RIP Drainback.

Parlez de vos expériences et donnez vos résultats concrets.

Modérateurs: Balajol, monteric, ametpierre, ramses, françois34, andrebayle

RIP Drainback.

Messagepar photon » Mer Déc 20, 2017 18:35 pm

Mon drain back a fini par rendre l'âme.


Symptôme: l'eau sanitaire est entrée dans le circuit solaire à faible vitesse.

La cause: le renouvellement de l'oxygène du circuit solaire a permis la corrosion du métal du serpentin, ou bien une poussière de cuivre a fini par faire son travail.

L'épaisseur du métal du serpentin est faible, c'est logique. La pression est dans la partie ECS, pas dans le serpentin.


Un beau jour de janvier: plein soleil. Eau injectée dans les panneaux.

A 18 heures, gel violent.


Les panneaux ne pouvaient plus se vidanger.

Au moins un panneau éclaté, les autres je ne sais pas encore, pas eu le courage d'inspecter.

Bref.

Il me reste mon échangeur de 400 litres, inutilisable pour l'ECS. Bon pour la découpe.

Sauf si... Et si je fabriquais un calyssée?

Je perce 2 trous sur le sommet de l'échangeur, je passe un serpentin de 50 metres de DN 20 , via la trappe de visite.

Et j'obtiens un échangeur instantanné, à placer en préchauffage


Avez vous un avis?

photon
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 160
Enregistré le: Sam Jan 07, 2006 19:30 pm
Localisation: Bouffemont 95

Re: RIP Drainback.

Messagepar guy delsol » Mer Déc 20, 2017 22:06 pm

Bjr.
Pas clair au niveau des termes...
L'autovidange mort...???
Rien à voir...les capteurs ????
Serpentin échangeur...dans le ballon je suppose...??
Percé....ça m'est arrivé....j'ai changé de ballon...
J'avais aussi envisagé de mettre 20-30 m de tube inox en remplacement...
Mais " galère " et bricolage...
Bon courage.
CDLT.
Guy
Avatar de l’utilisateur
guy delsol
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 1205
Enregistré le: Mer Juil 30, 2008 18:16 pm
Localisation: rousson 30

Re: RIP Drainback.

Messagepar Jean-Matthieu STRICKER » Jeu Déc 28, 2017 20:16 pm

photon a écrit:
Un beau jour de janvier: plein soleil. Eau injectée dans les panneaux.

A 18 heures, gel violent.


Bonjour à tous !

je suis comme le drainback, je reviens faire un petit tour !

Cela me rappelle mon vécu avec la même situation, et cela arrive aux autre aussi à chaque hiver ensoleillé !

La cause est simple, la sonde en haut du capteur dit "chaud" devant on envoie la sauce !
Mais en bas du capteur tout est à des températures négatives, l'eau montante gèle en bas du capteur qui éclate, le haut passe en vapeur et c'est la catastrophe.
Depuis que j'ai mis une sonde en bas de chaque capteur et un système d'interdiction de démarrage, mon installation fonctionne depuis 2013 sans la moindre panne.

@++
Jean-Matthieu
__________________________
6,6 m² de capteurs GM Tinox en autovidange et PV 215 Wc en auto-consommation
300 l d'ECS Solaire et 500 l couplés au plancher chauffant
CR APPER, rubrique "en pratique", "Solaire thermique en autovidange"
Avatar de l’utilisateur
Jean-Matthieu STRICKER
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 587
Enregistré le: Mer Avr 04, 2012 10:36 am
Localisation: 67610 LA WANTZENAU (Strasbourg nord)

Re: RIP Drainback.

Messagepar guy delsol » Jeu Déc 28, 2017 22:03 pm

Salut Jean-mat...
Peut être une raison de mon histoire...gel et cie...
Je n'ai qu'une sonde en haut des capteurs..
Cordialement.
Guy
Avatar de l’utilisateur
guy delsol
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 1205
Enregistré le: Mer Juil 30, 2008 18:16 pm
Localisation: rousson 30

Re: RIP Drainback.

Messagepar Jean-Matthieu STRICKER » Ven Déc 29, 2017 9:39 am

Bonjour Guy,

Les détails de ma mésaventure se trouvent en fin de mon compte rendu.
Je me souviens que nous avions échangé sur le sujet.
Ce qu'il faut savoir dans ce cas, c'est que la chaleur massique du cuivre gagne sur celle de l'eau.
Donc si le bas du capteur est en dessous de zéro, l'eau gèle en montant lors de l'amorçage.

Ma soeur a vendu sa maison équipé d'un système Rotex en autovidange ...
et j'avais observé que le système était équipé d'une sonde en bas des capteurs !
Il n'y a pas de secret, l'autovidange a ses avantages à condition que le la technique y mette les moyens.

Quand aux serpentins percés, je pense que cela est à mettre sur le compte de la corrosion car du métal à disparu.
J'avais mis des manchons d'isolation galvanique sur chaque port des ballons.
Dans la réserve tampon de la boucle primaire qui avait été faite avec un petit ballon ECS, j'ai laissé l'anode de magnésium.
Cette boucle est fermée et légèrement pressurisée à moins d'1 bar à froid pour détecter les cas de fuite.
Tous les joints sont du type aramide (bleu) pour assurer une étanchéité à l'air.
En tout je n'ai pas rajouté d'eau ni d'air pendant 3 ans. L'été dernier j'ai eu une basse de pression suite à la canicule (de l'air s'est échappé)

Amitiés,
Jean-Matthieu
__________________________
6,6 m² de capteurs GM Tinox en autovidange et PV 215 Wc en auto-consommation
300 l d'ECS Solaire et 500 l couplés au plancher chauffant
CR APPER, rubrique "en pratique", "Solaire thermique en autovidange"
Avatar de l’utilisateur
Jean-Matthieu STRICKER
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 587
Enregistré le: Mer Avr 04, 2012 10:36 am
Localisation: 67610 LA WANTZENAU (Strasbourg nord)

Re: RIP Drainback.

Messagepar pacobab » Ven Jan 12, 2018 9:42 am

Bjr
La chaleur massique du cuivre est très inférieure à celle de l'eau.
La Conductivité du cuivre est très supérieure à celle de la glace.
Tous le fabricants qui vendent des systèmes complets autovidangeables ont aujourd'hui un caloporteur avec glycol. Cela évite les risques, et comme en cas de surchauffe le caloporteur est à l'abri, il vieillit très bien.
Cdt
Jean
Plus c'est simple, moins c'est compliqué !
Avatar de l’utilisateur
pacobab
Technicien Solaire
Technicien Solaire
 
Messages: 457
Enregistré le: Jeu Aoû 09, 2007 14:48 pm
Localisation: Parempuyre (33)
Âge: 56


Retourner vers Vos installations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité