recherche petite régul/contrôle T° systeme chauffage bois

Modérateurs: Balajol, monteric, ametpierre, ramses

Messagepar thierryb91 » Lun Déc 13, 2010 21:44 pm

Bonjour à tous,
tout content d'avoir achevé mon installation de chauffage bois par insert chaudière/hydro accumulation de 1000L, j'aimerais à présent trouver une petite centrale de contrôle des températures du balon, faisant également fonction de thermostat d'ambiance programmable par commande de mise en marche du circulateur du réseau de radiateur.
bref un petite régul spécifique chauffage bois...

mais j'ai du mal à trouver une telle régul toute simple.... :oops:

auriez vous quelques bons tuyaux? marques, modèles, distributeurs?

merci à tous par avance
Thierry
Avatar de l’utilisateur
thierryb91
Newbie
Newbie
 
Messages: 33
Enregistré le: Sam Juil 31, 2010 23:06 pm
Localisation: moigny sur ecole (91)

Messagepar bip bip 28 » Lun Déc 13, 2010 23:28 pm

Bonjour,
si tu compte par la suite installer du solaire, tu peux investir dans une Genius HKR du groupement, qui te permettra de contrôler un champ de capteur avec un ou deux ballons, un circuit de chauffage et le circulateur de la chaudière ou insert. C'est plus cher au départ mais tu as une solution performante et compacte.
Amclt.

bip bip 28
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 204
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 14:13 pm
Localisation: Maintenon 28

Messagepar thierryb91 » Dim Déc 19, 2010 21:20 pm

Bonjour à tous
je continu de chercher la petite régulation de mes rêves, mais sans succès réels....
beaucoup de régul dans le domaine du solaire, mais aucune spécifique chauffage bois.
Cependant en fouillant le sujet sur les fils du forum ou ailleurs, me voilà face à de nouvelles interrogations.... :roll:
- un thermostat programmable de base pourrait sans doute me commander le circulateur de chauffage en tout ou rien (et pour pas cher), mais j'ai découvert qu'il était possible de commander un circulateur hadoc de façon variable (attention je ne parle pas de sortie PWM pour circulateur à aimant constant, mais de sortie "variable" vue sur de nombreuse régulation solaire).

1 est ce qu'il est donc réelement possible de faire varier la vitesse de rotation d'un circulateur de base (somatherm 3 vitesses), et si oui, jusqu'à quel point peut on la diminuer (0, 10, 20, 30%)?

2 est il envisageable de réguler son circuit de chauffage par ce moyen en calculant le delta de T° entre l'aller et le retour ou n'y a t'il d'autre moyen pour cela qu'une vanne mélangeuse motorisée?

3 j'en rajoute une couche: si 1 et 2 sont possibles, existe-il des régulations sur ce principe qui gèrerait tout cela en fonction de la T° désirée, de celle extérieure pourquoi pas, et le tout programmable en T° confort/éco car rien ne sert de chauffer trop la nuit et quand on est au boulot! :roll:

j'en demande peut être beaucoup :twisted:

en attendant vos avis, je vous souhaite une bonne soirée

Thierry
Avatar de l’utilisateur
thierryb91
Newbie
Newbie
 
Messages: 33
Enregistré le: Sam Juil 31, 2010 23:06 pm
Localisation: moigny sur ecole (91)

Messagepar thierryb91 » Jeu Jan 06, 2011 0:30 am

bonsoir à tous et bonne année 2011!
je suis toujours en recherche...
pas de solution qui me satisfasse...
peut être faut il que j'adapte à mon installation une régulation pour du solaire type http://www.stecasolar.com/index.php?Steca_TR_0704_fr.
moyen un peu luxueux pour connaître de son salon les T° du balon, et si le circulateur primaire fonctionne bien, non?
certe ça pourra être utile pour le jour ou je serai au chauffage solaire
(si ça arrive, parce qu'après 2mois à 0, -5° sans voir un rayon de soleil, je doute...)
il faudra par ailleurs la compléter par une régulation programmable hebdomadaire du circuit de chauffage...
des avis? des conseils?
je vais quand même pas acheter un M3! :-D
cordialement
Thierry
Avatar de l’utilisateur
thierryb91
Newbie
Newbie
 
Messages: 33
Enregistré le: Sam Juil 31, 2010 23:06 pm
Localisation: moigny sur ecole (91)

Messagepar Pasquall » Jeu Jan 06, 2011 10:52 am

[quote="thierryb91"]
je vais quand même pas acheter un M3! :-D
Thierry[/quote]

Et pourquoi pas :-D
Parfois au lieu de chercher le mouton à 5 pattes dans le domaine du tout fait, il vaut mieux partir directement sur du "do it yourself", et le M3 c'est ca, créer la régule dont on a besoin.
En Normandie, ça vole entre deux pluies
En Isère ça vole du tonnerre!!!

Expert en M3 (enfin programmation M3 ^^)
Site de SmartApp
Avatar de l’utilisateur
Pasquall
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 264
Enregistré le: Mer Avr 09, 2008 20:04 pm
Localisation: Vizille (38)

Messagepar thierryb91 » Jeu Jan 06, 2011 22:57 pm

Etant jeune, j'ai passé un temps dingue sur les tout premiers ordinateurs familiaux à faire de la programmation....
donc le principe du M3 intégré comme système de régulation de mon système de chauffage, pourquoi pas...
sauf que, sauf erreur:
1 c'est pas donné: le M3 avec 4 sondes, les convertisseurs, son alim.... 500, 600, 700 E TTC?
2 en intérieur, c'est pas trop joli, à moins de lui faire tout un habillage, l'intégrer à un mur, avec le soucis de l'aller retour de l'ensemble des gaines electriques jusqu'à la chaufferie... mon besoin est de pouvoir savoir de mon salon si tout fonctionne bien, et de connaitre les T° du ballon.
3 j'ai tout lu les fiches du site concernant le M3, enfin presque, il me semble que le M3 n'a pas de sortie de puissance variable pour commander la vitesse de rotation d'un circulateur, mais peut-être je dis une bétise. (j'aimerais bien en effet gérer la vitesse de rotation du circu circulateur primaire pour ajuster au mieux la T° de mon insert chaudière en fonction de l'état d'avancement de la flambée, et le circu du chauffage pour réguler la T° ambiante)
Avatar de l’utilisateur
thierryb91
Newbie
Newbie
 
Messages: 33
Enregistré le: Sam Juil 31, 2010 23:06 pm
Localisation: moigny sur ecole (91)

Messagepar looping » Jeu Jan 06, 2011 23:31 pm

Bonsoir ,

ajuster au mieux la T° de mon insert chaudière


Pour info , je viens de mettre en route mon insert chaudière , et pour l'instant j'envoie les calories en direct dans les radiateurs sans ballon tampon ( sera raccordé dans les jours qui viennent ) .
J'utilise la régulation que j'avais achetée avec l'insert .
Cette régulation a plusieurs fonctions au niveau de la production de puissance , mais ne peut rien faire au niveau de la dissipation .

Affichage de la température de la sonde ( en principe de l'eau )
Fonction 1 : mettre en marche le circulateur de l'insert ( j'ai un bouclage avec thermovanne 55°C)
Fonction 2 : régulation de l'arivée d'air pour maintenir une température constante .
Fonction 3 : mise en marche d'un autre accessoire
Alarme en cas de dépassement de la température maxi

Les différentes T° sont paramétrables .

La régulation de la température de l'insert fonctionne bien et permet de modérer la puissance de l'insert , donc en quelque sorte de ne pas sur-chauffer la maison .
Aujourd'hui il fait plus doux , un ballon d'hydro-accumulation jouerait pleinement son efficacité .

Pour connaitre la température dans le tampon , un simple thermomètre de chaudière ( avec capillaire ) pourrait te convenir ?

A+

Gérald

looping
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
 
Messages: 371
Enregistré le: Mar Fév 19, 2008 13:42 pm
Localisation: Hallivillers (80)

Messagepar thierryb91 » Ven Jan 07, 2011 0:50 am

Bonsoir Gérald,
actuelement, mon insert chaudière est régulé via un thermostat qui met en marche le circulateur quand l'eau s'est réchauffée, et par un thermovar 72° qui assure une T° de retour mini. La simplicité même.
Quite à acheter une régulation, je me dis qu'on peut aller au delà.
En particulier, la vitesse de ciruilation de l'eau dans l'insert gagnerait à être controlée.
L'intéret;
1 meilleure maitrise de la stratification du ballon, car entre le point fort de la flambée, et le le moment le plus calme l'eau envoyée au ballon passe de 90° à 70°.
2 la vitesse du circulateur est choisie par compromis: trop lent, l'eau se réchauffe bien, mais risque de surchauffe au point fort d'une flambée, trop rapide, et l'eau se réchauffe peu dès que la flambée est passée...
3 économie d'electricité
4 un flux d'eau qui diminue à la fin de la flambée entrainerait un refroidissement plus lent de l'insert et donc une nécessité moindre de recharger l'insert rapidement> utile en intersaison.

il me semble d'ailleurs que le principe de variabilité de la circulation de l'eau dans les circuits de panneau solaire est une solution pratiquée pour garantir une constance et un niveau minimal de la température rentrant dans le ballon...
Je suis sûr que cela peut être intéressant pour les inserts chaudière et plus encore pour tout système bouilleur contenant un volume faible d'eau et ayant des soucis de "yoyo"

"Fonction 2 : régulation de l'arivée d'air pour maintenir une température constante . "
la combustion du bois doit se faire de façon optimale pour garantir le meilleur rendement et l'absence d'imbrulé, création de suie, encrassement, etc... c'est au ballon tampon de stocker les exces de calories, et le rôle de l'inertie du batiment de stocker l'exces de rayonnement pour le restituer plus tard.
L'interet des inserts bouilleur est de pouvoir se rapprocher des poeles de masse> combustion optimale, stockage, restitution.
maintenir une T° d'eau par régulation de l'entrée d'air me gène donc un peu...

"Pour connaitre la température dans le tampon , un simple thermomètre de chaudière ( avec capillaire ) pourrait te convenir ?"
absolument. ceci dit il en faut au moins trois, un en haut, un en bas, un au milieu. Pour pouvoir connaitre précisément le niveau de charge et la situation de la stratification. Pas très esthétique trois thermometre dans le salon... :razz:
Avatar de l’utilisateur
thierryb91
Newbie
Newbie
 
Messages: 33
Enregistré le: Sam Juil 31, 2010 23:06 pm
Localisation: moigny sur ecole (91)

Messagepar looping » Ven Jan 07, 2011 14:15 pm

Boujour ,

Thierry , voici mes remarques , sachant que je suis loin d'être expert ( j'ai une expérience de 4 jours en chauffage au bois ) , je ne donne qu'un avis sur ce qui me parait être le bon sens :

1 meilleure maitrise de la stratification du ballon, car entre le point fort de la flambée, et le le moment le plus calme l'eau envoyée au ballon passe de 90° à 70°.


Je pense que ce qui "casse" le plus la stratification , c'est un gros débit qui brasserait le volume du tampon . Que l'eau soit à 70°C ou 90°C n'a d'importance qu'au moment de l'utilisation , et de toute façon tu ne peux utiliser cette température telle qu'elle dans les radiateurs ? Il faut mitiger au départ du circuit de chauffage , avec une 3 voies ( automatisée ou non ) .

A puissance égale , il vaut mieux 10L/min avec un delta T de 40°C que 20L/min avec 20°C . C'est tout l'intérêt de la boucle de recirculation qui est un premier niveau de régulation .
Sur mon installtion , comme j'ai une vanne qui me garanti le retour à 55°C mais qui n'est complètement ouverte qu'à 70°C , aux régimes intermédiaires et pour une température programmée j'ai bien une régulation du débit en fonction de la température .
Limiter la combustion , et donc la puissance dégagée , par un contrôle "modéré"de l'arrivée d'air , est pour moi une façon de contrôler un peu la stabilité du régime .
De toute façon il faut bien "brider" à un moment ou un autre l'arrivée d'air , sinon la combustion s'emballerait .
Sur mon insert , même si le volet est complètement fermé , le feu ne s'étouffe pas .

variabilité de la circulation de l'eau dans les circuits de panneau solaire est une solution pratiquée pour garantir une constance et un niveau minimal de la température rentrant dans le ballon...


Cette fonction sert en principe à meintenir un delta T constant . J'ai souvent lu que cela n'apportait rien aux performances .

la combustion du bois doit se faire de façon optimale pour garantir le meilleur rendement et l'absence d'imbrulé, création de suie, encrassement, etc...


Je suis entièrement d'accord avec toi , simplement aujourd'hui je me pose un tas de questions sur la façon d'optimiser l'utilisation de l'insert pour obtenir son meilleur rendement .Les paramètres sont nombreux et pour certains incontrolables .
Comment obtenir une puissance nominale constante ( en supposant que celle-ci permette d'optenir le meilleur rendement , ce qui ne me parait pas évident ) sachant que tous les paramètres changent en même temps :

-Quantité de bois en combustion
-Quantité d'air entrante
-Dépression liée au tirage du conduit de cheminée
-Dégagement de chaleur
-Ecoulement de l'air froid/chaud
-Delta de température avec le corps de chauffe
etc...

Bref , on pourrait écrire des pages sur le sujet .
Après c'est l'expérimentation et les mesures qui permettent d'avancer .

A+

Gérald
Modifié en dernier par looping le Ven Jan 07, 2011 14:22 pm, modifié 2 fois.

looping
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
 
Messages: 371
Enregistré le: Mar Fév 19, 2008 13:42 pm
Localisation: Hallivillers (80)

Messagepar gaby » Ven Jan 07, 2011 17:04 pm

bonsoir
Il est possible de réguler la vitesse d'un moteur alternatif grace a un variateur en fréquence comme celui la

http://www.technic-achat.com/variateur- ... Idrive.cfm

mais la solution la moins chère est d'utiliser une vanne mélangeuse même si les variateurs de puissances ont beaucoup baissé et qu'ils ont été bien miniaturisé

gaby
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 185
Enregistré le: Lun Mai 01, 2006 21:21 pm
Localisation: gardanne (13)

Messagepar ramses » Ven Jan 07, 2011 19:40 pm

bonjour a tous,

le variateur de frequence est une solution honnereuse a l'achat :cry: mais tres tres bon marche en occas quand on se donne la peine de chercher un peu :-D . Il permet de faire varier la frequence d'alim et donc la vitesse du moteur tout en lui permettant de "presque" garder le meme couple.

MAIS ... ben oui y a encore un MAIS ... ils sortent en triphase, ce qui impose d'avoir un circulateur en tri ! Par contre l'alim peut, en fonction des modeles, etre en mono ou en tri ! On peut les "attaquer" manuellement ou en 4-20ma ou en 0-10V pour la plupart, ce qui, avec 2 sorties ON/OFF permet de faire 3 paliers de vitesse et avec 3 sorties, 7 paliers.

Ca impose donc de s'equiper avec un circu tri et la ... c'est moins facile de trouver de l'occas. Dans les catalogues, on a un peu moins de choix en tri mais on trouve les principaux modeles quand meme sachant que de toute facon, on peut reguler derriere.

Un avantage de la chose est de pouvoir "pousser plus fort" que les specificites de base du circu; par exemple lors du remplissage en drainback simplement en "poussant" jusque 60Hz ! Si 50Hz et 60Hz semblent ne pas faire une grande difference dit comme ca, ca fait quand meme 20% de plus en vitesse ... mais on reste dans du raisonnable pour le circulateur puisque les ricains roulent eux en 60Hz avec le meme matos ou equivalent.

Pour info aux bricoleurs, j'ai equipe voici 2 ans ma perceuse sur colonne en tri ainsi et avec un potard (31€ port compris sur l'abaie...), c'est vachement facile et ca permet dans la plupart des cas de ne pas "s'enmerder" a changer la courroie d'etage sur les poulies etagees ... Oui, je sais, mais je suis faineant de nature :lol:

Image

Pour vous donner une idee, voila par exemple a quoi ressemble un OMRON . Si y'a des gars que ca interesse, il faut prendre les ref de ce que vous avez trouve et faire une recherche sur le net en ajoutant pdf => ca vous permettra quasi chaque fois de trouver le mode d'emploi complet et de savoir ainsi exactement si la bete correspond a vos attentes. Si besoin, je peux toujours aider dans les limites de mes connaissances.

Bien a vous tous
Avatar de l’utilisateur
ramses
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2203
Enregistré le: Mer Jan 23, 2008 21:49 pm
Localisation: Belgique Prov Namur

Messagepar marceve » Ven Jan 07, 2011 20:38 pm

http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?Vie ... MEWNX:ITil
voila ce que j ai trouver sur ebay..
c est un petit boitier qui vient malheureusement de honk kong mais vu le prix...
il y a une sonde filaire que je vais mettre juste sous la surface de l eau de ma cuve...
ca m indiquera la t° de ma cuve
plus 2 commandes determinees par 2 t° differentes
pour moi ce sera
1ere commande : des que ma cuve sera a 40° mise en service de circulateur du serpebtin solaire+ coupure de la pac
2 eme commande :des que la cuve sera a 85° arret du circulateur qui envoie l eau de la cuve dans les panneaux solaires.

marceve
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 112
Enregistré le: Ven Oct 26, 2007 16:45 pm
Localisation: eance 35

Messagepar fotourefair » Ven Jan 07, 2011 22:11 pm

BOnsoir à tous,
Je ne comprends pas pourquoi s'embeter ainsi alors que de nombreuses régul par exemple les resol permettent un fonctionnent à vitesse variable de n'importe quel circulateur certes de manière simulée mais bon est ce vraiment un problème ???.... En tout cas pourle solaire, cela semble suffire et ne pose pas plus de problème que cela ???
Bonne soirée
Fotourefair
12 m2 capteurs tubes circulation directe (tubes à l'horizontale) + Ballon tampon 1000L
08/03/2010 : de 26 à 45° en bas de ballon (49° au 1/3 haut ECS)
07/02/2012 : de 23 à 48° en bas (58° au 1/3 haut ECS) pas mal pour un mois de février non ???

fotourefair
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 1443
Enregistré le: Lun Avr 13, 2009 7:08 am
Localisation: Saint Gervais (en Vendée - 85)

Messagepar thierryb91 » Ven Jan 07, 2011 22:51 pm

Bonsoir tout le monde :-)
quelques mots sur mon installation:
-insert chaudière bois de 13kW (8,5 pour l'eau),
-ballon 1000L
-4 radiateurs (plus tard d'avantages)
régulation:
-mise en route du circulateur du circuit primaire par thermostat
-thermovar72° pour assurer la température minimum sur le retour.
-régulation de la température du circuit de chauffage par vanne thermostatique réglable caleffi (30>65°)

Mon souhait> connaitre, sans être obligé d'aller dans la chaufferie, l'état de charge du ballon (température en haut, en bas et au milieu), avoir quelques témoins de bon fonctionnement (comme un voyant m'assurant que le circu du primaire se déclenche bien, et pouquoi pas un indicateur de pression du circuit)
mon souhait suite >economiser l'énergie, histoire d'alléger toute la "logistique bois"; et mieux gérer les calories récupérée dans le ballon, qui sont parfois dans mon cas un peu faibles (concretement, froid hivernal et insert qui ne marche qu'en soirée=parfois à peine quelques heures d'autonomie d'une eau assez chaude pour être uttilisable)
c'est dommage qu'il n'existe pas de régulation simple dédiée au chauffage bois, intégrant la gestion du chauffage central (il me semble pourtant l'avoir vu, mais de façon intégrée dans certaines chaudières à bois, ATMOS je crois...)
du coup, il faut diviser le probleme en deux: régulation du chauffage central, et pour la gestion du ballon, une régul solaire quelconque avec 3 sondes de T° ...
mais comme je suis perfectionniste (luthier!) ça ne me plait pas completement.

à looping: effectivement, le bois, sa combustion , l'envie de maitriser cela, de quoi écrire des pages!
quelle est la marque de ton inserts et de ta régulation?
Avatar de l’utilisateur
thierryb91
Newbie
Newbie
 
Messages: 33
Enregistré le: Sam Juil 31, 2010 23:06 pm
Localisation: moigny sur ecole (91)

Messagepar thierryb91 » Ven Jan 07, 2011 23:14 pm

bonsoir fotourefair,
je suis aussi d'accord avec toi: du peu que je connais, de nombreuses régulations solaires ont des sorties qui permettent la vitesse variable (régul electronique à base de TRIAC de mémoire).
Maintenant, est ce que l'idée de réguler la T° interne d'un insert chaudière par variation de vitesse du circulateur (plutot que le simple tout ou rien d'un thermostat) est-elle saugrenue ou pas?
ma reflexion est que le circulateur du primaire est dimensionné, ainsi que le choix de sa vitesse de rotation, par le fait de n'être jamais en dessous de la limite en deça de laquelle il y a risque de surchauffe. Mais cela veut donc dire qu'en dehors du point fort de la flambée, le circulateur fonctionne à une vitesse superieure à ce qui serait optimal... non?
c'est peut être du luxe 8-)
Avatar de l’utilisateur
thierryb91
Newbie
Newbie
 
Messages: 33
Enregistré le: Sam Juil 31, 2010 23:06 pm
Localisation: moigny sur ecole (91)

Suivante

Retourner vers Bois Bûche

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron