel, il y a un bien un monde qui ne se rencontre pas tout le temps.

Pour la petite histoire je suis allé cherché le broyeur avec mes propres deniers, ma fille et un tracteur de prêt. Arrivés sur place il y avait un problème d'électrovanne sur l'entraineur. J'ai fait la bêtise de vouloir aller chercher la pièce de rechange de le réparer chez le vendeur avant de l'embarquer. Et quand je suis revenu, le vendeur l'avait vendu le double de ce que je lui en avait donné. L'acte manqué.

Hier un ami est venu me livrer 8 tonnes de crottin de cheval avec une benne à pneus larges. malgré toutes les précautions et le matériel adéquate il a écroulé une partie de la toute petite ré-hausse du quai que j'avais fait pour vider un peu moins en dévers.
Image
Sur la photo on voit bien un autre ami pointer les fils dans lesquels la benne, pourtant petite, manque d'accrocher

Nous avons monté la serre, une 12mx4 en travers du terrain en laissant la place à son futur emplacement que je dois terrasser. Nous avons tellement galéré pour la monter entre la roche, le dévers et la pente qu'elle restera en place. Celle ou celles qui seront rajoutées seront des nouvelles posées bien bien à plat ou au pire avec un seul sens de pente, plus de travers et de la profondeur de sol.

Je ne renonce pas à faire un prochain réacteur, ce sera dès que j'ai des moyens d'un pro. Un broyeur, un tracteur achetés et une mini-pelle en location.
Avatar de l’utilisateur
pierre1911
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 289
Enregistré le: Ven Juin 07, 2013 10:36 am
Localisation: lyon

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar lilian07 » Sam Mar 25, 2017 9:37 am

Bonjour Jean,
La configuration de ton terrain est ce qu'elle est. Tout est possible mais comme tu sais lorsqu'on est dans un idéal comme le tiens il faut savoir innover et donc la prise de risque est obligatoire.
La première chose à ce dire alors (je suis aussi passé par là) c'est que la première idée n'est jamais la meilleurs. Ensuite il faut se dire qu'il y a toujours une astuce qui permet de simplifier la tâche et que la solution se trouve également certainement dans le partage d'expérience lorsqu'il y en a.

Dans ton exemple et au vu des quantités de matière que tu manipules, je dirai qu'il est peut être possible de faire sans entrer des engins sur le terrain.
Il existe en vente d'occasion à des prix très raisonnable des vielles pelle mécanique dit sur pneu. Engin ressemblant à une mini-pelle muni d'un bras mécanique long ( 5 m) sur tourelle et souvent avec un godet ou mieux dans ton cas un godet preneur (benne preneuse). Cet outil (contenance variable) permet de manipuler des tonnes de matière très simplement.

Une vielle machine de ce genre (8 à 10t) se trouve pour moins de 3000 euros.
Dans ton cas j'irai même peut être (si la configuration le permet) la mettre en fixe sur sa tourelle entre la route (arriver des camion) et ton quai de déchargement.
Si la pelle ne roule pas son mécanisme fonctionne surement et là c'est au prix de la ferraille qu'on l’obtient.
J'ai acheté une pelle de ce genre et j'ai réalisé des choses incroyables avec....tout passe par elle....la mécanique est très simple et elle est indestructible....

fordd.jpg


forda.jpg


Je te souhaite bonne continuation....
Lilian
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 155
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 41

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar pierre1911 » Sam Avr 01, 2017 6:39 am

Merci pour les informations.
Comme je l'avais dit à Bernard, je suis très limité en place. Chaque m2 compte, pour essayer de gagner en production maraichère et fruitière ainsi que d'autres ateliers de production.

Voici un modèle de broyeur qui permet:
- de broyer tout type de produits
- d'assurer l'introduction facilement et compatible avec une pince
- de monter la production en élévation
Image
Sur la photo il est partiellement déployé, le tapis peut être plié en deux. C'est une occupation au sol exactement de la taille de ma remorque double essieu.
Cette version est top puisque sur châssis roulant double essieu, totalement pivotant pour travailler aussi perpendiculairement comme le démontre cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=EaYMNhrQ4ss

Vidéo de démonstration du même modèle mais sur châssis simple essieu et position fixe
https://www.youtube.com/watch?v=EaYMNhrQ4ss

Il y un exemplaire à vendre pas loin de chez moi, je vais aller le voir.
J'en ai trouve en Suisse et en Italie à des prix beaucoup plus bas et je suis près à faire le voyage.
Avatar de l’utilisateur
pierre1911
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 289
Enregistré le: Ven Juin 07, 2013 10:36 am
Localisation: lyon

Re: Réacteur Jean PAIN

Messagepar Fidèle Castor » Sam Avr 01, 2017 8:21 am

Bonjour Pierre,

Il me semble pas mal du tout ce modèle :

- dépacement aisé sur le lieu de travail (j'avais aussi installé mon broyeur sur une remorque porte deux motos pour les mêmes raisons).
- Introduction à l'horizontale
- évacuation en hauteur par tapis roulant réglable
- trémie d'introduction des branches pas trop petite, pas trop longue et pas en forme de cône
- et surtout basse vitesse de broyage, moins de risques et bas niveau de bruit.

Il cumulerait en quelque sorte tous les avantages que je n'ai pas eu sur le mien :cool: cela me semble être un très bon choix.

Quel est le type d'accouplement entre le moteur et le broyeur ?
Voir aussi si la maintenance est facile à faire.
Le moteur est diesel ? Si tu le passes à l'huile, assures-toi qu'il a une pompe à injection Bosch (ou Nenso Dekki ce qui est l'équivalent japonais) et rien d'autre.
Et le budget c'est quoi ?
Et la différence de prix entre la france et l'étranger c'est quoi ?
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
3 panneaux solaires sur les supports des wicking beds pour autoconsommation.
Avatar de l’utilisateur
Fidèle Castor
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 474
Enregistré le: Sam Oct 27, 2012 12:43 pm
Localisation: Yvelines Sud

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vos installations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : AD 44, Google [Bot], Majestic-12 [Bot] et 1 invité