Sécurisation en cas de coupures EDF

Cuivre, PER, vannes, circulateurs... les conseils, adresses, trucs et astuces...
Outils, calculs...

Modérateurs : ramses, Balajol, monteric, ametpierre, j2c

Avatar du membre
JPP83
Newbie
Newbie
Messages : 8
Enregistré le : sam. nov. 21, 2009 16:28 pm
Localisation : Carqueiranne 83

Message par JPP83 »

Bonjour à tous,
Je crois que nous sommes tous confrontés un jour ou l'autre au problème aléatoire des coupures ou pannes de courant EDF avec nos centrales thermiques solaires.
Nos centrales se moquent qu'il y ait du courant ou pas: elles chauffent nos capteurs, jusqu'à l'excès et il faut évacuer cette chaleur.
Mon propos est de partager avec vous les différentes solutions qui s'offrent à nous, et faire jaillir de nos réflexions les idées que nous pourront ensuite mettre en oeuvre chacun de notre côté.
Donc si on n'a plus de réseau EDF qu'elles sont les alternatives?
- Soit on a un générateur autonome qui produit du courant alternatif.
- Soit on a des panneaux photovoltaiques qui produisent encore du courant continu pendant la coupure EDf.
- Soit on dispose d'un onduleur pour ordinateurs ou serveurs (avec une durée de fonctionnement hors réseau "suffisante" ).
- Soit on a une autre source d'énergie.
Ou bien on prie très fort en espérant que notre usine thermique n'explose pas!
Pour ma part j'ai des panneaux solaires photovoltaiques qui pourraient servir d'alimentation à un autre onduleur pendant les coupures, mais je ne sais pas si c'est une bonne solution.
Je ne vais pas développer plus le sujet pour le moment pour faire court, et j'attends le développement d'idées pour faire progresser ce post.
Cordialement,
Jean-Pierre

Avatar du membre
ericvar
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
Messages : 320
Enregistré le : mar. déc. 29, 2009 19:11 pm
Localisation : Sillans la cascade. 83

Message par ericvar »

Bonjour,

-Ta question porte sur des installation sous pression.
Pour moi, la meilleure solution ( que j'ai adopté car ici les couverte du réseau ne sont pas rare ) c'est l'autovidangeable...

Pour une installation sous pression à créer : j'envisagerai un circulateur bt laing avec panneaux photoV indépendant : autonomie totale.

Cdlt

Avatar du membre
ametpierre
Administrateur
Administrateur
Messages : 1648
Enregistré le : mar. déc. 13, 2005 18:07 pm
Localisation : st-andré les alpes (04)

Message par ametpierre »

autovidangeable ou pas la problématique ne change guere ...
le capteur surchauffe grave
" que l'homme est petit sur l'atome où il se meut..." (Chateaubriand)
http://pierre.amet.free.fr

Avatar du membre
patoche
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 1292
Enregistré le : mar. mai 02, 2006 21:42 pm
Localisation : st julien du pinet 43200

Message par patoche »

Salut Tous,
Une chose est sûr, ici d'puis fin Avril.......on est pas emmerdés par la surchauffe et j'sais pas si on va pas faire surchauffer ...la chaudière ( 10/ 12 ° l'matin ) :cry:
Pour en revenir au sujet, j'ne comprends toujours pas vous pouvez trouver d'la surchauffe sur de l'autovidangeable :boude:
Rien, mais absolument rien ne peux exploser !!!!
Pour JP: concernant tes coupures d'jus et ta prod photo, qu'tu voudrais utiliser en interne......comme dit Thermitch......j'préfère n'pas travailler chez ERDF, car si tout l'monde "renvoie accidentellement" du jus sur les lignes "coupées".....y'a gros danger !!!
J'me rappelle une époque où, les gens s'équipaient d'groupes électrogènes, et branchaient çà sur une prise " au hasard" sans inverseur au niveau du compteur, ça craint + qu'la surchauffe :lol:
A+, Patoche,
C'est en restant à rien faire...qu'on apprend à mal-faire!!!

Avatar du membre
guy delsol
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 1288
Enregistré le : mer. juil. 30, 2008 18:16 pm
Localisation : rousson 30

Message par guy delsol »

Si je ne me trompe, une fois de plus, il me semble qu'il y a confusion...
Les panneaux plans, en autovidange, OK, pas de prob, en cas rare de surchauffe..
Mais là, ce sont des tubes, non ? L'autovidange en surchauffe ne doit pas bien marcher, d'ou la question de JPP83.
Sujet pas nouveau, et à part le 12 vlts avec batterie, je ne vois pas....
Mème avec des voltaïques faut une réserve au cas ou....
J'ai pas pu retrouver le sujet, mais qq'un avait imaginé un rideau, tenu par un électro aimant, en cas de coupure de courant, le rideau tombe. une idée...

Cdlt.
Guy

Avatar du membre
patoche
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 1292
Enregistré le : mar. mai 02, 2006 21:42 pm
Localisation : st julien du pinet 43200

Message par patoche »

Salut Guy, Tous,
Pas d'confusions aucunes...j'parlais autovidangeable en général (avec des plans...), maintenant, si l'gars a des capteurs à tubes (comme JP), c'est avant qu'il faut faire l'choix....si l'on peux ;-)
A+, Patoche,
C'est en restant à rien faire...qu'on apprend à mal-faire!!!

Avatar du membre
r45v
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 701
Enregistré le : ven. avr. 07, 2006 22:17 pm
Localisation : Orléans (45)

Message par r45v »

Bonjour à tous,

j'ai des capteurs tubes et j'ai eu une coupure long donc je suis preneur de toutes les bonnes solutions. J'ai pensé au photovoltaique.
Cordialement RV45 :lol:

Avatar du membre
remi.450
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 2589
Enregistré le : lun. août 27, 2007 18:59 pm
Localisation : St Jean de la Ruelle (45)

Message par remi.450 »

Bonjour,
Ou bien on prie très fort en espérant que notre usine thermique n'explose pas!
Pourquoi une production solaire exploserait ???
Les installations solaires en collectivités que j'ai pu voir on généralement des coups de surchauffe. Cela se manifeste par un coup de surpression et l'excédant va dans le bidon sous la soupape de sécurité. Après il n'y a plus de coup de surpression et l'installation fonctionne bien.
Après il y a surchauffe des capteurs en stagnation mais quels sont les matériaux qui souffrent le plus ?? Le glycol, la laine de roche, la vitre, etc...?
Rémi

Avatar du membre
ramses
Administrateur
Administrateur
Messages : 2561
Enregistré le : mer. janv. 23, 2008 21:49 pm
Localisation : Belgique Prov Namur
Contact :

Message par ramses »

bonjour a tous,

je pense qu'il faut s'entendre sur la surchauffe en drain back en cas de coupure de jus !!!

Dire qu'il n'y a pas de probleme de surchauffe avec le drain back, c'est vrai si on regarde la montee en pression et en t° du liquide colporteur et de l'install en general; pas de risque de faire cracher la soupape, de retrouver de l'antigel partout, de flinguer tout, ... c'est tout bon !

Par contre, la surchauffe du capteur vide, vous ne pourrez pas l'eviter. Et c'est bien la que se pose le probleme ... qu'en est-il de la longevite d'un panneau vide ainsi expose a de telles surchauffes ... Quand Pierre dit "surchauffe grave", c'est de ca qu'il parle ! ce n'est donc pas LA solution ou LA raison de passer en drain back !

Si maintenant, la coupure, c'est 2h tous les 10 ans comme chez moi, alors pas de tracas on peut foncer. Par contre si c'est recurant et en plus dans une region ou le soleil "cogne", y a mechamment interet a trouver une solution "viable" pour ne pas flinguer tout.

Il existe la solution de l'onduleur de secours, de l'install PV qui bascule, du masquage des panneaux, de l'appel telephonique automatique, l'injection d'eau de conduite dans l'install, du concierge prive qui met le groupe en route :roll: , ....

Des solutions, il y en a ! le tout est de trouver la mieux adaptee a sa propre installation et a son portefeuille ...

Bien a vous tous

Avatar du membre
ericvar
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
Messages : 320
Enregistré le : mar. déc. 29, 2009 19:11 pm
Localisation : Sillans la cascade. 83

Message par ericvar »

Re-bonjour,

Quel retour d'expérience avons nous sur le vieillisement de capteur vide en surchauffe ?
A-t-on testé cela ? Ne pourrait-on pas exposer un capteur vide,réformé, pendant tout un été ? cela devrait couvrir, je pense, vieillisement normal pour les cas de coupure du réseau et le temps où la t° max du ballon est atteinte durant la vie entière d'un capteur.

Avatar du membre
ametpierre
Administrateur
Administrateur
Messages : 1648
Enregistré le : mar. déc. 13, 2005 18:07 pm
Localisation : st-andré les alpes (04)

Message par ametpierre »

on pourrait faire ça effectivement
j'ai vu ce printemps un capteur neuf posé par un installateurs sur un toit et non encore raccordé depuis 6 mois, les ailettes étaient devenues de bleu/violet tinox a violet rouge /couleur cuivre ..., les ailettes de l'absorbeurs touchaient la vitre. Aux contacts la vitre était bouillante.
Si ceci ne vs gêne guère , moi si !
" que l'homme est petit sur l'atome où il se meut..." (Chateaubriand)
http://pierre.amet.free.fr

Mallusone
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 886
Enregistré le : ven. avr. 13, 2007 17:46 pm
Localisation : Angoulême (16)
Contact :

Message par Mallusone »

Personnellement, j'utilise un onduleur, celui ci protège mon informatique (100W) en permanence, qui descent à 20W lors d'une coupure EDF.
Parallèlement cet onduleur aliment la station thermique.
Pour info ma station consomme 300 à 500 wh par jour et depuis maintenant 1100 jours de fonctionnement cet installation à consommé seulement 301 Kwh soit une moyenne inférieure à 300 wh/jour.
Modifié en dernier par Mallusone le dim. juin 20, 2010 15:39 pm, modifié 2 fois.

Avatar du membre
thermitch
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 4065
Enregistré le : dim. mars 16, 2008 13:45 pm
Localisation : Marcillé-Robert (35)
Contact :

Message par thermitch »

Eh ben ... depuis le temps que je pose la question, on a des réponses sur les panneaux vides en plein soleil 8-)

On m'a fait la remarque l'autre jour, de l'installation de M_You : 30 ans comme ça et pas de problème apparent.
1 - a-t'il vécu (enfin son installe) ce genre de situation ?
2 - il a des capteurs peints
=> et là c'est surtout le tinox (en tant que matière) qui m'interpelle.
Le tinox est (quelque soit la technique) un dépôt sur une feuille de cuivre.
Quid de sa tenue mécanique avec des yoyos de montée en haute t° et redescente ?
Sans parler des chocs thermiques lorsque l'installation redémarre ?
Quid également de la "cuisson" des isolants ?
Le test serait le bienvenu, et ce que Pierre a constaté sur le capteur non raccordé, je peux vous dire que je n'étais pas fier lors de l'installe de 10 GMT en plein cagnard.
Les couleurs deviennent effectivement bizarre ... et ça n'a duré que 4 jours.
Je m'y suis aussi brûlé 3 fois.
Autre point si vous posez en intégration sur écran de sous toiture : quid de cet écran dans une telle ambiance ?

L'onduleur est à mon sens un minimum.
Inconvénient :
- le courant de charge permanent n'est pas en faveur de l'économie.
- autonomie et taille de batterie si la coupure doit être (exceptionnellement ?) longue.

Mieux : couplage PV en autonome.
Inconvénients :
- coût du matériel PV
- circu et régul en 12v ... ou alors on met un convertisseur pur sinus et on laisse tout en 230v
- pas d'alim de nuit donc pas de gestion type hors gel, décharge de nuit etc.
... ou alors il faut stocker, batteries et tout ... et ... bref pas si simple et des choix à faire ;-)

Avatar du membre
patoche
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 1292
Enregistré le : mar. mai 02, 2006 21:42 pm
Localisation : st julien du pinet 43200

Message par patoche »

Salut Tous,
Michel est content :-D , on a une piste de reflexion!!!!
J'pense en effet qu'il faut différencier capteurs plans ( modernes...) et capteurs plans ( d'anciennes générations...) du type M-You ou Giordano d'la belle époque.
Pour l'tinox ou autre matière (elecrochimique...) déposé en quelques microns, j'engoisserais, y compris d'ailleur pour l'absorbeur cuivre ou alu vu les épaisseurs d'ceux ci ( voir constat d' Pierre...) . Sur nos "vieux coucous...", c'est pas l'cagnard qui veut détruire quoi qu'ce soit. A c'niveaux là, j'viserais + un vieillisement des joints aux raccords ou sur la périphérie "d'habillage".
J'pense que nos propos auraient dus s'baser sur le: "où, quoi, comment et quand" avant d's'emballer :lol:
A mon avis...pour des capteurs "modernes"....prévoir une protection moderne avec l'coût qui va avec, pour les autres....... :allah:
A+, Patoche,
C'est en restant à rien faire...qu'on apprend à mal-faire!!!

Avatar du membre
m_you49
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 3635
Enregistré le : sam. déc. 31, 2005 12:36 pm
Localisation : Beaupréau-en-Mauges - 49

Message par m_you49 »

Salut.
[quote="patoche"] J'pense en effet qu'il faut différencier capteurs plans ( modernes...) et capteurs plans ( d'anciennes générations...) du type M-You ou Giordano d'la belle époque.[/quote]
Allo, oui, quoi, on me parle ???
C'est vrai qu'avec des vieux coucous, on craint moins la surchauffe. D'où l'intérêt du Pl.Chauf. à basse température tout de suite utilisable au moindre rayon phébusien. Et puis, si on a peur, on les laisse à l'ombre :-D (comme pour les éoliennes qu'on enterre pour protéger du bruit et du vent :cool: ).
Blague à part, je protège mes capteurs par un filet l'été qui atténue le rayonnement et me rassure en cas de grêle. Je n'ai eu aucun pb de surchauffe apparent sauf au début, simplement parce qu'il n'y avait pas de sécurité haute (85°C). Depuis, je n'ai pas constaté de pb particuliers par la surchauffe capteurs vides, mais la peinture noire mate est un peu plus terne qu'au début. Par contre, un pb de mauvaise vidange d'hiver (vieillissement, déformation ???) m'a obligé à démonter 2 capteurs 2 années de suite pour les ressouder. Rien de plus côté capteurs en 29 ans de fonctionnement.
@ +
M.You - 49

Répondre

Retourner vers « Matériel annexe »