Capteur SUNPAD SOLAR chauffe eau solaire monobloc autonome

Auto-construction, fonctionnement, informations...

Modérateurs : monteric, ametpierre, ramses, Balajol

Prunes
Newbie
Newbie
Messages : 5
Enregistré le : lun. mai 24, 2021 15:33 pm

Re: Capteur SUNPAD SOLAR chauffe eau solaire monobloc autonome

Message par Prunes »

La résistance était livrée avec par défaut, mais mon idée c'est de me passer de l'electroc pour la production d'eau chaude...
hors de question d'utiliser cette résistance en hiver.... le projet c'est d'installer un poele bouilleur avec un ballon serpentin alimenté entrée eau froide par le monobloc sunpad..

Je répète, dans ma configuration géographique je ne crois pas que la réserve eau morte puisse geler en hiver...
au pire Il y a toujours possibilité de mettre une dose d' antigel
j'ai la chance d'habiter une région ou l'ensoleillement est de +/- 2500 h/an.... il ya moyen de récupérer pas mal de calories même en plein hiver....
à suivre.....
-

Avatar du membre
ramses
Administrateur
Administrateur
Messages : 2387
Enregistré le : mer. janv. 23, 2008 21:49 pm
Localisation : Belgique Prov Namur
Contact :

Re: Capteur SUNPAD SOLAR chauffe eau solaire monobloc autonome

Message par ramses »

Bonsoir,
Prunes a écrit :
mar. août 03, 2021 21:28 pm
Je répète, dans ma configuration géographique je ne crois pas que la réserve eau morte puisse geler en hiver...

Est-ce qu'il gèle par chez toi en hiver ou non. Si oui, t° atteinte ? durée ?
Prunes a écrit :
mar. août 03, 2021 21:28 pm
j'ai la chance d'habiter une région ou l'ensoleillement est de +/- 2500 h/an.... il ya moyen de récupérer pas mal de calories même en plein hiver...
le probleme n'est pas une question de nbres d'heures d’ensoleillement ! Le problème est une question de durée des gelées et de la t° atteinte en négatif.

Prunes a écrit :
mar. août 03, 2021 21:28 pm
au pire Il y a toujours possibilité de mettre une dose d' antigel
La, je ne comprends pas trop ... c'est l'ensemble du capteur, qui fait réserve de calories, qu'il est possible de glycoler (et il faut le faire), mais le serpentin d'ECS qui "trempe" dans ce volume de flotte glycolée est lui sous eau "normale" et il en est de même pour l'arrivée et le départ de la flotte ECS qui passe par l'extérieur pour raccorder le panneau !!! Ton eau glycolée, à -qlqs °C sous zéro ne "gèlera" pas puisque glycolée, mais la flotte dans le serpentin situé dans ce volume glycolé gèlera lui et, avant lui, ce seront tes conduites reliant ton panneau qui gèleront !

Et, en dehors des problèmes de gelée, bien penser aux déperditions importantes pendant les "mauvaises" périodes ... Quid de la prod d'ECS voir même de l'absence d'ECS ...

Voila, c'est mon avis, rien que mon avis, t'en fait ce que tu veux !

Belle soirée
6340

4957
Newbie
Newbie
Messages : 6
Enregistré le : dim. juil. 11, 2021 5:12 am

Re: Capteur SUNPAD SOLAR chauffe eau solaire monobloc autonome

Message par 4957 »

Bonjour,

1) Complément à ma communication du 11 juillet 2021 concernant la « molette » de réglage cachée , (= non accessible) du thermostat de commande de la résistance de 1KW du SUNPAD version E, avec, de plus, molette réglée à sa valeur maximale soit probablement 60°C, alors qu'aucune information claire n'est donnée par Sunpad ni sur cette valeur de réglage « masquée », ni sur les modes d'utilisation rationnelle éventuelle de cette résistance de 1KW et encore moins sur les risques consommations électriques importantes qui résulteraient d'un branchement permanent de cette résistance « telle que » sur une prise de courant . C'est cette absence aberrante d'information ou/et de mise en garde qui m'a conduit à rédiger la communication du 11 juillet 2021.

2) Pour information, j'ai transmis, début juillet 2021, par mail, mes remarques sur le sujet, à FCS (France Chauffage Solaire) qui commercialise le SUNPAD en France . A ce jour je n'ai reçu aucune réponse ou explication de la part de FCS.

3) Pour éviter toute ambiguïté voici le rappel de l'utilisation que je fait du SUNPAD :

a) Site d'utilisation : Est de la France ; plus précisément en Moselle

b) Conditions climatique du site : Ensoleillement moyen ; habituellement généraux en été (malheureusement pas en 2021) et extrêmement limité en hiver.
Température extrême d'hiver : - 15 °C et moins ; Sans protection particulière l'eau du SUNPAD peut prendre geler en masse et, par expansion de la glace, casser la vitre du SUNPAD.

b) Installation du SUNPAD au sol , dans jardin , avec orientation plein sud

c) Utilisation du SUNPAD exclusivement en été et mi -saison (si elle est ensoleillée)

d) Raccordement du SUNPAD en série (en amont ) du ballon d'eau chaude (ECS) à résistance électrique . Le SUNPAD fonctionne en "préchauffeur" d'ECS

e) En hiver, le chauffage de ma maison est assuré par une pompe à chaleur (PAC ) dont le COP annuel réel, mesuré sur compteurs électrique et thermique (calories vers radiateurs) est de 3,5 . J'utilise cette PAC chauffage également pour préchauffer l'ECS en amont du ballon ECS électrique . Cette température de préchauffage (variable en fonction de la demande de mes radiateurs) varie de 30 à 50°C au cours de la saison de chauffage.

f) Donc , en été et mi-saison (si conditions d'ensoleillement favorables) mon l'ECS est produite par SUNPAD + complément par Ballon électrique . Durant la période de chauffage, l'ECS est produite par la PAC (COP annuel de 3,5) + complément par Ballon électrique . Important : Le tout avec isolation thermique renforcée (équivalent à 50 mm de Polyuréthane) sur les stockages et tuyauteries de liaisons ECS.

g) Compte tenu de ces orientations mon SUNPAD sera totalement hors service en hiver , avec :
tuyauteries de liaison et serpentin du SUNPAD vidangées ; les 150 l d'eau du SUNPAD, chargées en produit anticorrosion, sont maintenues dans le SUNPAD, sans vidange ; pour éviter leur gel le SUNPAD est intégralement capoté et calorifugé (150mm de PE) , sur les 4 côtés et sur le dessus (par moi) .

h) Je n'ai pas opté, ni pour la vidange des 150l d'eau du SUNPAD (Pb d'additif anticorrosion dans cette eau), ni pour le glycol – antigel ( car comment gérer 150 l d'eau glycolée en cas de vidange , par « siphonnage » car le réservoir de 150l n'est pas muni d'un dispositif de vidange intégral).

Remarque générale : Ce mode d'utilisation global du SUNPAD m'est propre et dicté par les conditions climatiques de mon site et mes choix technologiques mûrement réfléchis .
Il est évident que sous d'autres « climats », notamment en zone sud de la France, mes analyses m'auraient conduit vers d'autres choix technologiques, mais jamais pour un fonctionnement du SUMPAD avec la résistance électrique de 1 KW active sous une vitre, sujette à d'énormes pertes thermiques en cas d'absence de soleil .

MES CONCLUSIONS FINALES : SUNPAD est un excellent système mais la version E (avec résistance électrique de 1 KW, vendue spécifiquement en France) mériterait de la part du concepteur autrichien et des revendeurs français une plus grande clarté concernant le mode de raccordement et d'utilisation éventuelle rationnelle de la résistance électrique et une mise en garde sérieuse sur la consommation électrique pouvant être générée par cette résistance dont la plus grande partie est dissipée en pure perte vers l'atmosphère avec des conséquences financières importantes, en cas d'utilisation non maîtrisée et non comprise par l'utilisateur.

Avatar du membre
ramses
Administrateur
Administrateur
Messages : 2387
Enregistré le : mer. janv. 23, 2008 21:49 pm
Localisation : Belgique Prov Namur
Contact :

Re: Capteur SUNPAD SOLAR chauffe eau solaire monobloc autonome

Message par ramses »

Bonjour,
4957 a écrit :
mer. août 04, 2021 9:51 am
Compte tenu de ces orientations mon SUNPAD sera totalement hors service en hiver , avec :
tuyauteries de liaison et serpentin du SUNPAD vidangées ; les 150 l d'eau du SUNPAD, chargées en produit anticorrosion, sont maintenues dans le SUNPAD, sans vidange ; pour éviter leur gel le SUNPAD est intégralement capoté et calorifugé (150mm de PE) , sur les 4 côtés et sur le dessus (par moi) .

Je n'ai pas opté, ni pour la vidange des 150l d'eau du SUNPAD (Pb d'additif anticorrosion dans cette eau), ni pour le glycol – antigel ( car comment gérer 150 l d'eau glycolée en cas de vidange , par « siphonnage » car le réservoir de 150l n'est pas muni d'un dispositif de vidange intégral).
De mon avis, tu prends un risque important. Clairement, ton isolation, aussi bonne soit-elle, ne fait que de "ralentir" la chute en t° de tes 150l de flotte ... mais elle ne l'empéchera en aucun cas de descendre sous 0°C si le froid "persiste ! J'ai sensiblement le même type de climat que toi et il arrive en hiver d'avoir des t° fortement negatives pendant 1 semaine voir plus !!!
De ce que j'ai vu des "coupes" du Sunpad, et ta remarque est judicieuse, il semble compliqué en effet de parvenir à vidanger complètement ... une solution pourrait être de la vidanger au max et d'ensuite lui faire faire 1/4 de tour vers la droite pour amener les sorties en point bas, mais ca fait pas mal de manipulation et de chipotage d'autant que le panneau, même vide, est assez lourd.

Je trouve la solution du glycolage bien simple et plus efficace ! Est-ce un problème d'utiliser un tonneau PE de 180l qu'on trouve a vil prix pour vidanger les 150l si un jour c'était nécessaire ?

Une 3eme solution serait, via la résistance elec, de "chauffer" et de maintenir le panneau a qlqs degrés au-dessus de 0 via une prise de t° de la flotte ds le panneau. Un simple doigt de gant réalisé ds un tube inox et glisser par 1 des connexions devrait faire le taf ... on pourrait même courber le doigts de gants pour descendre au point bas du réservoir qui sera l'endroit le plus "froid" du panneau. L'avantage serait de ne consommer que qlqs kWh sur l'année au moment ou on approche les 0 puisque tu as "poussé" ton isolation.

Si vraiment, tu persistes à passer l'hiver ainsi, ne serait-il pas prudent que tu glisses une sonde t° (type sans fil à qlqs €) sous ton isolation pour te faire une idée de l'évolution de la t°. Ainsi, "au cas ou" ... il te resterait à "lancer" la résistance ou lui coller un radiateur soufflant au cul sous une jupe plastique pour juste l'empécher de geler et ainsi éviter des dégats ?
4957 a écrit :
mer. août 04, 2021 9:51 am
MES CONCLUSIONS FINALES : SUNPAD est un excellent système mais la version E (avec résistance électrique de 1 KW, vendue spécifiquement en France) mériterait de la part du concepteur autrichien et des revendeurs français une plus grande clarté concernant le mode de raccordement et d'utilisation éventuelle rationnelle de la résistance électrique et une mise en garde sérieuse sur la consommation électrique pouvant être générée par cette résistance dont la plus grande partie est dissipée en pure perte vers l'atmosphère avec des conséquences financières importantes, en cas d'utilisation non maîtrisée et non comprise par l'utilisateur.
La, je te rejoints, le concept n'est pas mal d'autant qu'il fait quand même 2m² ! Et au vu des prix du matos avec cuve en thermosiphon, ce Sunpad est largement dans les clous. Néanmoins, je ne trouve pas très "élégant" de se réfugier derrière une resistance d'1 kW pour affirmer que le panneau ne gèle pas ... je les trouve gonflés ! surtout pour le portefeuille ... et quand tu parles de conséquences financières importantes, ca pourrait effectivement faire mal, très mal ! Sans même parler des liaisons C+F, qui, si elles restent sous eau, vont dire "merde" à la première gelée ...


Le "handicap" qu'on pourrait reprocher à ce Sunpad, c'est son poids si on désire le placer sur le toit ou même sur une toiture plate... Y'a donc intérêt à ne pas faire n'importe quoi quand on l'installe, d'autant qu'une fois installé, on lui ajoute 150l de flotte, soit 225Kg (150Kg+73Kg) ! Tu as opté pour la mise au sol, sage décision ... il est moins exposé ainsi aux vents et donc aux refroidissements et, cerise sur le gâteaux, tout est au sol s'il fallait un jour intervenir sur le panneau...
J'ai 10kW en PV à la maison et je les ai mis au sol aussi ... passé un certain age, autant ne pas prendre le risque de se casser la gueule d'un toit. De plus, la loi de Murphy (loi de la vexation universelle) veut que s'ils sont bien accessibles, aucune intervention ne sera nécessaire ... :mrgreen:

Bien à vous tous

4957
Newbie
Newbie
Messages : 6
Enregistré le : dim. juil. 11, 2021 5:12 am

Re: Capteur SUNPAD SOLAR chauffe eau solaire monobloc autonome

Message par 4957 »

Bonjour,
Comme déjà précisé antérieurement début juillet, pour assurer la mise hors gel totale des 150 l d'eau du Sunpad , en complément du capotage isolant complet par 150 mm de PE , j'ai bien raccordé la fameuse résistance électrique mais avec le thermostat thermoplongeur de régulation réglé sur 10 °C (et non pas sur 60°C) , via la molette réglable logée dans la tête de la résistance . Cette molette est inaccessible sur le matériel livré , mais j'ai découpé son carter de protection pour accéder à la molette de réglage du thermostat.

L'alimentation électrique de cette résistante est équipée (par moi):
- d'un disjoncteur de coupure , fermé manuellement par moi, uniquement pendant les grands froids
- et d'un compteur électrique, à bas prix (13 €), capable de me donner l'information de marche effective éventuelle de la résistance et la totalisation (KWh) de sa consommation éventuelle.

Cordialement

Avatar du membre
ramses
Administrateur
Administrateur
Messages : 2387
Enregistré le : mer. janv. 23, 2008 21:49 pm
Localisation : Belgique Prov Namur
Contact :

Re: Capteur SUNPAD SOLAR chauffe eau solaire monobloc autonome

Message par ramses »

Re,

désolé, je ne me souvenais plus avec précision de ton intervention ! Bonne solution, ca te permettra d'avoir une idée de la conso pdt la période hivernale. Par contre, je surveillerais quand même la t° du panneau sous l'isolation pour me faire une idée ... et pour surveiller l’efficacité de la résistance et son thermostat ... sait-on jamais !

Bonne fin de semaine

Prunes
Newbie
Newbie
Messages : 5
Enregistré le : lun. mai 24, 2021 15:33 pm

Re: Capteur SUNPAD SOLAR chauffe eau solaire monobloc autonome

Message par Prunes »

Oui si on en a la possibilité l’idéal c'est la pose au sol ou sur une terrasse...
Malheureusement pour des raisons d'orientation je n'ai pas eu d'autre choix que de le poser sur toiture.
en plus j'ai crée un système d’équerres en cornière pour faire passer l'inclinaison de 13 a 30 degrés.
esthétiquement c'est pas génial et un peu stressant en cas de tempête... j'ai confiance en la charpente, quid des fixations dans les pannes (4 tire-fonds de 10x180)..

je suis d'accord que le point faible en cas de gel n'est pas la réserve d'eau morte mais plutôt les raccords d'alimentation (arrivée eau froide et départ eau chaude...)
malgré tout très facile a vidanger... avec une vanne trois voies.... L'avantage du panneau sur le toit c'est la vidange par gravité....
en ce qui concerne l'eau morte je trouve vraiment dommage de ne pas avoir une vanne de vidange....
le système est performant, mais il y a encore pas mal d'améliorations à apporter....
la résistance semble vraiment être une solution vite fait pour pouvoir proposer le produit dans les régions froides ou tempérées...
mal pensée et mal décrite car mal pensée..... Dommage !

Maintenant je travaille sur la suite du projet : La réalisation d'un poêle bouilleur et la pose d'un ballon serpentin.

4957
Newbie
Newbie
Messages : 6
Enregistré le : dim. juil. 11, 2021 5:12 am

Re: Capteur SUNPAD SOLAR chauffe eau solaire monobloc autonome

Message par 4957 »

Bonjour,
OBJET : réglage de la molette « +, plus» et « -, moins ) équipant le thermostat logé dans la tête de la résistance électrique de 1KW fournie avec le SUNPAD , version E , commercialisé en France .

Rappel: cette molette de réglage n'est pas accessible sur l'équipement fourni avec le SUNPAD type E; j'y ai accédé en découpant le capotage en plastique noir enveloppant la tête de la résistance. Sur la résistance telle que livrée avec le SUNPAD, cette molette de réglage du thermostat est en position « MAX» correspondant à environ 60°C.

Mon but était de régler cette molette afin que la résistance agisse non pas pour chauffer le SUNPAD à 60°C , mais pour assurer strictement la mise hors gel en hiver, des 150 l d'eau du SUNPAD.

Pour réaliser «mon réglage» (qui est propre à mon installation et protection antigel – voir par ailleurs mes communications antérieures), j'ai utilisé une poubelle de 100 l environ remplie d'eau, dans laquelle j'ai plongé la résistance de 1KW . Celle-ci était alimentée électriquement par un départ équipé d'un petit compteur électrique qui clignotait quand la résistance était active (et qui ne clignotait pas quand la sonde et le thermostat équipant la résistance, avaient «coupé» l'électricité délivrée à la résistance).
Pour mesurer la température de l'eau dans la poubelle j'ai utilisé deux appareils:
- un thermomètre à alcool, (normalement utilisé pour la mesure de température ambiante de l'air)
- un thermomètre à cadran avec sonde métallique plongeante, (normalement destiné à mesurer la température de cuisson de la viande).


Les résultats de l'expérimentation et mes réglages (propres à mon installation) sont les suivants:
- Pour info: si on assimile le cadran de la molette du thermostat de la résistance au cadran d'une horloge, la position MAXI correspond à «un peu après 12h ou 0 h» et la position MINI correspond à «un peu avant 12 h ou 0 h»,
- Position adoptée, par moi , pour l'index de la molette sur le cadran circulaire du thermostat: position correspondant à 7 h 30 (ou 19 h 30) selon explications précédentes,
- Température de l'eau mesurée quand le thermostat (réglé à la position 7h30 ) provoque la mise en marche de la résistance: 15,5 °C sur le thermomètre à alcool utilisé et 19,5 °C sur la thermomètre à cadran utilisé.
- Température de l'eau mesurée quand le thermostat (réglé dans la position 7h 30) provoque la mise à l'arrêt de la résistance: 24 °C sur le thermomètre à alcool utilisé et 28°C sur le thermomètre à cadran utilisé .
- On notera que «l’hystérésis» du thermostat (différence entre la température de mise en marche et la température de mise à l'arrêt de l'électricité sur la résistance, ceci pour la position de réglage adoptée dans mon cas) est de 8,5 °C.

Cordialement

lhanneus
Newbie
Newbie
Messages : 1
Enregistré le : dim. sept. 26, 2021 8:57 am

Re: Capteur SUNPAD SOLAR chauffe eau solaire monobloc autonome

Message par lhanneus »

Bonjour,
J'ai installé temporairement mon sunpad à un emplacement. Je vais devoir le déplacer et donc le vider.
Quelqu'un a-t'il une idée pour vider le liquide ?
PS: c'est clairement indiqué dans le manuel qu'il est conseillé de vidanger. Et de déplacer à vide. Mais aucun indice sur comment vidanger.

Merci.
Luc.

Avatar du membre
clyric
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 932
Enregistré le : jeu. mars 23, 2017 12:11 pm
Localisation : morangis

Re: Capteur SUNPAD SOLAR chauffe eau solaire monobloc autonome

Message par clyric »

en principe tu dois avoir un point bas au niveau de ton circuit d'eau. (comme pour une vidange de radiateur)

NB : pour info tu as une IP de suède... donc attention , j'ai le ban très lourd en ce moment. :roll:
-1850Wc en autoconso multi orientation + pv routeur
-105Wc en circuit fermé (12v)
-6m3 de cuves eau
- IOT et contrôle de la maison par Domoticz
- ~1kWh batterie DIY
liens : https://github.com/xlyric/

4957
Newbie
Newbie
Messages : 6
Enregistré le : dim. juil. 11, 2021 5:12 am

Re: Capteur SUNPAD SOLAR chauffe eau solaire monobloc autonome

Message par 4957 »

Bonjour,
Pour vidanger les 150 l d'eau du SUNPAD voici la réponse figurant sur le site de "France - Chauffage - Solaire"

"Pour vider le ballon, il suffit de dévisser progressivement la résistance électrique d'appoint de manière a créer une fuite d'eau, ce qui aura pour effet de vider la moitié du ballon et terminer en siphonnant avec un tuyau le reste de l'eau".

Cordialement
A ROSSELER

Répondre

Retourner vers « Capteurs plans »