Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Informations sur les capteurs et installations.

Modérateurs : monteric, ametpierre, ramses, Balajol

Beone68
Apprenti Solaire
Apprenti Solaire
Messages : 371
Enregistré le : mar. mai 13, 2008 21:33 pm
Localisation : Guebwiller 68

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par Beone68 »

clyric a écrit :donc ça reste jouable dans ce genre de cas.
Si on veut: tout le monde n'a pas une pompe ATEX qui permet de comprimer du gaz à 175 bars !
Ca me parait quand même peu accessible au particulier bricoleur. Produire l'hydrogène à partir de panneaux photovoltaique, pourquoi pas. Le stocker et l'exploiter, je suis dubitatif.

a+
Beone.

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 241
Enregistré le : mar. juil. 26, 2016 22:00 pm
Localisation : Chomérac - Ardèche - France

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par lilian07 »

Bonjour,
A mon avis, la voie du stockage électrique ne peux que passer par le chimique pour un particulier.
Je pense à l'accumulateur sodium-ion (ou batterie sodium-ion) utilisant un sel de sodium pour stocker l'énergie (de l'eau et du sel).
https://blog.seboss666.info/2017/09/fab ... -possible/
https://fr.wikihow.com/fabriquer-soi%E2 ... e-une-pile

Cette voie par expérimentation en autoconstruction pourrait aboutir à une pile d'une taille raisonnable (1 ou 2 m3) et utiliser pour des cycles intersaisons.

Avatar du membre
Fidèle Castor
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 553
Enregistré le : sam. oct. 27, 2012 12:43 pm
Localisation : Yvelines Sud

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par Fidèle Castor »

lilian07 a écrit :Bonjour,
A mon avis, la voie du stockage électrique ne peux que passer par le chimique pour un particulier.
Je pense à l'accumulateur sodium-ion (ou batterie sodium-ion) utilisant un sel de sodium pour stocker l'énergie (de l'eau et du sel).
https://blog.seboss666.info/2017/09/fab ... -possible/
https://fr.wikihow.com/fabriquer-soi%E2 ... e-une-pile

Cette voie par expérimentation en autoconstruction pourrait aboutir à une pile d'une taille raisonnable (1 ou 2 m3) et utiliser pour des cycles intersaisons.
Bonjour,

J’ai déjà fait des recherches vers la voie pile sodium ion, je ne l’exclus pas, mais :

- tous les moyens actuels sont protégés par des brevets extrêmement difficiles à comprendre (enfin pour moi). J’ai même un ami qui est ingénieur chimiste qui m’à dit que cela le dépassait ( les brevets se trouvent sur internet). Il me faudrait le concours d’un ingénieur électrochimiste, moi je ne suis qu’ingénieur électricien :sad:
- j’ai lu aussi des thèses à ce sujet, mais je ne me sens pas plus avancé : je n’ai rien trouvé de concret permettant de se lancer dans un prototype.
- il est fait allusion à des métaux dont la combinaison chimique ne peut être obtenue que dans des laboratoires spécialisés.
D’où mon blocage de ce côté.


Par ailleurs, si je reviens sur l’intermédiaire H2 :

J’ai pas mal appris sur deux des trois étapes.

Étape 1 : l’électrolyse de l’eau
On peut faire une électrolyse et monter pendant l’électrolyse, l’H2 à une pression de 10 bars et peut être même 20 bars sans avoir besoin de compresseur.
C’est déjà fait par des amateurs.

Étape 2 : le stockage d’H2
Il y’a certaines précautions à prendre dues à la volatilité du gaz, mais c’est faisable par des amateurs avertis (et en mode stationnaire évidemment ce qui permet de disposer de place et de ne pas monter trop haut en pression, le but étant de se passer d’un compresseur).

Étape 3 : la pile à combustible
Là c’est beaucoup plus nébuleux !
Je vois bien que vos commentaires ne sont pas légion à ce sujet !
J’ai trouvé une entreprise de l’Est de la France qui développe une pile de 3kW avec une tension de sortie fluctuant dans la même plage que la tension de sortie de mes panneaux solaires; cette pile pourrait donc être branchée directement sur l’entrée panneaux solaires de mes onduleurs sans régulation particulière !
Seul obstacle son prix : 20k€ mais avec la promesse de réduire le prix de moitié dans deux ans.

Par ailleurs je n’ai pas trouvé de renseignements sur la possibilité d’auto construire ce type de pile.

Voilà où j’en suis, je n’ai pas mis de liens concernant ces informations par manque de temps, mais je veux bien le faire si vous insistez !
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
42 panneaux solaires PV pour autoconsommation totale.

Avatar du membre
youn260
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 741
Enregistré le : dim. janv. 20, 2008 17:43 pm
Localisation : pontrieux 22

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par youn260 »

bonsoir
je vois que lilian07 est dans le coin
a défaut de faire du h²
ce serait pas plus con de chauffer de l'eau et de faire du stockage géothermique?
avec des rendement dégradé dans tous les cas
et toujours a cause de cette clause inepte de non injection
cdlt

Avatar du membre
Fidèle Castor
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 553
Enregistré le : sam. oct. 27, 2012 12:43 pm
Localisation : Yvelines Sud

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par Fidèle Castor »

L’ennui c’est que je sais comment produire de l’eau chaude avec l’électricité mais je ne sais pas comment produire de l’électricité avec de l’eau chaude !

C’est pour cette raison que j’ai abandonné la production directe d’eau chaude solaire.
C’est peut-être parce que je suis électricien que je raisonne ainsi, mais l’usage de l’électricité est plus universel.
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
42 panneaux solaires PV pour autoconsommation totale.

Avatar du membre
youn260
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 741
Enregistré le : dim. janv. 20, 2008 17:43 pm
Localisation : pontrieux 22

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par youn260 »

bonjour
c'est le stockage du h² qui pour moi pose problème
j'ai une grosse cuve a gaz je pensais pouvoir passer l'hiver avec une réserve d'h² produit l'été
je vois que c'est pas possible
une production ponctuelle avec réserve pour les jours sans surplus peut etre envisageable
je ne suis pas neuneu moi non plus je sais pas faire du courant avec l'eau chaude
d'ou cette idée imbécile de stockage géothermique de la chaleur produite et lilian est un expert en rendement
le stockage virtuel du surplus est certainement la meilleure solution
du coup au lieu de creuser cette idée de faire du h²
je vais étudier une autre possibilité
celle de faire du biogaz avec les moyens du bord uniquement en été
son stockage pose je pense moins de problème
cdlt

Avatar du membre
Fidèle Castor
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 553
Enregistré le : sam. oct. 27, 2012 12:43 pm
Localisation : Yvelines Sud

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par Fidèle Castor »

youn260 a écrit :bonjour
c'est le stockage du h² qui pour moi pose problème
j'ai une grosse cuve a gaz je pensais pouvoir passer l'hiver avec une réserve d'h² produit l'été
je vois que c'est pas possible
Bonjour,

Cette affirmation est-elle consécutive à un test de la cuve fait à l’H2 ?

Pour ma part, je ne crois que ce que je vois (ou presque) et si j’avais eu une cuve de ce type j’aurais fait le test....

Désolé pour le passage de l’eau chaude à l’électricité, ce n’était pas pour me moquer : il y a bien l’effet Peltier qui le fait mais, à ma connaissance, pas à cette échelle !

Bien que j’ai tout de même appris depuis peu, que les chinois vendaient des petites glacières (froid et chaud) fonctionnant avec des modules Peltier !
Il suffit d’inverser le sens du courant pour avoir du chaud ou du froid dans la glacière.
D’autre part ces cellules sont réversibles cad qu’elles peuvent produire du courant si on les expose à un delta T.
Je n’ai pas encore creusé sur le rendement du processus inverse, j’ai simplement réparé une glacière de ce type en achetant un module de ce type sur eBay.


Pour le moment je n’ai pas de cuve et puis je ne veux rien entreprendre tant que le problème de la pile à combustible n’est pas solvable en auto construction.

J’ai simplement l’intuition que l’avenir passera par l’hydrogène pour compenser la dimension et surtout le coût des accumulateurs chimiques même s’ils sont du type sodium ion.
C’est d’ailleurs la conclusion du rapport de l’ADEME dont j’ai donné le lien plus haut.

N’étant pas électrochimiste, ce n’est pas sans appréhension que j’aborde cette voie, mais cependant elle me semble logique : gros volume de gaz et accus tampon de moyenne capacité.
Ceci dit chacun est libre de penser ce qu’il veut.....

Cordialement
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
42 panneaux solaires PV pour autoconsommation totale.

lilian07
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 241
Enregistré le : mar. juil. 26, 2016 22:00 pm
Localisation : Chomérac - Ardèche - France

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par lilian07 »

C'est toujours difficile lorsqu'on veut stocker longtemps. Il faut partir du besoin et décliner toute les voies possibles y compris le stockage thermique. Par exemple avec le stockage thermique on atteint de faible température en fin d'hiver d'ou l'importance de l'isolation et d'un émetteur de chaleur très faible température mais il y a également la possibilité de réaliser un amplificateur de température à l'aide de la voie des déchets biologiques. Certaine réaction bactérienne on besoin d'une température de 20° pour être activé et faire monter la température au dela de 40°.
Il faut des déchets organique (végétaux, biomasse....) et un stockage thermique long terme faible température.
Pour l’électricité la voie H2 n'apporte pas un bon rendement d'ou l’intérêt d'avoir de grande installation pour produire à moindre coût et surtout pour l'instant la voie chimique est bien moins coûteuse et souple à produire.

Avatar du membre
LR83
Technicien Solaire
Technicien Solaire
Messages : 474
Enregistré le : sam. janv. 12, 2013 11:55 am
Localisation : 83

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par LR83 »

Je pense également que l'avenir est à l'hydrogène (stockage, véhicule) mais tel quel, il est difficile à manipuler (risque d'explosion, nécessite des cuves spéciales, ...)
Par contre, y a un moyen de le rendre plus facile à utiliser : c'est la méthanation.
Mais bricoler ça dans son jardin ...

Avatar du membre
clyric
Technicien Solaire
Technicien Solaire
Messages : 460
Enregistré le : jeu. mars 23, 2017 12:11 pm
Localisation : morangis

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par clyric »

- Pour l'effet peletier, bien sur qu'on peut produire de l électricité avec, c'est très simple, malheureusement, ça fait de très grosses surfaces pour pas grand chose de produit

- il est possible de produire aussi de l électricité avec uniquement de la chaleur ( moteur Stirling ), malheureusement, ces moteurs (industrielles ) sont difficiles à trouver vu qu'ils ont été abandonné au profit du moteur à explosion dans les années 1850, cependant ils sont assez facile à construire, et des kit éducatifs existent.

- l'hydrogène, ça reste galère dans tous les cas, il est plus simple de produire du biogaz.

- cogénération, c'est aussi possible...

- les batteries, il va y avoir pas mal d'évolutions, et perso je bosse pas mal sur des 18650 de récupération.

- sinon tu peux regarder du coté des générateurs de bateaux qui fonctionnent avec des plaques et de l'étanol. ( de mémoire )
-850W en autoconsommation
-175W en circuit fermé (12v)
-3m² en chauffage solaire à tuve en injection direct chauffage
-6m3 de cuves eau
- IOT et controle de la maison par Domoticz
lien : https://github.com/xlyric/

Avatar du membre
thib
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 106
Enregistré le : mar. nov. 12, 2013 20:33 pm
Localisation : 29

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par thib »


Avatar du membre
youn260
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 741
Enregistré le : dim. janv. 20, 2008 17:43 pm
Localisation : pontrieux 22

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par youn260 »

bonsoir
le stockage massif des excédants de productions PV transformés en H² on peut tirer un trait dessus
rien n'empeche par contre de produire de façon régulière du h² avec un léger stockage pour un usage domestique
et palier a 2 ou 3 jours de mauvais temps
le stockage virtuel des surplus est certes la meilleure solution
pour avoir de l'énergie l'hiver comme signalé par LR83 c'est la méthanisation mais pendant la période d'été
le biogaz est plus facile a stocker et a produire
c'est beaucoup de travail suivant la production envisagée faut pas se voiler la face y beaucoup de manutention
y a des odeurs
c'est pas aussi clean que le PV

Avatar du membre
Fidèle Castor
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 553
Enregistré le : sam. oct. 27, 2012 12:43 pm
Localisation : Yvelines Sud

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par Fidèle Castor »

Les groupes électrogènes et autres systèmes mécaniques, cela s’use et c’est bruyant.

J’en ai fait l’expérience avec mon microcogénérateur diesel (passé à l’HVU) et muni d’une génératrice triphasée de 12kW :sad:

Je préfère me cantonner aux systèmes entièrement statiques.

Je ne suis pas opposé à l’utilisation de batteries sodium-ion, bien au contraire ce serait bien plus simple que le passage par l’H2, mais faire du stockage intersaisonnier avec ce moyen me laisse un peu sceptique.
Ceci dit, les batteries resteront toujours un moyen de stockage intermédiaire et nécessaire en complément d’une éventuelle autre solution.
Par ailleurs, remplacer mon parc actuel d’environ 50kWh de batteries au Pb ne me déplairait pas.
L’ennui c’est que je ne trouve rien de sérieux pour fabriquer ces batteries en autoconstruction.

Pour ceux qui me proposent des solutions diverses et variées, je reprécise ma recherche :

Je cherche à utiliser mon surplus de production photovoltaïque solaire en été.
En effet, j’ai toujours et par une journée ensoleillée, une puissance crête de presque 10kW que je n’utilise que très peu alors qu’en hiver et par une journée pluvieuse ou couverte c’est la pénurie :sad:
Alors je me soucie peu du rendement d’un système qui me permettrait de consommer une énergie qui est de toute façon perdue.
Serre solaire type walipini, microcogénérateur à l'HVU,
Cheminée insert avec marmite chaudière, cuves eau de pluie de 37 + 4 + 5 m3
42 panneaux solaires PV pour autoconsommation totale.

Avatar du membre
LR83
Technicien Solaire
Technicien Solaire
Messages : 474
Enregistré le : sam. janv. 12, 2013 11:55 am
Localisation : 83

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par LR83 »

Fidèle Castor a écrit : Alors je me soucie peu du rendement d’un système qui me permettrait de consommer une énergie qui est de toute façon perdue.
Non pas perdu !!
Elle va sur le réseau et sera utilisé par les voisins immédiats. Et c'est autant de nucléaire en moins :cool:
Mais le plus simple est encore d'utiliser le stockage virtuel : La solution d'Urban Solar Energy me paraît de loin la plus simple et la plus efficace. Et niveau écologique, énergie grise, efficacité, impact minimal, y a pas mieux :cool: :cool:

Avatar du membre
youn260
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 741
Enregistré le : dim. janv. 20, 2008 17:43 pm
Localisation : pontrieux 22

Re: Mon installation de 42PV en autoconsommation totale

Message par youn260 »

bonjour
depuis que les forums existent je cherche aussi la solution
on est sans doute des milliers a chercher des solutions
j'ai 50m² de thermique et 50 panneaux PV de 200w qui attendent dans la grange
j'ai installé 3 kW et je suis déja en excédant(heureusement que le routeur est arrivé)
je vieillis très vite et j'aurais voulu remplacé les 3000 litres équivalant fuel que consomme ma chaudière bois
j'ai aussi roulé a l'huile de colza j'ai du faire 200000km avec mon espace qui roule encore(450000km)
faire de l'huile c'est aussi du boulot et c'est crad(j'ai ma presse a colza)
je suivais vos aventures,vos espoirs vos déceptions sur les forums
au début je pensais naivement faire du H² et stocker pour me chauffer l'hiver
je vois bien que ce ne sera jamais a ma portée(a cause du volume que ça prend)
apres philosophiquement il faut qu'on change notre mode de vie sans doute(pour moi c'est trop tard)
a mon age je vais essayer l'hibernation et tinyhouse je crois que c'est la meilleure solution pour ne rien consommé l'hiver
les temps sont durs l'hiver n'est pas encore passé et la vie est courte
cordialement yves

Répondre

Retourner vers « Photovoltaïque »