A l'aide !!! Poele granulé hydro

Modérateurs: Balajol, monteric, ametpierre, ramses

Messagepar fraclo » Ven Déc 12, 2008 0:32 am

Bonsoir,
En attendant le fichier d'yves, j'ai appliqué la formule suivante :
P(Kw)=ct x pi x diam tub(m) x long tub(m) x Delta T(°C)/1000
P(Kw)=700 x (surface=1,34m²) x 20 /1000

Le 700 est la valeur mini.
J'ai pris 20°, mon poele va travailler entre 60 et 70 mon ballon entre 30° et 50°.
ca donne 18,76 kw. Avec un deltat de 10, ca donne 9,38kw.

Je vérifie avec le fichier quand je l'ai.
Donc c'est nickel pour moi :D :D :D .

Merci de la remaque, ca me permet de vérifier.

Bonne soirée à tous.

fraclo
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 591
Enregistré le: Jeu Mai 29, 2008 8:59 am
Localisation: corent (63)

Messagepar beber » Ven Déc 12, 2008 13:21 pm

pour FRACLO, concernant la PAC , je ne comprends pas pourquoi tu dis qu'il faut un appoint? j'en posséde une et je vis dans l'est ou les températures sont basses aussi. surface 215 m². La PAC possède une résistance de 6 kw pour éventuellement faire un complément et depuis 3 ans que je chauffe avec je ne men suis pas encore servi! même à -10 la pac me donne encore de l'eau à 50° sans consommer beaucoup plus de kw pour le dégivrage.
Pour ce qui est des couts des pellets je pense qu'il vont fluctuer beaucoup plus que l'électricité...
cordialement

beber
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 120
Enregistré le: Mar Juin 20, 2006 7:57 am
Localisation: combeaufontaine 70

Messagepar thermitch » Ven Déc 12, 2008 14:40 pm

[quote="beber"]
Pour ce qui est des couts des pellets je pense qu'il vont fluctuer beaucoup plus que l'électricité...[/quote]
Bonjour Béber :D

Tu as raison, l'électricité ne va pas fluctuer ... elle va monter, monter, monter :cry:
Premier acte entendu à la radio hier (mais je ne sais plus quel ministre parlait :oops: )
En France, nous ne pouvons plus continuer à vendre l'électricité aussi bon marché, une hausse est inéluctable pour rattraper nos voisins européens ...
Avatar de l’utilisateur
thermitch
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 4065
Enregistré le: Dim Mar 16, 2008 13:45 pm
Localisation: Marcillé-Robert (35)

Messagepar fraclo » Ven Déc 12, 2008 21:50 pm

Bonsoir à tous,
Beber, tu as surement raison.

J'avais le choix, j'ai choisis le poele, j'aurais pu choisir la pac, franchement je ne l'imposerais à personne. Tu empile les criteres et tu choisis en ton ame et conscience. Avec les meme critere quelqu'un d'autre aurait choisi la pac.....

Pour me passer de la résistance d'appoint je suis obligé de prendre un peu gros par rapport à mon besoin (11kw) et c'est plus cher.

mon poele me coute 2300€, branchement compris, crédit d'impot déduit et marche à 10kw quelque soit la t° exter (enfin j'espere :? ). mais par contre m'impose quelques contraintes.

Je suis dans une region qui fabrique enormement de granulés (cogra à mende et craponne, eo2 à herment etc......) on doit etre une des plus grosse région de production. c'est con de ne pas en profiter, je joue à domicile :wink: .

Pour le cout du kwh c'est kif kif, voir plus haut.

Par contre écologiquement, à mon avis ya pas photo, vaut mieux le granulé, la pac avec l'élec, son gaz etc etc..... c'est :? .

C'est un point de vue et un choix.

Franck.

fraclo
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 591
Enregistré le: Jeu Mai 29, 2008 8:59 am
Localisation: corent (63)

Messagepar spitfire130025 » Mar Déc 16, 2008 8:05 am

Pour le coût de l'électricité, il est évident que cela va monter et ceci pour 3 raisons essentielles.
- la demande est de + en + forte (les Pacs contribuent à ce phénomène)
- le prix n'intègre pas le démantèlement des centrales nucléaires qui soit dit en passant devrait déjà avoir commencé (on tire sur la poule aux oeufs d'or attention les accidents se multiplient)
- la production éolienne est + cher! comme sa part va croître dans la production totale, nécessairement le prix va augmenter.
et puis les gisements d'uranium ne sont pas éternels, il y aura les mêmes problèmes qu'avec le pétrole.
Pour ma part, je me chauffe aux granulés avec une chaudière Hargassner, je ne regrette pas de n'avoir pas mis une pac et pourtant, j'y avais pensé; j'ai laissé tombé car je n'ai pas de plancher chauffant et il me fallait ajouter pas mal de radiateurs.
Si je peux me permettre un conseil, gardez vos vieilles cuisinières et vieux poeles à bois au fond de votre garage, tôt ou tard, il pourront servir.

PS: Pour le démantèlement des centrales nucléaires, j'ai entendu que cela pourrait couter 800 milliards d'euros pour l'ensemble de notre parc, la question: qui va payer?
Modifié en dernier par spitfire130025 le Mar Déc 16, 2008 8:09 am, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
spitfire130025
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 90
Enregistré le: Mar Mar 28, 2006 10:38 am
Localisation: BAVANS 25 Doubs

Messagepar F.MYKIETA » Mar Déc 16, 2008 9:23 am

Bonjour spitfire130025,
Tu as raison sur le prix de l'électricité qui ne peut (ne doit?) qu'augmenter pour porter un frein à la demande sans cesse croissante.
Tu as raison sur les PAC, qui sont des leurres économiques et écologiques.
Par contre, le coût du démantellement des centrales nucléaires a bien été intégré et l'argent provisionné.
http://www.industrie.gouv.fr/energie/nu ... harpin.pdf

Mais un rapide raccourci sera peut-être plus digeste, surtout pour tous ceux qui surfent sur le web:
http://www.industrie.gouv.fr/energie/po ... ortcdp.htm
2 passages, au moins, sont intéressants:
"[...] . Il rappelle en outre que le kWh nucléaire inclut toutes les dépenses (y compris les coûts de recherche - développement, les coûts de démantèlement et les coûts de stockage des déchets). [...]
Ca, c'est pour toi, Spitfire: attention aux légendes urbaines...
quand au coût du retraitement du parc actuel, la somme, provisionnée, est de 150 Milliards d'euros.
"[...]- Indépendamment du mode de production, le scénario le moins coûteux en termes d’investissements et d’effets sur l’environnement correspond à la demande basse, qui nécessite toutefois une action importante de l’État en faveur de la maîtrise de l’énergie.[...]
Ca, c'est pour nous tous: l'Etat fera tout son possible pour réduire la demande, à votre avis, comment?

Sur le sujet de l'électricité, l'argent est moins le problème que le besoin.
C'est pour cela que nous devons soutenir une politique d'augmentation des prix des énergies.
Energies plus chères = moins de besoins.

à lire également:
http://www.environnement.gouv.fr/ecolog ... 001031.pdf


Cdt,

F.MYKIETA
 

Messagepar fraclo » Mar Déc 16, 2008 9:46 am

Bonjour,

Le probleme c'est bien ca spitfire130025, qu'on entend parler de beaucoup de chose mais on a pas grand chose de concret sauf à y passer beaucoup de temps en recherche.

Donc au final, c'est une histoire de conviction.

Dans mon cas j'ai viré l'élec pour des raisons proches des tiennes.
Ce sera granulé, c'est décidé, commandé, et l'installation est prévue en fin de semaine.

Je vous tiens au courant du résultat.

Bonne journée à tous.

fraclo
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 591
Enregistré le: Jeu Mai 29, 2008 8:59 am
Localisation: corent (63)

Messagepar spitfire130025 » Mar Déc 16, 2008 20:37 pm

Désolé, il semble que mon info était fausse, je la tenais d'un prof de physique qui avait l'air d'être sur de lui. Je vais lui tirer les oreilles.
Une fois de plus, il faut bien vérifier ses sources, les Hoax sont nombreux sur cette planète. Il faut espérer que l'argent ainsi provisionné n'est pas parti en fumée dans le Krack boursier, sinon on est mal...

Il faut aussi ce méfier sur ce type de document, ce n'est qu'un rapport et non pas un texte de loi , cela demande à être fouillé plus en profondeur.
Modifié en dernier par spitfire130025 le Mar Déc 16, 2008 22:06 pm, modifié 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
spitfire130025
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 90
Enregistré le: Mar Mar 28, 2006 10:38 am
Localisation: BAVANS 25 Doubs

Messagepar MICHOKO » Mer Déc 17, 2008 9:07 am

bonjour,
entre les prévisions et les réalités, on peut avoir beaucoup de surprises...et à mon avis, on en aura ! Les prévisions se sont des chiffres alignés à un instant T ......d'ailleurs les prévisions sont différentes d'un état à un autre....bizarre non ? En Angleterre, 20 sites pour 104 milliards d'euros, nous, on en a 58 alors 800 milliards c'est pas si farfelu que ça....
Michoko
Nous vivons dans un rêve mais le réveil va bientôt sonner !
Avatar de l’utilisateur
MICHOKO
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 1323
Enregistré le: Lun Juil 10, 2006 13:22 pm
Localisation: BESANCON-25

Messagepar F.MYKIETA » Sam Déc 20, 2008 7:18 am

Bonjour à tous,
Bonjour Michoko et Spitfire,
Je suis toujours étonné de constater que le scepticisme et le colportage des légendes urbaines sont toujours plus efficaces que les rapports et les démonstrations appuyées sur des données tangibles.
Je suis sans doute naif, mais malgré tout et en l'absence de compétences que je n'aurais jamais la possibilité (le temps?) d'avoir, je fais confiance aux gens, bien plus diplomés que moi, qui savent (a priori) de quoi ils parlent.
Jean Michel Charpin:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Michel_Charpin
Benjamin Dessus:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Dessus
René Pellat:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Pellat

Cdt,

F.MYKIETA
 

Messagepar m_you49 » Sam Déc 20, 2008 16:02 pm

Bonjour Frédéric.
Les gens que tu sites sont sans doute compétents et intègres. Mais le rapport date déjà un peu. Les ordres de missions signés par Jospin : il n'est plus là, ou alors en coulisse pour mettre un peu la zone au PS. Si on prend les chiffres de la CRIRAD: http://www.criirad.org/ , ceux du réseau Sortir du Nucléaire: http://www.sortirdunucleaire.org/ , et ceux du rapport, en faisant une cote mal taillée et en prenant une moyenne on doit pas être loin de la vérité. ( http://m.you.free.fr/tcherno.htm )
Que fait-on du matériel démantelé et contaminé ? Des ustensiles de cuisine comme dans les pays de l'Est ? Le pire est à venir et la crise financière n'est rien à côté de ce qui attend nos enfants et petits enfants. Même si le soleil est une énorme bombe thermo-nucléaire, il nous sert bien. Mais quant au reste, je suis bien content de ne pas être éternel.
A part ça, la vie est belle et c'est tant mieux.
Bonnes fêtes de fin d'année quand même.
@ + Mil'd
Avatar de l’utilisateur
m_you49
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 3560
Enregistré le: Sam Déc 31, 2005 12:36 pm
Localisation: Beaupréau-en-Mauges - 49
Âge: 71

Messagepar F.MYKIETA » Sam Déc 20, 2008 17:26 pm

Salut Michel.

Je sais bien que ce rapport date un peu,mais c'est le seul que je connaisse qui soit à la fois accessible et ... lisible.
Mais je ferais des recherches quand j'aurais un peu de temps libre -sic!- un ce ces jours pour savoir si l'on dispose de documents plus récents et de chiffres plus "justes". A défaut, prenons ceux-là pour le moment.

Je ne suis pas aussi désespéré (lucide?) que toi, même si, parfois, je me sens, encore comme toi, bien seul face à tout ce gâchis et qu'alors je pense à cette légende amérindienne:
"Un jour, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul un colibri s'active, allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d'un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit: "Colibri! Tu n'es pas fou? Tu crois que c'est avec ces quelques gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu?".
"Je sais, lui répondit alors le colibri, peut-être, mais moi, je fais ma part!".


Le colibri, c'est un peu toi, moi, nous tous finalement, qui viennent grossir les rangs du "faisons autrement".

Me qualifiant moi-même d'écolo pragmatique, je pense que "sortir du nucléaire" ne se fera qu'en consommant moins, vraiment moins.
Le nucléaire est un pis aller à notre demande croissante et inquiétante d'énergie sous forme d'électricité. (plus de 500TWh/an, + 2 à 3 % tous les ans...).
Croire ou faire croire que l'on sortira du nucléaire en consommant tout autant relève aujourd'hui d'un véritable esprit criminel envers nos enfants, comme tu le dis si bien.
Pour fournir autant d'électricité (je le rappelle, 500TWh/an, une paille...), supprimer les centrales nucléaires demande que nous re-installions des centrales au charbon, au fuel, ... Ce n'est pas avec les parcs d'éoliennes et les champs PV que la société sera satisfaite.
Mais, encore une fois, je milite pour une réduction de notre consommation globale, en agissant tous, chacun avec nos moyens.
Tout écolo en puissance (tendance du moment s'il en est) devrait se faire expliquer qu'il vaut mieux réhabiliter son chauffage au fuel (changement de chaudière par exemple) que d'installer une PAC Air/Eau.

S'il existait un principe selon lequel nous devions stocker chacun chez nous notre côte part de déchets nucléaires produits par notre consommation électrique, crois-moi, bon nombre d'appareils seraient rapidement et définitivement éteints..., le raccordement réseau débranché et l'auto-suffisance électrique immédiatement assurée par des panneaux PV encore plus vite débranchés du "raccordé réseau" pour être rebranchés sur le "raccordé maison".
Si un groupe électrogène était malgré tout placé par sécurité (le PV et l'éolien, c'est bien , mais il n'y en a pas tout le temps), c'est avec notre copine "parcimonie" que nous remplirions le réservoir.
Des batteries? Ok mais quand elles sont usées, hop, c'est au même endroit que les déchets nucléaires qu'on irait les ranger. Alors pas sur qu'il y en est beaucoup non plus...
Une autre solution serait d'augmenter le prix de l'électricité. Dissuasif à forte dose. Et à n'utiliser que pour l'indispensable et surtout pas pour se chauffer.
Isoler, Isoler et Isoler. Utiliser le solaire passif et actif et utiliser le bois (granulés, sujet du moment) pour l'appoint étant un solution honorable et durable, si tant est qu'on ne brûle pas toute notre ressource en une ou deux décennies.

Allez, les années qui s'annoncent risquent d'être difficiles, mais comme c'est marqué à la suite de la signature de notre -vénéré- président, qui vivra verra.
Bonnes fêtes de fin d'années à tous.

Cdt,

F.MYKIETA
 

Messagepar patrick07 » Dim Déc 21, 2008 3:21 am

Bonjour,

Justement une étude récente faisant la synthèse du nucléaire Français:

http://www.greens-efa.org/cms/topics/do ... e%40fr.pdf

et le résumé:

http://www.greens-efa.org/cms/topics/do ... m%40fr.pdf

et la conclusion du résumé: :roll:

Conclusion
Le programme nucléaire français a été conçu, développé et mis en œuvre en grande partie en dehors de
tout processus de décision parlementaire. Le manque de mécanisme de contrôle démocratique et de
cadre juridique approprié a également entraîné un certain nombre d’erreurs de conception, d’erreurs
stratégiques onéreuses, d’effets secondaires regrettables et une dépendance significative à une source
unique et controversée d’électricité.
Le programme nucléaire français a raté son objectif d’indépendance énergétique et d’indépendance du
pétrole ; le citoyen français consomme plus de pétrole que ses voisins, et sa facture énergétique n’a
jamais été aussi élevée. De nombreux ménages se trouvent dans l'incapacité de faire face à leurs
dépenses énergétiques.
L’électricité d’origine nucléaire, entièrement produite à partir d’uranium importé, ne couvre que 16 %
environ de la consommation d’énergie finale. La France est restée aussi dépendante que la plupart des
autres pays européens des combustibles fossiles, dont une partie est brûlée, en France et à l’étranger,
pour couvrir la consommation croissante du chauffage électrique, très inefficace du point de vue
énergétique.

La mise en place d’une économie du plutonium est à l’origine de l’accumulation de plus de 50 tonnes
de plutonium séparé, et de nombreux transports de plutonium à travers le pays constituant un risque
important de sécurité.
Une pression croissante sur les coûts conduit à de fortes répercussions pour la sûreté des installations
existantes. Les exploitants, les fabricants et les autorités de sûreté doivent s’atteler au défi de combler
le fossé des compétences creusé par le départ en retraite de milliers de techniciens qualifiés au cours
de la prochaine décennie. Les nouveaux projets en Finlande et en France sont déjà confrontés à de
sérieux problèmes de contrôle-qualité, et à des dépassements excessifs de budgets et de délais.


:bye:
Avatar de l’utilisateur
patrick07
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 1692
Enregistré le: Lun Avr 03, 2006 11:07 am
Localisation: Sud Ardèche -07- St Germain

Messagepar F.MYKIETA » Dim Déc 21, 2008 10:22 am

Bonjour à tous,
Merci Patrick, ce rapport est intéressant, partisant mais intéressant.
J'adhère néanmoins à plusieurs passages et notamment celui où l'on parle des besoins électriques pour le chauffage. La démonstration est exemplaire.

Concernant les coûts de retraitements, stockages, enfouissements, démantellements, ... il serait intéressant d'avoir l'avis des principaux acteurs, les exploitants.

la loi n°2006-739 du 28 juin 2006 de programme relative à la gestion durable des matières et déchets radioactifs (1), article 20, donne des objectifs clairs:

"I. - Les exploitants d'installations nucléaires de base évaluent, de manière prudente, les charges de démantèlement de leurs installations ou, pour leurs installations de stockage de déchets radioactifs, leurs charges d'arrêt définitif, d'entretien et de surveillance. Ils évaluent de la même manière, en prenant notamment en compte l'évaluation fixée en application de l'article L. 542-12 du code de l'environnement, les charges de gestion de leurs combustibles usés et déchets radioactifs.

II. - Les exploitants d'installations nucléaires de base constituent les provisions afférentes aux charges mentionnées au I et affectent à titre exclusif à la couverture de ces provisions les actifs nécessaires.

Ils comptabilisent de façon distincte ces actifs qui doivent présenter un degré de sécurité et de liquidité suffisant pour répondre à leur objet. Leur valeur de réalisation est au moins égale au montant des provisions mentionnées au premier alinéa du présent II, à l'exclusion de celles liées au cycle d'exploitation.

A l'exception de l'Etat dans l'exercice des pouvoirs dont il dispose pour faire respecter par les exploitants leurs obligations de démantèlement de leurs installations et de gestion de leurs combustibles usés et déchets radioactifs, nul ne peut se prévaloir d'un droit sur les actifs mentionnés au premier alinéa du présent II, y compris sur le fondement du livre VI du code de commerce.

III. - Les exploitants transmettent tous les trois ans à l'autorité administrative un rapport décrivant l'évaluation des charges mentionnées au I, les méthodes appliquées pour le calcul des provisions afférentes à ces charges et les choix retenus en ce qui concerne la composition et la gestion des actifs affectés à la couverture des provisions. Ils transmettent tous les ans à l'autorité administrative une note d'actualisation de ce rapport et l'informent sans délai de tout événement de nature à en modifier le contenu. Ils communiquent à sa demande à l'autorité administrative copie de tous documents comptables ou pièces justificatives.

Si l'autorité administrative relève une insuffisance ou une inadéquation dans l'évaluation des charges, le calcul des provisions ou le montant, la composition ou la gestion des actifs affectés à ces provisions, elle peut, après avoir recueilli les observations de l'exploitant, prescrire les mesures nécessaires à la régularisation de sa situation en fixant les délais dans lesquels celui-ci doit les mettre en oeuvre.

En cas d'inexécution de ces prescriptions dans le délai imparti, l'autorité administrative peut ordonner, sous astreinte, la constitution des actifs nécessaires ainsi que toute mesure relative à leur gestion.

Les exploitants transmettent, au plus tard dans un délai d'un an à compter de la publication de la présente loi, leur premier rapport triennal mentionné au premier alinéa du présent III. Ce premier rapport comprend, outre les éléments prévus au premier alinéa du présent III, un plan de constitution des actifs définis au II du présent article.

Les exploitants mettent en oeuvre le plan de constitution d'actifs au plus tard dans un délai de cinq ans à compter de la publication de la présente loi.

IV. - Il est créé une Commission nationale d'évaluation du financement des charges de démantèlement des installations nucléaires de base et de gestion des combustibles usés et des déchets radioactifs.

La commission évalue le contrôle de l'adéquation des provisions prévues au II aux charges mentionnées au I et de la gestion des actifs visés au II ainsi que la gestion des fonds mentionnés aux articles L. 542-12-1 et L. 542-12-2 du code de l'environnement.

Elle peut, à tout moment, adresser au Parlement et au Gouvernement des avis sur les questions relevant de sa compétence. Ses avis peuvent être rendus publics. Elle remet au Parlement et au Haut Comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire créé par l'article 23 de la loi n° 2006-686 du 13 juin 2006 relative à la transparence et à la sécurité en matière nucléaire, tous les trois ans, un rapport présentant l'évaluation mentionnée à l'alinéa précédent. Ce rapport est rendu public.

La commission est composée :

1° Des présidents des commissions de l'Assemblée nationale et du Sénat compétentes en matière d'énergie ou chargées des finances, ou de leur représentant ;

2° De quatre personnalités qualifiées désignées à parité par l'Assemblée nationale et par le Sénat ;

3° De quatre personnalités qualifiées désignées par le Gouvernement.

Les personnalités qualifiées sont désignées pour six ans.

La commission reçoit communication des rapports mentionnés au III. Elle peut demander aux exploitants communication de tous documents nécessaires à l'accomplissement de ses missions. Elle peut entendre l'autorité administrative mentionnée au III.

La commission remet son premier rapport au plus tard dans un délai de deux ans à compter de la publication de la présente loi.

Pendant la durée de leurs fonctions, les personnalités qualifiées membres de la commission ne prennent aucune position publique sur des sujets relevant de la compétence de celle-ci. Pendant la durée de leurs fonctions et après celle-ci, les membres de la commission sont tenus au secret professionnel pour les faits, actes et renseignements dont ils ont pu avoir connaissance en raison de leurs fonctions.

Les membres de la commission ne peuvent, directement ou indirectement, exercer de fonctions ni recevoir d'honoraires au sein ou en provenance des exploitants d'installations nucléaires de base ou d'autres entreprises du secteur de l'énergie.

V. - Un décret détermine, en tant que de besoin, les conditions et modalités d'application du présent article, notamment dans le respect des normes comptables applicables, les modalités d'évaluation des charges mentionnées au I et de calcul des provisions prévues au II, ainsi que les informations que les exploitants sont tenus de rendre publiques et les règles de publicité y afférentes.

Le présent article, à l'exception des dispositions du I, n'est pas applicable aux installations nucléaires de base exploitées directement par l'Etat. Les personnes n'exploitant plus d'installation nucléaire de base sont assimilées, pour l'application des dispositions du présent article relatives à la gestion de leurs combustibles usés et déchets radioactifs, aux exploitants de telles installations.
"


Quelqu'un sait où l'on peut trouver ce premier rapport?
Comme nous sommes en droit de pouvoir le réclamer, j'en ai fait ce jour la demande au député de ma circonscription.


Cdt,

F.MYKIETA
 

Messagepar m_you49 » Dim Déc 21, 2008 23:19 pm

Salut à tous.
On s'éloigne du sujet de départ, quoique... Quand on parle bois brulé, on parle cendres. Dans un autre post, j'ai écrit que je croyais me souvenir qu'avec du bois déchiqueté on estimait le volume de cendre à 1% du volume brulé.
Chernobyl 1986: des habitants non évacués ont continué à épandre leurs cendres de bois contaminées sur leur jardin. La radioactivé n'est pas partie avec la fumée, elle est aussi dans les cendres. Pas besoin de dessin sur l'avenir de ces gens.
Il se trouve qu'un de mes anciens collègues est sénateur du Maine et Loire ( http://www.senat.fr/senfic/gaudin_christian01017n.html ) et il a fait en 2006 une proposition de loi sur la transparence et la sécurité en matière de nucléaire (fichier joint). Je lui ai dit que c'était un aveu de non transparence depuis le début du programme nucléaire civil français. Il a éludé la remarque.
Nous sommes très sensibilisés dans le coin, puisqu'une mine d'uranium a été "réhabilitée" à moins de 15 kms de chez nous (elle est simplement cachée par un énorme tumulus de terre et les galeries ont été remplies d'eau). Un cours d'eau, la Moine, qui passe à proximité immédiate, se jette dans la Sèvre Nantaise, qui se jette dans la Loire, etc, etc...Cette commune est le lieu de naissance du sénateur cité plus haut. Les médecins du coin n'ont jamais vu autant de cancers et de leucémie depuis que les anciens mineurs arrivent à la retraite.
En tant que maire de ma commune de 2001 à 2008, j'ai fait intervenir ce sénateur auprès de la DDASS, du Conseil Général et de la Préfecture pour une enquête sur un nombre inquiétant de leucémies et de maladies à tendances cancéreuses sur la commune (10 cas recensés en quelques années sur 0,2 km² pour 350 habitants) Voici le rapport établi en 2005:( http://saint.philbert.free.fr/rapport_leucemies.pdf ) que j'ai eu par hasard par une amie travaillant à l'institut de la veille sanitaire, puisqu'on ne me l'a jamais adressé. Je l'ai aussi découvert sur le net quelque temps après: ( http://www.invs.sante.fr/publications/2 ... index.html ) . La conclusion en est affligeante de banalité. Depuis, d'autres cas ce sont déclarés dans le même périmètre. Nous sommes également entourés de cultures intensives de maïs à grand renfort d'engrais chimiques et de pesticides que les agriculteurs achètent par tonnes en Touraine, pays de vins de Loire, gros utilisateurs. Aucune étude sérieuse n'est faite sur les interactions de différentes molécules les unes sur les autres. J'ai en main des résultats d'analyses alarmants sur les teneurs en molécules pesticides dans les cours d'eau, réalisées par les gens du laboratoire départemental. J'ai aussi séjourné régulièrement dans ce périmètre de 0,2 km² pendant les 7 ans de ma fonction et je viens d'être opéré d'un cancer de la prostate. Je pense être en droit de me poser des questions, et même si ce ne sont que des coïncidences, elles sont troublantes.
Que voit-on de changé malgré les alertes médiatisées sur les risques pour la santé ? Des chefs de labo alarmistes mutés et à qui on coupe les crédits, la pédégère d'AREVA qui nous sort un bouquin "tendance" sur le nucléaire et les énergies renouvelables. A qui tout cela profite-t-il ? Je crois qu'il y a du souci à se faire et une vigilance à mettre en place. Des scientifiques "lanceurs d'alertes" ne sont pas écoutés, comment pourrions-nous l'être ? Je suis inquiet, et je pense que c'est légitime.
Je suis désolé d'avoir été si long et hors du sujet de départ, mais ne soyons pas trop naïfs et candides, ça deviendrait de la soumission.
@ + Mil'd
Avatar de l’utilisateur
m_you49
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 3560
Enregistré le: Sam Déc 31, 2005 12:36 pm
Localisation: Beaupréau-en-Mauges - 49
Âge: 71

PrécédenteSuivante

Retourner vers Granulés pellets

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité