Stockage dans le sol et inertie

Echange d'idées et d'expériences, les caloducs, les micro-ondes, les frigos, etc...

Modérateurs: Balajol, monteric, ametpierre, ramses

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar lilian07 » Ven Mar 16, 2018 16:16 pm

Bonjour Youn260

Il existe 4 familles de sondes :
U, double U, coaxiale et spirale.

config-geometrie_sondes-gth.jpg


La coaxiale à l'avantage de permettre de très petit forage (50mm) et plus performante et dont les raccords se trouvent à l'extérieur.
L'idée avec les U c'est aussi de maîtriser la soudure avec l'outil pour fondre le PE. Les sondes géothermiques et raccords d'eau sous terre sont toutes faite ainsi c'est donc une technique éprouvé.

Dans ton cas si c'est pour alimenter une PAC :
Si c'est le cas il faut faire attention avec la technique du forage par sonde alimentant une PAC (risque de gele de sol durant de longue période si mauvais dimensionnement, "distance entre sondes").
Sinon il y a la technique de la tranché de 1,80 m voir 2,40m avec 3 ou 4 étages de PER (divise par 3 ou 4 la surface requise) ou du trou fait avec grosse tarière de tracteur et spirales PER.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 197
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 42

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar YELLOW WHEELY BIN » Ven Mar 16, 2018 18:30 pm

Bonjour, Lilian07 !

lilian07 a écrit:270 kWh, ça fait un stockage à dimensionner d'environ 500 Kwh (prise en compte des pertes).
Avec 0,5 Kwh/°/m3 ça dimensionne le volume de terre du stock.
Disons un Dt de 20° ça fait en coin de table 50 m3 de stock. disons un carré de 5m x 5m à 2m de profond.


Flûte, je n'avais pas pensé autant pour les pertes :-o
j'imaginais que les pertes viendraient de toute façon dans la maison... :-?

Par contre, 0,5 Kwh/°/m3 c'est pour la terre, je suppose...
Sauf je pourrais avoir 12 tonnes d'eau...
dont la moitié en fûts chauffés à l'air, x 1,163 = 7 kWh par kelvin.
Osant espérer pour, mettons, 6 kelvin sur l'eau morte, cela me fait 42 kWh de stock

et l'autre moitié dans une citerne enterrée, qui, elle, ne pourrait être chauffée à l'air, donc, je mettrais un ou plusieurs échangeur(s) air-eau dans la veine d'air chaud, avec un ou plusieurs circulateur(s)... Mettons que cela me donne, p.ex. 75% de l'efficience par rapport aux eaux mortes en veine d'air, alors je gagne encore 32 kWh.

Je suis donc à 76 kWh en eau "morte" et semi-morte"

Les pertes des fûts vont (j'espère...) venir chauffer la structure du VS ("masse thermique") donc pas (ou peu...) de pertes sèches...

Les pertes de la citerne (je l'espère encore) viendront rechauffer la terre. Soit, pertes il y auront puisque une partie de la citerne (le côté court, quand même) sera effectivement en periphérie

P.M la citerne pourrait faire 1,8 de large par 2,2 de long par 1,8 de profond) = 7,12 m3, sauf ci-avant je n'ai compté que sur 6 m3, me laissant de la réserve...) et surtout pour faciliter mes calculs !

DONC sur les 500 kWh que tu annonces, cela me laisse à trouver 424 !

Entre les divers murs, refends PH at PB, je compte grossièrement 40 tonnes de béton dans la structure du VS.
Je divise par 2,2 et cela me donne un volume équivalent de 18 tonnes d'eau.
x 1,163 cela me donne 20 kWh par kelvin.

Admettons que j'arrive à augmenter cette structure de 3 kelvin, alors je stocke 60 kWh de plus.

J'ai toujours 364 kWh à trouver...

L'emprise du VS est de 40 mètres carrés (en fait, un rectangle de 11,7 par 3,65).

Sur cette emprise, j'ai une citerne de superficie 4 m2, et une terre-plein de 15 m2 charge de 70 fûts d'eau morte, représentant une superficie de 13 m2..., donc une superficie "nue" de 23 m2 exposé à de l'air chaud (? 22°C ?)

ce qui correspond assez près à ton calcul de 25 m2,

Donc, j'espère que ce sera "jouable" !
Sauf certainement pas avant plusieurs multiples de mois ! et de saisons !

lilian07 a écrit:Si il y a possibilité (terre meuble et forage possible en manuel) je ferai des forages de 4 à 5 m de profond.


Ben, désolé, aucun possibilité de forage, étant donné la hauteur libre du VS, qui est de 80 cms en partie courante, avec des "reserves" / repaires offrant les 1,60...

lilian07 a écrit:Quelle est la température minimum exploitable de l'air pour que tu puisses utiliser ton mode chauffage air soufflant ?


Alors, là je sais répondre ! Il faut que (T°C EXT) + (T°C VS) soit *moins* que T°C ardoises

Actuellement il est 17:15h, un vendredi gris : (EXT = 9,9°C) + (VS = 19,2°C)* = 29,1°C
Etant donné que T°C ardoises = 17,9°C le ventilo ne serait pas en marche. "Système = OFF"

Par contre, hier j'avais 40° quelques sur les ardoises, c'est pourquoi j'ai hâte d'être opérationnel :-D

* le VS est + chaud que normal (de 4 degrés) car actuellement sous éclairage halogène avec déshumidificateur, vu mon actuel régime de travail là-dedans...

Merci encore pour tes précieux retours !

YWB
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
YELLOW WHEELY BIN
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
 
Messages: 335
Enregistré le: Jeu Nov 20, 2014 23:31 pm
Localisation: Plérin (22)

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar AD 44 » Ven Mar 16, 2018 20:28 pm

Attention tout de même à ne pas decompacter le sol d assise des fondations...
Avatar de l’utilisateur
AD 44
Maitre Solaire
Maitre Solaire
 
Messages: 1266
Enregistré le: Mer Jan 11, 2012 12:39 pm
Localisation: Divatte sur Loire
Âge: 44

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar lilian07 » Ven Mar 16, 2018 20:36 pm

En fait oui dans ton cas précis les rendements sont meilleurs que 50% car tu récupères une bonne partie des pertes.
Tu peux alors tabler sur 75 à 80%. C'est plutôt pas mal comme idée de vouloir et pouvoir stocker sous VS.

Etant donné que T°C ardoises = 17,9°C le ventilo ne serait pas en marche. "Système = OFF"


En fait pourquoi tu privilégies ce mode de fonctionnement, il doit y avoir une raison. Tu peux développer ?

Ben, désolé, aucun possibilité de forage, étant donné la hauteur libre du VS, qui est de 80 cms en partie courante, avec des "reserves" / repaires offrant les 1,60...


Avec un besoin de tamponner 10 jours le frond de chaleur se retrouvera à 1.15m de l'injection, tu pourrais te contenter de faire 5 ou 6 trous en diamant disons qui représenterai une surface de 1,5m de rayon sur 6m de profond et tu as ton stockage 10 jours sur à peine 8 m2 de surface.
Bon courage.

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 197
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 42

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar YELLOW WHEELY BIN » Ven Mar 16, 2018 23:05 pm

@ AD 44
Attention tout de même à ne pas decompacter le sol d'assise des fondations...


Ben justement... :-o

Pendant 4 ans, j'ai opéré la reprise en sous-oeuvre de l'ensemble des murs périphériques, afin de pouvoir installer l'isolant perimétrique de la dalle...

La 1ère photo montre l'isolation du mur (3 rangées de blocs) et de la semelle (en PSX, 100 mm et 50mm respectivement), suivi du doublage du mur sur 200 mm en roche (il s'agit du mur Nord) ; la seconde photo montre l'isolant du pourtour de dalle de ce même mur, dans l'angle avec le pignon Est ; en PSX 30mm x 30 cms de haut... [Ce qui n'est pas montré, c'est encore 30 cms de PSX de 30, horizontalement, pour faire "gouttière"]. Ensuite je coule une dalle en béton de chaux, ép. 280 environ, avec serpentins PER.
Le doublage en roche est ensuité enduit de béton de terre (à la chaux).

L'avantage de la RSO, c'est que j'ai la certitude que la semelle soit effectivement assise sur la roche (et mon béton armé !), et non sur une couche hétérogène tel que fut le cas en certains endroits.

Pour les 2 pignons (est et ouest) ce fut une autre paire de manches, j'ai dû procéder par d'infimes troncons de 80 cms environ... Ceci à cause de la charge du mur (9 m de haut à la faîte...). Je n'ai rien demandé (encore...) à mon assureur, bien sûr :shock:

YWB
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Modifié en dernier par YELLOW WHEELY BIN le Ven Mar 16, 2018 23:56 pm, modifié 5 fois.
Avatar de l’utilisateur
YELLOW WHEELY BIN
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
 
Messages: 335
Enregistré le: Jeu Nov 20, 2014 23:31 pm
Localisation: Plérin (22)

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar Le Talavé » Ven Mar 16, 2018 23:33 pm

Bonsoir tout le monde,

@YWB: merci pour la doc et le descriptif de ton projet. Gros chantier de ton côté, déjà pas facile de fouiller, alors dans un vide sanitaire de 80cm de haut!
La serre sera en elle-même un minimum isolée (cf la suite). Pour le sol, ton document m'a fait pensé à une phrase que j'ai lu dans un des livres des Bourguignon, spécialistes de la vie du sol "un sol vivant ne gèle pas". Une idée serait peut-être de soigner la vie du sol autour de la serre, en paillant par exemple abondamment au pied des murs en automne pour limiter voire éviter la propagation du front de gel évoqué dans le pdf. En plus, j'aurai un manteau plus ou moins conséquent de neige autour, ce qui devrait maintenir une température à plus ou moins 0°C en surface. Mais tu as raison, l'isolation du sol doit être bien pensée pour amener la chaleur stockée là où elle nous est le plus utile!

@Lilian: désolé pour ma réponse tardive, et un grand merci pour ton aide! Oui la serre est encore dans ma tête, le but de ce fil était justement de ne pas (trop) se lancer dans la partie stockage au pif, car comme tu le dis, les travaux peuvent être conséquents et il serait dommage de ne pas pouvoir en tirer quelque chose de cohérent par croyance, manque d'expérience ou de clairvoyance.
Ce serra une serre de 24x5m, un minimum "isolée". Elle serait "posée" sur un muret en pierre sèche de 30x30cm face S/ESE, 80cm de haut pour 50cm de large face N/ONO. Structure en bois, polycarbonate alvéolaire 16mm en toiture, 4mm face S, 10mm face nord. Il y aura un sas (double porte coulissante) à chaque entrée (cf visuel en PJ). J'étais parti sur la constitution de bacs de culture en bois de 80cm de haut, dont un en brique adossé au mur nord: mon idée du "système de surface", c'est tout simplement de passer un tuyau dans le mur N qui serait isolé par l'extérieur et/ou dans le sol au niveau des passages pour stocker la chaleur captée la journée et la restituer la nuit au printemps et à l'automne. Ces tuyaux pourront être branchés sur plusieurs sources, capteurs solaires, poele à bois, ou autre système de production de chaleur à partir d'une ressource renouvelable. On peut aussi imaginer une réserve d'eau tampon, qui servirait à arroser en saison, pour stocker la chaleur la journée et la distribuer via murs et sol la nuit. J'avais également dans la tête d'adapter la technique de culture sur couche chaude, ayant du fumier d'âne et les toilettes sèches à disposition.
Le stockage estival à plus de profondeur, c'est donc pour compenser un défaut d'ensoleillement de fin novembre à fin février. Le fait de pouvoir disposer d'une serre froide serait déjà énorme pour nous car nous pourrions commencer à y produire beaucoup plus tôt: les années à neige (1,20m encore actuellement), il nous faut attendre mi-juin pour mettre les mains dans la terre... Dans une serre froide, on pourrait, grâce à quelques astuces, cultiver certains légumes non gélifs et attaquer la saison dès mars. Si la serre est tempérée au creux de l'hiver, on doublerait voire triplerait nos possibilités de culture, et comme tu le disais on éviterait le stress des énormes amplitudes thermiques au printemps.

La puissance à restituer pour avoir ta température souhaitée

je m'imaginais que le front de chaleur remonterait pour tempérer la serre le moment venu de façon passive. Si tu parles d'isolation à 30/60cm sous terre (peux-tu stp préciser quel type d'isolant?) et de restitution, cela veut-il dire qu'il serait plus efficace de stocker et isoler pour limiter les pertes, puis récupérer "activement" cette chaleur en hiver? Dans ce cas, quel serait le moyen de plus efficace pour restituer cette chaleur en surface?

le type de terre à peu près.

la serre sera au plus proche du chalet, là où on bénéficie des premiers rayons de soleil au printemps. Je n'ai jamais travaillé le sol pour y cultiver à cet endroit. Il n'est pas très "en terre" en surface, et je crains qu'une partie (la moitié de la serre) soit du remblais recouvert. Pour l'autre moitié, c'est un sol plutôt argileux. On est situé sur un plateau marno-schisteux (plateau des Glières). Les pierres sont calcaires. On trouve aussi quelques blocs de sédiments, avec des traces de fossile. Pour creuser sur 30 à 60cm, je pense que ce sera faisable avec les outils à main habituels (je récupérerai les pierres pour faire les murets). Pour forer, je ne sais pas si la tarière est capable de creuser dans la partie empierrée. Tu parles d'outils manuels de moins de 80€, tu peux préciser?

évaluer tes besoins en Kwh à stocker "déphaser"

Là vont vite apparaître mes propres limites. J'ai pas mal bricolé sur le chauffage ici, mais je suis autodidacte et très néophyte sur certains aspects. J'avoue jusqu'à maintenant avoir dimensionné à l'instinct, en ajustant au fur et à mesure :-), ce que je veux éviter sur ce projet. Je vais me documenter pour essayer de te répondre avec précision, si tu as une méthodologie pour évaluer les besoins, je suis preneur. Je suis également très reconnaissant pour ta proposition de simulation numérique, et ferai de mon mieux pour répondre à tes questions.

Merci beaucoup

Olivier
Pour l'autonomie énergétique et alimentaire... et leur partage
www.letalave.com
Avatar de l’utilisateur
Le Talavé
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 71
Enregistré le: Ven Sep 08, 2017 20:48 pm
Localisation: Haute-Savoie
Âge: 38

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar Le Talavé » Ven Mar 16, 2018 23:40 pm

@YWB: je viens de lire ton dernier post, c'est bien ce que je disais, boulot de titan ta RSO! Tu décaisses de combien en tout? Peut-être qu'après cette étape tu aurais suffisamment de hauteur pour forer selon conseils de lilian, et augmenter ta capacité de stockage? Dans ton cas, après décaissement, l'utilisation d'une tarière électrique ne serait pas possible?
Pour l'autonomie énergétique et alimentaire... et leur partage
www.letalave.com
Avatar de l’utilisateur
Le Talavé
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 71
Enregistré le: Ven Sep 08, 2017 20:48 pm
Localisation: Haute-Savoie
Âge: 38

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar YELLOW WHEELY BIN » Sam Mar 17, 2018 0:35 am

youn260 a écrit: un per de 20plié dans un trou de 150 on peut pas


Salut, Youn !

Il n'y aurait pas une possibilité d'employer une demi-boucle en cuivre, quitte à avoir des raccords ?

sinon : utiliser deux coudes PER de 90°, pour en faire une boucle de 180° ?

https://www.ferguson.com/category/plumb ... pBound=1_3

Bon courage !

YWB
Avatar de l’utilisateur
YELLOW WHEELY BIN
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
 
Messages: 335
Enregistré le: Jeu Nov 20, 2014 23:31 pm
Localisation: Plérin (22)

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar YELLOW WHEELY BIN » Sam Mar 17, 2018 1:20 am

lilian07 a écrit:En fait pourquoi tu privilégies ce mode de fonctionnement, il doit y avoir une raison. Tu peux développer ?


Oui, bien sûr !

J'avais décidé que ces capteurs que l'on voit n'iraient pas sur mon bâti (ésthétique, règlement local, vosinage...), donc j'ai décidé de m'orienter vers le concepte anglo-sax visant "fabric first" ("le bâti en premier"), ce qui me convenait.

Initialement, je voulais insérer un collecteur eau derrière les ardoises, sauf je trouvais les contraintes techniques assez lourdes. J'ai quand-même réalisé des essais, j'ai trouvé une efficience de 20 %, j'étais déçu. Ensuite je suis tombé sur des études US, qui confirmaient que 20% est un max pour un collecteur non-vitré, alors j'étais ensuite un peu moins déçu !

Par la suite j'ai commencé à expérimenter en soutirant de l'air, c'était encourageant, sauf tjrs pas très évident...
J'arrivais à chauffer le garage, par exemple.

Puis je suis tombé sur le "solar wall" canadien et ensuite une étude néo-zélandaise, et cela m'a encore encouragé. Je l'ai adopté comme modèle. Depuis j'ai pas mal affiné mon projet, qui rest néanmoins tributaire de mes tvx de génie civil...

Je devais mettre à jour ma présentation de projet, qui se trouve ICI...
viewtopic.php?f=39&t=9010&hilit=r%C3%A9novation+bioclimatique

Avec un besoin de tamponner 10 jours le front de chaleur se retrouvera à 1.15m de l'injection, tu pourrais te contenter de faire 5 ou 6 trous en diamant disons qui représenterait une surface de 1,5m de rayon sur 6m de profond et tu as ton stockage 10 jours sur à peine 8 m2 de surface.
Bon courage.


Eurrkk :shock: cela me paraît énorme, ces trous ! Surtout qu'il ne me reste que le terre-plein Ouest de disponible - elle fait 6 m2 ; j'ai effectivement l'intention de la fouiller "assez grave" , pour installer un puits canadien, avant de couler une dalle... Les conditions sont assez "hard" (roche...) (c'est le cas de le dire !) - sans doute j'aurai à louer soit acheter une brise-roche, car ma perforatrice va sûrement rendre l'âme un de ces jours... (si ce n'est pas moi en premier...) :-o

YWB
Modifié en dernier par YELLOW WHEELY BIN le Dim Mar 18, 2018 16:24 pm, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
YELLOW WHEELY BIN
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
 
Messages: 335
Enregistré le: Jeu Nov 20, 2014 23:31 pm
Localisation: Plérin (22)

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar YELLOW WHEELY BIN » Sam Mar 17, 2018 1:41 am

Le Talavé a écrit:Tu décaisses de combien en tout? Peut-être qu'après cette étape tu aurais suffisamment de hauteur pour forer selon conseils de lilian, et augmenter ta capacité de stockage? Dans ton cas, après décaissement, l'utilisation d'une tarière électrique ne serait pas possible?


Pour la dalle, je décaisse de 30 cms environ. Pour la première partie (4 m2), étant encore jeune, je l'ai isolée avec une sous-dalle en béton d'aiguilles de pin de 20 cm, sur un hérisson de 10 cm de roche comme couche drainante, j'ai décaissé de 40 cms, ce fut du boulot !
Ensuite, couche de forme (terre battue stabilisée à la chaux), géotextile, 25 ml de PER en serpentins, recouvert de gravier lavé ensuite chape liquide en beton de terre. Très pédagogique mais crêvant et certainement trop !

Ensuite, je me suis rendu compte qu'il fallait justement PAS isoler sous la dalle, juste les bords (c'est là où se produiront la majeure partie des fuites...). Donc maintenant, je décaisse de 30 environ, c'est mieux !

Par contre, pour la seconde partie (4m2 également), j'ai fouillé de 60 cms voire plus, car ça allait, j'ai pu extraire de belles pierres, et j'avais pas mal d'autre caillasse à faire disparaître... dans la fouille, et cela représentait moins de boulot que l'évacuation, qui est vraiment pénible.... En fait, il y a un sacré jeu de logistique dans cette fouille, finalement...

(La plus pénible de tout, et certainement à éviter, c'est d'évacuer la terre (limon) - qui pèse même plus que la roche !
Donc quasiment l'ensemble du limon est mélangé avec de la chaux, pour faire la chape, et aussi enduire les murs...
Les plus belles pierres vont dans mes murs de jardin ! Diverses caillasses sont reprises par mes voisins, bien sûr c'est moi-même qui les sort des lieux !

J'envisage tout de même, à la fin des tvx, d'avoir une masse d'excédent des terres, à fourger dans les divers recoins, voir créer des remblais etc.
===
C'est trop fort, mais je dois avouer connaitre de quelque peu ton plateau, pour avoir crapahouté il y a bien longtemps sous le plateau de Parmalan, Bel espoir, Diau etc. que du bons souvenirs, ce qui pourrait, éventuellement, expliquer une certaine "aisance souterraine" de ma part, MdR / LOL

YWB
Modifié en dernier par YELLOW WHEELY BIN le Dim Mar 18, 2018 16:29 pm, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
YELLOW WHEELY BIN
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
 
Messages: 335
Enregistré le: Jeu Nov 20, 2014 23:31 pm
Localisation: Plérin (22)

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar lilian07 » Sam Mar 17, 2018 10:40 am

Bonjour,
@YWB : j'ai mieux appréhendé ton projet en regardant tes travaux. Ils sont colossaux et je pense que tes résultats ne seront peut être pas à la hauteur de tes efforts.
Partons du début : tu dois tamponner environs 300 Kwh à 400 kwh selon ton objectif. Tu préchauffes ton garage et stock dans ton VS. Tu utilises plutôt de l'eau comme caloporteur et ensuite tu passes éventuellement par des échangeur Eau/Air. Tu ne peux pas détuiler et tu as accès à ton capteur ardoise par l'arrière. Ton capteur qui produira avec un N de 20% pourra produire au plus fort de l'ensoleillement 100 à 150 W il faut donc 10h de soleil pour produire 1 kwh par m2.

Si tu n'as pas réalisé ton capteur solaire j'irai dans un premier temps utiliser et insérer des capteurs nappe solaire PE (chauffage de piscine) bas coût voir des plaques PVC alvéolée si tu peux les glisser à l'arrière des ardoises.Tu ne risque pas la surchauffe car tu es à l'arrière des tuiles quand au gèle tu fonctionne en DB donc inutile d'utiliser du cuivre.

Pour ton stockage c'est plus complexe même si l'idée du VS est très bonne.

Lorsque je pense forage c'est pour éviter les travaux de VRD manuelles qui sont toujours très pénibles et ne sont plus fait pour les hommes.
Visiblement tu as de la roche ce qui veut dire que tu dois utiliser une petite foreuse pneumatique ou thermique.

https://www.ebay.fr/itm/Beche-et-tarier ... OQARVbtNIA

https://www.ebay.fr/itm/TARIERE-Thermiq ... Sw0A9aJn7y

http://www.andre-marty.fr/index.php?id_ ... er=product
Tu en trouves bon marché d'occasion...

Si tu ne peux forer pour accéder à des stockage long (1 à 2 mois) alors je te conseille de tamponner avec de l'eau morte juste pour lisser en journalier , si tu ne peux tamponner plus de 10 jours pour 10 jours à quoi bon utiliser un gros tampon d'eau inutilisable (car vide de calories au moment du besoin).

Tu peux également te contenter aussi juste de l'inertie de la dalle chauffante comme appoint de garage lorsqu'il y a du soleil la journée et déphaser et un peu sans autre tampon.

@le talavé

J'ai compris l'idée également avec tes explications. Regarde le type de foreuse manuelle que j'ai mis dans le liens de YWB qui existe également avec un moteur thermique bien plus performant pour le forage. Si tu as de la roche alors il faut du forage plus performant.
Si tu veux déphaser de plus de 30 jours dans le sol il faudra pouvoir faire des trous dans le sol, décaisser les 30 à 60 cm puis mettre un isolant sur tes forages type XPS qui fera aussi office de fond de pot de fleur dans ta serre. l'avantage de l'isolant sous terre c'est qu'il te permet réellement d'avoir une énergie de stock et pour longtemps (60 jours) mais les travaux sont plus conséquent et les résultats à bien évaluer pour être toujours dans un système rentable (Retour sur investissement convenable). Je me sers de ce RSI qui est un concept économique pour me corriger des idées non réalisables ou déraisonnables.

l'idée de ta serre c'est donc de faire du passif par remonté des calories du sol.
C'est également envisageable mais ce sera moins performant car l'inertie c'est bien mais c'est incontrôlable, cette usage ne sert qu'à un déphasage jour/nuit ce qui est déjà bien dans le cas d'une serre.

Dans ton cas il faut dans un premier temps évaluer tes besoins en énergie "fixer ton objectif". Je te conseille dans un premier temps de vérifier avec les dimensions de ta serre ce que les horticulteurs mettent comme chauffage (puissance) pour être hors gèle ou faire pousser les plantes hors saison (connaitre leur consommation annuel en bois,fuel ou autre énergie pour in fine dimensionner ton projet et vérifier si c'est réalisable avec le soleil et donc vérifier la viabilité avant de débuter les travaux)

Donc dans un premier temps renseigne toi (Google à plein de réponses) sur ton besoin en énergie et puissance éventuellement et si tu as un concept en tête. Ensuite je t'évoquerai les dimensions et contraintes de plusieurs projets (forage, tranchées, eau morte...)

Et à la fin si tu considères que cela est à ta portée il faudra vérifier par la simulation que le concept fournit des résultats acceptables.

@+

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 197
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 42

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar youn260 » Sam Mar 17, 2018 11:14 am

bonjour
a 65 balais je déplacais des montagnes
maintenant je fais au moins fatigant et surtout essayer de faire des choses simples et fiables mais toujours a l'instinct
j'ai le tracto ,les tuyaux , les collecteurs le temps et la surface nécessaire
le seul bénéfice de ces solutions c'est le gain de l'emprise au sol
c'est compliqué ça coute tres cher et c'est pas fiable du tout
ça vieilli avec nous et quand ça tombe en panne on n'a plus les capacités de faire face
ce serait a refaire maintenant y plein de chose que je ne ferais pas
c'est difficile de faire un pari sur l'avenir
on perd souvent(loi de murphy)
Avatar de l’utilisateur
youn260
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 706
Enregistré le: Dim Jan 20, 2008 17:43 pm
Localisation: pontrieux 22

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar lilian07 » Sam Mar 17, 2018 11:25 am

@youn260

Tu veux faire de la géothermie PAC ou solaire ou les 2 ?
Tu peux parler un peu plus de ton projet.
L'idée des tranchée à 2.2 m t'es visiblement accessible sans trop d'effort et divise par 4 ta surface utile tout en assurant une fiabilité à 30 ans au moins.
@+

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 197
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 42

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar youn260 » Sam Mar 17, 2018 13:23 pm

bonjour
comme guy delsol (l'age nous rend sage ??)
j'ai ceinture et bretelles mais c'est pas suffisant pac,chaudiere bois et fuel et 5kwh photovoltaique en stand by cause linky
ma pac est sur forage eau je trouve pitoyable de pomper et de jeter
d'ou mon idée de capteur horizontal
mais j'ai aussi '(je suis breton)des panneaux thermiques (+de 50m²) qui l'hiver sont souvent de 12 a 25° inutilisé
je compte donc recharger avec mes panneaux le sol dans cette tranche de température
quand c'est au dessus c'est direction plancher chauffant
en meme temps toute l'année le captage horizontale me servira de stockage mais sans aucuns calculs et aussi éviter les surchauffes
on a tous des rèves d'autonomie et d'indépendance et aussi d'éternité HELAS ça ne dure pas
Avatar de l’utilisateur
youn260
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 706
Enregistré le: Dim Jan 20, 2008 17:43 pm
Localisation: pontrieux 22

Re: Stockage dans le sol et inertie

Messagepar lilian07 » Sam Mar 17, 2018 14:57 pm

Ok Youn260 tu sembles bien jeune pour parler d'éternité, la vie c'est des projets et c'est déjà bien....

Tu pars déjà bien avec ton tractopelle et tes 50 m2 inexploitée la plupart du temps.

J'aurai tendance à te conseiller de faire des forages type BTES vu ta puissance thermique mais il faut accepter de mettre des raccords à sertir noyés dans les puits pour rester dans du bricolage simple (sonde en U) .Je pourrai ensuite te dire très précisément ce que tu peux attendre de ta batterie thermique de sol.

Si tu veux exploiter ton tractopelle et vu que tu parles de recharge de sol je te dirai de faire des tranchées de 2.2m de profond (voir plus si tu peux) et de réaliser 3 couches de PER (1er 2.2 m, 2eme 1.6 m,3eme à 1 m) dans tes tranchées de 60 cm de larges espacées de 1,2 m.
Tu auras forcement des résultats avec ta capacité thermique de recharge. Je dirai même que si tu arrives à isoler en surface avec des trancher à 3m tu pourrais envisager de l'intersaison (à simuler).

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
 
Messages: 197
Enregistré le: Mar Juil 26, 2016 22:00 pm
Localisation: Chomérac - Ardèche - France
Âge: 42

PrécédenteSuivante

Retourner vers Recherche et développement

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité