huile calloporteuse ?

Cuivre, PER, vannes, circulateurs... les conseils, adresses, trucs et astuces...
Outils, calculs...

Modérateurs: Balajol, monteric, ametpierre, ramses

Messagepar pef » Mar Sep 25, 2007 14:57 pm

Est-ce que quelqu'un a deja testé de remplacer l'eau/glycol par de l'huile dans le circuit de capteurs ?

Pour moi l'avantage c'est que ca ne gèle pas à 0° et que ca ne bout pas à 100°... J'avais vu il y a des années dans un salon ( inventeur ou je ne sais plus quoi exactement ) un chauffage central à chaudière electrique minuscule qui travaillait avec un circuit d'huile.
Avatar de l’utilisateur
pef
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 65
Enregistré le: Lun Jan 16, 2006 18:41 pm
Localisation: Mons / Belgique

Messagepar p_bricoleur » Mar Sep 25, 2007 16:40 pm

Inconvénients de l'huile :

- capacité calorifique inférieure à l'eau (au moins 2 fois moins), donc boucle solaire moins efficace

- viscosité plus grande que celle de l'eau donc pertes de charges augmentées, il faut un circulateur beaucoup plus puissant, surtout si la boucle solaire est longue, de plus cette viscosité varie avec la température

- à froid, l'huile ne gèle pas, mais elle devient très visqueuse, voire fige, et devient donc impossible à faire circuler

- les huiles ont plus de problèmes de stabilité que l'eau, il faut donc utiliser des huiles minérales (issues du pétrole), qui sont polluantes

- tous les appareils standard (anti-retour, circulateur, débitmètre) sont conçues pour de l'eau, avec éventuellement un additif car ils sont issus du chauffage

Cordialement
Avatar de l’utilisateur
p_bricoleur
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1671
Enregistré le: Mar Déc 27, 2005 10:37 am
Localisation: Rueil-Malmaison (92)

Messagepar kroutchef » Mar Sep 25, 2007 17:20 pm

Effectivement le problème de l'huile, hors mis sa "pollutivité", est sa faible capacité thermique (environ 2000 J/Kg/K ) comparée à celle de l'eau (4180 J/Kg/K) il faut donc un debit d'huile deux fois plus grand pour transférer la même quantité d'energie ou alors deux fois plus de temps à debit identique pour refroidir un même objet ou autre image un stock deux fois plus grand pour accumuler la même quantité de calorie ( à moins de vouloir travailler en trés haute température... )
On utilise en effet l'huile en combinaison avec certain chauffage electrique pour sa faible conductivité thermique qui lui donne de l'inertie ( sensation de "chaleur douce" ) le refroidissement (et la monté en temps du bain) est plus long car l'echange est "mauvais", de plus pas de risque de corrosion ou de court jus :shock:...
Dans le cas du transport ou du stockage de calories solaire elle n'est pas appropriée...
Amitiés ensoleillées ...
Alain R. (Albi)
"Ne quid nimis, sol lucet omnibus !"
http://alainraynal.wordpress.com (site catastrophe aprés migration de windowslive > description install)
Avatar de l’utilisateur
kroutchef
Expert Solaire
Expert Solaire
 
Messages: 681
Enregistré le: Dim Déc 25, 2005 17:44 pm
Localisation: ALBI (81)

Messagepar pef » Mar Sep 25, 2007 23:46 pm

ok ok, merci pour ces reponses....
A oublier donc. :)
Avatar de l’utilisateur
pef
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
 
Messages: 65
Enregistré le: Lun Jan 16, 2006 18:41 pm
Localisation: Mons / Belgique


Retourner vers Matériel annexe

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron