Capteur monobloc pour stockage intersaisonnier

Fonctionnement, informations...

Modérateurs : monteric, ametpierre, ramses, Balajol, françois34

Répondre
Avatar du membre
YELLOW WHEELY BIN
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 568
Enregistré le : jeu. nov. 20, 2014 23:31 pm
Localisation : Plérin (22)

Capteur monobloc pour stockage intersaisonnier

Message par YELLOW WHEELY BIN »

CAPTEUR MONOBLOC OFFLINE / batch solar collector for AGS

Bonjour à tous,

Afin de ne pas trop détourner la discussion sur un autre fil,soit :

viewtopic.php?f=13&t=10552

voici la configuration que j'envisage pour une installation de stockage intersaisonnier adapté à mon site.

A noter qu'il s'agit d'une ébauche théorique et non d'un avant-projet détaillé !!

ARCHITECTURE
Capteur monobloc à tubes simples (ou caloducs...), tank de 200 litres
Bache de transfert (400 litres)
Liaison enterrée
Stock thermique déperditif en vide sanitaire (1200 litres)

GENERALITES
Le tank est non pressurisé et tourne sans antigel, l'install étant drainé en saison froide.

La bâche de transfert – installée sous la tank – est reliée en drainback au stock via la liaison enterrée.
Celle-ci (existant) est en PER de 20/16 et fait 25 mètres de long.

La hauteur manométrique entre le stock et la bâche est de 5 mètres environ

Le stock comprend une citerne « beton EPDM » en vide sanitaire (VS) à environ 3 mètres sous le sol naturel, alimentant 3 x boucles enterrées de 100 ml chacune.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Le monobloc est dimensionné afin d'emmagasiner une journée « maximale plus » pour le site.

Démarrage :

En début de journée, le tank est chargé depuis le ST par un circulateur PV.
Le tank plein déborde dans la bâche et celle-ci se vide vers le ST.
Le capteur d'entrée voit le retour et bascule la circulation PV vers les boucles d'injection sol (vanne 3-voies)

Pendant la collecte, le tank se charge en calories. (Le sol et le vide sanitaire idem).
En fin de journée, arrêt de la circulation PV : le tank est vidé dans la bâche de transfert (électrovanne).
L'autre moitié de la bâche est ensuite remplie depuis le stock (mitigation de température)
La bâche pleine est ensuite déchargée vers le stock (électrovanne)

Arrêt :
Et le tank et la bâche sont alors vides pendant la nuit.
Le ST n'étant plus circulé continue de perdre ses calories vers la structure et le sol.

Le lendemain à l'arrivée du soleil, le circulateur démarre et le cycle repart.

Le but de cette approche est d'emmagasiner un maximum de chaleur pendant la belle saison,
dans l'espoir de la retrouver, à terme, quelques semaines voire quelques mois plus tard...

merci pour vos retours

YWB

Répondre

Retourner vers « Capteurs sous vide »