hauteur manometrique demarrage difficile

Cuivre, PER, vannes, circulateurs... les conseils, adresses, trucs et astuces...
Outils, calculs...

Modérateurs : monteric, ametpierre, ramses, Balajol

Bernard (Lyon)
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 680
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 19:47 pm
Localisation : St Pierre la Palud (69 Lyon)
Contact :

Re: hauteur manometrique demarrage difficile

Message par Bernard (Lyon) »

Bonjour J2C

Oui, c'est bien l'idée (confuse) que j'en avais. Cette vanne thermique est une sécurité pour ceux qui utilisent un poële bouilleur car elle s'ouvre en cas de surchauffe, et vidange le circuit.

Côté surchauffe, je suis tranquille, j'en aurai pas avec mon capteur en ardoises.

Par contre je peux avoir une nuit de gel. C'est donc au froid que la vanne devrait s'ouvrir ... et de nuit, il y aura belle lurette que le circulateur sera arrêté.

Donc, il me reste comme solution l'ouverture d'une vanne commandée par un signal venant d'une régulation.

Je reviens alors vers ma vanne NO qui devrait s'ouvrir si la température extérieure ou celle du capteur descend en dessous de ??? ... 3 - 4 ou 5°C ??? A determiner.

L'avantage de la vanne NO, c'est qu'elle s'ouvre également en cas de panne électrique. :-)

Avatar du membre
j2c
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 1652
Enregistré le : ven. juin 21, 2019 14:24 pm
Localisation : Somme (Amiens Sud)
Contact :

Re: hauteur manometrique demarrage difficile

Message par j2c »

Euh.. non, je ne parle pas d'une vanne autonome qui fait varier sa position en fonction de la température d'un fluide.

C'est une vanne qui s'ouvre quand sa tête est chaude. (En gros, tu mets du courant , ça ouvre.. tu coupes, ça referme. Quelque soit la température du fluide)
CESI Auto installé en RP (démonté depuis)
Nouveau projet solaire dans une maison en travaux.
https://j2c.org

utta22
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 206
Enregistré le : sam. déc. 23, 2006 13:43 pm
Localisation : guingamp 22

Re: hauteur manometrique demarrage difficile

Message par utta22 »

bonjour.
Bernard de Lyon :l'ébulleur ,les bulles d'air venant du remplissage panneaux s'échappent en arrivant dans l'ébulleur et ne vont pas "glouglouter" dans la cuve et mélanger l'eau.
vanne 3 voies :erreur d’appellation de ma part , c'est une simple vanne manuelle couplée à un mécanisme de vanne 3 voies qui s'ouvre à partir de 2° .
pour le clapet :voir clapet anti thermosiphon de chauffage central Calleffi ou autre;c'est ce que j'ai t°120°,joint epdm.
prise d'air :ta prise d'air ne doit pas être sur la ligne des capteurs car dés-que le circulateur de gavage va s’arrêter tu perds l'effet siphon (histoire vécue !).
pour ta configuration , je n'est pas confiance, mon avis qui ne concerne que moi .les circulateurs doivent êtres au bas de la cuve , le clapet aussi bon soit-il un jour ou l'autre va fuir petite impureté ou autre .ta cuve enterrée tu en fait une réserve d'eau de pluie et tu part sur autre chose ,mais ce n'est que mon avis.
Fichiers joints
PICT0376 (2).JPG
PICT0376 (2).JPG (205.85 Kio) Vu 419 fois

Bernard (Lyon)
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 680
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 19:47 pm
Localisation : St Pierre la Palud (69 Lyon)
Contact :

Re: hauteur manometrique demarrage difficile

Message par Bernard (Lyon) »

Merci Utta pour ta réponse.
Je vais en reprendre les points :

- ébulleur :
OK je comprends que les bulles viennent perturber la stratification. Comment fabrique t on un ébulleur ?

- vanne avec mécanisme de vanne 3 voies. Je vais pouvoir prendre modèle sur ta réalisation. Cette vanne est fermée, et son ouverture est commandée par la régulation quand la température s'abaisse à +2°C. Pour qu'elle s'ouvre en cas de panne électrique, il lui faut un ressort de rappel ?

- prise d'air :
Tu as raison, sur mon schéma il faudrait une vanne sur le circuit d'air tout en haut. Je m'en suis aperçu après publication. Je m'en tiendrai à ton schéma, plus simple car moins de vannes.

- clapet anti-retour qui peut se bloquer ou avoir une impureté.
OK. Il faut donc qu'il soit accessible, ou en mettre 2 en série.

- circulateur au pied de la cuve.
Ben ... j'aimerais bien. Ma cuve étant enterrée à l'extérieur, j'ai pensé au clapet anti-retour au fond de cuve.
Sinon, j'avais imaginé une pompe immergée en série avec un circulateur ? Mais, c'est plus compliqué qu'un clapet, et je sais même pas si cela pourrait fonctionner ?

- la cuve enterrée.
Actuellement c'est une réserve d'eau de pluie que je veux à nouveau détourner pour en faire un stockage. N'ayant ni sous-sol, ni de place dans le garage, c'est la seule solution trouvée.
J'ai bien une très vieille cuve de 350 litres, mais elle est morte en partie haute, de plus, c'est insuffisant comme stockage. Elle partira à la déchetterie. Cela me fera de la place.

Avatar du membre
j2c
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 1652
Enregistré le : ven. juin 21, 2019 14:24 pm
Localisation : Somme (Amiens Sud)
Contact :

Re: hauteur manometrique demarrage difficile

Message par j2c »

Bernard, pourquoi prendre une vanne mécanique pour y ajouter un ressort (et la faire fonctionner en contrainte)
Alors qu'une vanne thermique permet un retour automatique en cas de coupure de courant.
Seul truc à prendre en compte : son temps de réaction.

Je t'ai sorti une vanne 2 voies normalement fermée pour exemple, il existe des normalement ouvert ou des 3 voies.
CESI Auto installé en RP (démonté depuis)
Nouveau projet solaire dans une maison en travaux.
https://j2c.org

Bernard (Lyon)
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 680
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 19:47 pm
Localisation : St Pierre la Palud (69 Lyon)
Contact :

Re: hauteur manometrique demarrage difficile

Message par Bernard (Lyon) »

Merci J2C. Effectivement j'avais pas capté que cela existait aussi en NO.

utta22
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 206
Enregistré le : sam. déc. 23, 2006 13:43 pm
Localisation : guingamp 22

Re: hauteur manometrique demarrage difficile

Message par utta22 »

bonjour.
pour fabriquer un ébulleur rien de compliqué prendre un bout de tuyau assez gros ou une petite réserve . une arrivée sur le coté , une sortie sur le dessus ,pour les bulles et la sortie d'eau en bas. quand j'avais fait le mien
(14 ans déjà) on parlait qu'il fallait casser le flux , j'avais mis un petit treillage en inox que j'ai enlevé ensuite ,ça ne servait pas à grand chose .
celui que j'avais fait c'est un bout de tuyau D: 51mm, longueur 50cm ,je ne me rappelle plus .je l'avais fait "visitable" là non plus ça ne sert à rien .
vanne:la panne électrique, c'est rare mais çà arrive toujours au mauvais moment, c'est pourquoi la petite vanne laisse une petite fuite en hiver.
sur la photo l'ébulleur est le tuyau inox en haut sur la droite.
Fichiers joints
vue générale.JPG
vue générale.JPG (97.63 Kio) Vu 353 fois

utta22
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 206
Enregistré le : sam. déc. 23, 2006 13:43 pm
Localisation : guingamp 22

Re: hauteur manometrique demarrage difficile

Message par utta22 »

sur la photo l'ébulleur c'est le tuyau inox en haut sur la droite .

Bernard (Lyon)
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 680
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 19:47 pm
Localisation : St Pierre la Palud (69 Lyon)
Contact :

Re: hauteur manometrique demarrage difficile

Message par Bernard (Lyon) »

Merci Utta pour la photo explicite.

En plus de l'ébulleur, on voit bien les 2 circulateurs l'un au dessus de l'autre pour vaincre la hauteur manométrique au démarrage.

Par contre, est-ce un effet de prise de vue, mais sur ton schéma tu parles de cuves de 1000 et de 450 litres, et sur la photo, elles semblent moins grosses que cela ?

utta22
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 206
Enregistré le : sam. déc. 23, 2006 13:43 pm
Localisation : guingamp 22

Re: hauteur manometrique demarrage difficile

Message par utta22 »

bonjour .
non tu n'as pas de problème de vue . la photo date de la première installation , la cuve de gauche 550L était la cuve eau morte dans laquelle il y avait un échangeur eau sanitaire instantané en cuivre de 98mètres, S :5,8M2 ,je l'ai changée car je n'avais pas très confiance ,c'était 2cuves 1/2 en inox mais épaisseur 8/10e ,et j'avais eu du mal à souder tout çà .elle à été remplacée par du costaud cette fois 450L inox épaisseur 5mm dans laquelle il y a un échangeur en inox annelé S:5,76m2 . l'autre petite cuve à droite faisait 50l c'était une cuve de chauffe eau gaz dans laquelle il y avait un échangeur , ,je l'avais supprimé et posé à la place une un fourreau pour une résistance électrique .c'était la réserve tampon eau chaude .trop juste en hiver car j'étais en ejp .elle a été remplacée par une cuve de 150l, on ne voie pas la cuve 1000l .

Répondre

Retourner vers « Matériel annexe »