Remise en question

Auto-construction, trucs et astuces, expériences...

Modérateurs : monteric, ametpierre, ramses, Balajol

scorp21
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 61
Enregistré le : mer. mai 13, 2015 22:33 pm
Localisation : Nice (06)

Remise en question

Message par scorp21 »

Bonjour à tous...ma construction va bientôt commencer (d'ici 5 semaine) et pour mon installe solaire et bien...je me pose des questions....

Rapidement ...Sud de la France (Nice), exposition plein sud à 250m d'altitude...l'idée que j'ai depuis le départ du projet c'est un PSD 15 cms avec 12m² de capteur à 60°...et un pôele a bois (simple, pas de bouilleur) pour faire l'appoint si besoin
Isolation R=4 au sol, R=7 au plafond et monomur 37.5cm..
Calsol annonce de mémoire entre 45 et 50% de couverture...Mais...

Pour la deuxième fois, une personne me dit ..."avec 15 cms de chape, il va faire froid tout le temps dans la maison,ça ne chauffera jamais"
la 1ere personne était un maçon qui s''est lancé dans la pose de plancher fin (chape liquide)
la 2e une personne fait la révision de la chaudière et du solaire de mon père et me dis qu'il à déjà eu a faire avec des plancher épais (a cause d'un carreleur qui s'étais planté) et qu'il avait du monté la température de la chaudiére pour qu'il fasse bon dans la maison..En gros lui pense qu'il faut mieux faire de l'hydroaccumulation dans un ballon et se servir dedans, et donc ne pas faire de dalle épaisse..

Bref comme je n'est pas de recul, j'attend vos avis...car si je me trompe, je peux encore rectifier le tir pour les niveaux de maçonnerie...

Merci à vous

David06
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 50
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 0:50 am
Localisation : Valbonne (06)

Re: Remise en question

Message par David06 »

Bonjour,

Pour connaitre le climat de région ( je suis à 230 m d'altitude), le risque avec un plancher chauffant épais, c'est le manque de réactivité dès que le soleil entre par les fenetres, baies vitrées et chauffe le sol.
On se retrouve avec une surchauffe intérieure et les gens ouvrent les fenêtres.
Selon ton exposition et tes ouvertures, il vaudrait peut-être mieux essayer de trouver un chauffage plus réactif. L'hydro-accumulation peut donc être une solution avec un plancher chauffant mince ou un plafond chauffant.

Avec un plancher épais, il arrivera bien à chauffer si il est bien isolé par le dessous et qu'il n'y a pas de ponts thermiques en nez de dalle, mais il ne sera pas réactif.

Beone68
Technicien Solaire
Technicien Solaire
Messages : 424
Enregistré le : mar. mai 13, 2008 21:33 pm
Localisation : Guebwiller 68

Re: Remise en question

Message par Beone68 »

D'accord avec David.

Si la maison est bien isolée et sans pont thermique, l'épaisseur de la dalle n'empêchera nullement celui-ci de chauffer la maison, ce qui n'est pas le cas dans les maisons plus anciennes (ce n'est pas une planelle isolante de 3cm qui y change grand chose lors d'un isolation par l'intérieur).

Par contre, l'inertie de l'ensemble peu effectivement être source d'inconfort en cas de temps variable. Je suis aussi partisan d'un chauffage très réactif dans une maison bien isolée. Cela permet un ajustement fin de la température et fait profiter sans surchauffe des apports solaires gratuits, ce qui n'est pas négligeable surtout à l'intersaison.
Dans mon cas, nous avons un plafond chauffant, ce qui permet en plus de conserver une température relativement basse dans le plancher et de pouvoir emmagasiner plus de calorie lorsque le soleil donne sur le sol.

Le point crucial pour décider: comment est prévue l'isolation de la dalle et particulièrement du nez de dalle dans le cas de brique monomur ?

a+
Beone

scorp21
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 61
Enregistré le : mer. mai 13, 2015 22:33 pm
Localisation : Nice (06)

Re: Remise en question

Message par scorp21 »

Mercie pour vos réponses, l’isolation prévue sous le plancher chauffant est 10 cm de Polyuréthane, et pour le nez de dalle, je ne m'était pas posé la question.
Vous parlez du nez de quelle dalle ? de compression sous le planché chauffant , ou des extrémité de la dalle flottante du plancher chauffant ?
Le choix de l'inertie est pour maximiser la ressource solaire le soir et les lendemain sans soleil, peut être que 10 cm suffirait mais alors il y aura plus d'appoint, non?

Avatar du membre
fpyfu
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 803
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 21:50 pm
Localisation : Valréas 84600

Re: Remise en question

Message par fpyfu »

Bonjour
je suis dans l'enclave. Je confirme ma sœur a un plancher chauffant traditionnel et c'est ingérable:
trop d'inertie donc trop long a se mettre en chauffe et si une période ensoleillée arrive, alors pas d'autre solution que d’ouvrir les fenêtres.
voir du coté des plancher minces même tres minces pour la rénovation, peut être genre caleosoleil

scorp21
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 61
Enregistré le : mer. mai 13, 2015 22:33 pm
Localisation : Nice (06)

Re: Remise en question

Message par scorp21 »

C est compliqué de chosir,la même situation convient à certain mais pas a d autre....L épaisseur de dalle est irréversible....mon père a aussi un plancher de 12 cm et c vrai que souvent j ouvre les fenêtre ...mais il a une isolation interieur et je pense qu avec du monomur (qui a plus d inertie) la sensation de surchauffe dois etre moindre..et puis si la chaleur est 100% gratuite et propre c moins grave de la gaspiller...non?

scorp21
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 61
Enregistré le : mer. mai 13, 2015 22:33 pm
Localisation : Nice (06)

Re: Remise en question

Message par scorp21 »

Je viens de trouver ça...c'est assez intéressant donc je partage
Fichiers joints
Fiche-Inertie.pdf
(136.66 Kio) Téléchargé 93 fois

GABORIT
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 149
Enregistré le : sam. mars 29, 2008 16:35 pm
Localisation : carros 06

Re: Remise en question

Message par GABORIT »

Bonjour à tous,
Je me permets de réagir à vos messages, je ne partage pas du tout vos restrictions vis-à-vis d’un plancher chauffant épais. J’ai expérimenté chez mon fils un plancher chauffant de 20cm dans une maison neuve isolée par 20cm de polystyrène (blocs Euromac) située à Contes dans l’arrière-pays niçois. Mon fils l’habite depuis 3 ans et en est absolument enchanté.
Mais pour cela il y a un point ESSENTIEL à respecter : la régulation de la chaudière électrique est faite sur la température de plancher , pas de l’air ambiant. Nous avons placé une sonde dans le plancher du salon à un endroit éloigné de l’insert d’appoint et de la baie vitrée (soleil). La consigne de 20°C assure un confort surprenant, la masse est doucement tiède, sans aucun point chaud ni froid. Jamais il n’a de sensation de surchauffe. Et une journée de coupure EDF ne fait baisser la température que de 1°C (vécu en janvier 2014). En été, il ouvre la nuit pour faire entrer la fraicheur et n’a pas besoin de climatiser.
IL n’a pas encore installé les panneaux solaires prévus depuis le début par manque de moyens momentanément. Mais la régulation sera faite aussi sur la température du plancher , et il n’y aura pas de cuve de stockage , inutile avec une inertie pareille.
Il est évident qu’une régulation sur la température de l’air ambiant est ingérable car elle ne révèle pas la réalité du plancher. Les professionnels ne pratique jamais ce type de plancher par économie de matériaux, et méconnaissance de son fonctionnement.
De même qu’une régulation basée uniquement sur la seule température extérieure ne peut pas être optimale, de même un plancher à forte inertie doit être régulé sur sa propre température et non pas celle de l’air.
D’ailleurs, j’ai moi-même un système de plancher chauffant (6cm) combiné avec des panneaux solaires. Lorsque j’ai fait cette installation en 2008, le plancher existait depuis 20 ans et je ne pouvais pas l’épaissir (dommage à mon goût). J’ai installé une régulation qui fonctionne à partir de la température du PLANCHER (sonde collée sur le carrelage dans un coin du salon) pour éviter les problèmes dont vous parlez ( J’ai un compte-rendu dans la rubrique « en pratique »)
Cela n’empêche pas que certains jours très doux et très ensoleillés (en novembre par exemple quand le soleil entre bien par les baies vitrées), la température monte jusqu’à 25°C mais ce n’est pas le plancher qui chauffe , il s’arrête à 20°C, ce sont les baies vitrées , je ne vais tout de même pas fermer les volets et me priver du soleil ! D’ailleurs lorsque le soleil disparait, la température redescend très vite.
Si je devais construire aujourd’hui, pour moi aucune hésitation, ce serait un plancher chauffant épais ET une très bonne isolation!
Bon courage pour vos travaux.
Cordialement, Francis.

Avatar du membre
patrick07
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 1736
Enregistré le : lun. avr. 03, 2006 11:07 am
Localisation : Sud Ardèche -07- St Germain
Contact :

Re: Remise en question

Message par patrick07 »

GABORIT a écrit : Mais pour cela il y a un point ESSENTIEL à respecter : la régulation de la chaudière électrique est faite sur la température de plancher , pas de l’air ambiant.

De même qu’une régulation basée uniquement sur la seule température extérieure ne peut pas être optimale, de même un plancher à forte inertie doit être régulé sur sa propre température et non pas celle de l’air.

Si je devais construire aujourd’hui, pour moi aucune hésitation, ce serait un plancher chauffant épais ET une très bonne isolation!

Bon courage pour vos travaux.
Cordialement, Francis.
+1, +1 et +1 = +3 :rire:

Beone68
Technicien Solaire
Technicien Solaire
Messages : 424
Enregistré le : mar. mai 13, 2008 21:33 pm
Localisation : Guebwiller 68

Re: Remise en question

Message par Beone68 »

scorp21 a écrit : Vous parlez du nez de quelle dalle ? de compression sous le planché chauffant , ou des extrémité de la dalle flottante du plancher chauffant ?
Les deux, mais surtout la dalle de compression sous le plancher chauffant dans le cas de brique monomur (car la dalle flottante du plancher chauffant sera "isolé" par l'extérieur par les briques monomur).
scorp21 a écrit : Le choix de l'inertie est pour maximiser la ressource solaire le soir et les lendemain sans soleil, peut être que 10 cm suffirait mais alors il y aura plus d'appoint, non?
En ce qui me concerne, j'ai fait le choix de ne pas chauffer le plancher afin de maximiser le stockage de la ressource solaire. Le rendement du rayonnement solaire sur une surface est d'autant meilleur que la surface est froide. De ce fait, il n'y a pas de plancher chauffant, donc pas de dalle flottante, donc pas d'isolation sous dalle flottante. L'inertie est directement celle de la dalle de compression et de la structure complète de la maison (isolation extérieur des murs et sous radier). Les cloisons sont légères mais les dalles sont épaisses, surtout au RdC (radier de 20cm). A cela s'ajoutent les refends et un escalier en béton armé sur deux étages.
Mais je n'ai pas les mêmes conditions météo que dans le sud. Donc ce qui fonctionne ici peut ne pas fonctionner là-bas.
Il semble que GABORIT ait un bon retour avec le plancher chauffant de son fils dans votre région. A voir donc avec l'installateur de chauffage, ce qu'il propose pour la régulation. Attention, c'est souvent une régulation sur température d'eau au retour de plancher chauffant. Ceci est différent de ce que propose GABORIT, une régulation sur température ambiante, mais prise au niveau de la dalle du plancher chauffant au lieu de la température de l'air ambiant dans la pièce.
Vous nous ferez un retour dans quelques mois ?

a+
Beone

Avatar du membre
ezza
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 622
Enregistré le : dim. sept. 25, 2011 15:28 pm
Localisation : Sud l'A r dèche

Re: Remise en question

Message par ezza »

salut

....."température d'eau au retour de plancher chauffant" et la température de la dalle du plancher chauffant c'est la même chose ....non?

scorp21
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 61
Enregistré le : mer. mai 13, 2015 22:33 pm
Localisation : Nice (06)

Re: Remise en question

Message par scorp21 »

Merci. ...merci et encore merci :oops: je ne suis pas seul. ...(j habite le même village que le fils de gaborit...nous en avions parlé). ...je continu dans ma lance avec mon inertie et tous le reste... :-D après tout, les anciens ,c est comme cela qu il construisaient leur maison ici dans le sud du sud...on a la chance q avoir des matériaux plus performant au niveau isolation.
Je pense avoir choisi un chemin peu commun d ou la "méfiance " de certain. ..

Encore merci on reparlé de ça bientôt :mad2:

jyf82
Etudiant Solaire
Etudiant Solaire
Messages : 226
Enregistré le : lun. juin 04, 2007 22:31 pm
Localisation : Montauban 82

Re: Remise en question

Message par jyf82 »

Bonjour Gaborit et Patrick 07,
3+1=4 :-D
Tout à fait d'accord avec les remarques.
Dans mon installation je régule la température du plancher à 20 °C avec sonde sur le départ vanne mélangeuse 3 voies.
Une sonde d'ambiance "fignole" les apports solaires par action sur le régulateur.
-Chape liquide Agilia Sol A 13 m3 de produit soit 26000 kg environ-.
En résumé le plancher chauffant est traité comme une surface de chauffe.

Pour Scorp21
Je suis surpris que dans la fiche inertie PDF on ne parle pas de protection solaire (casquette) pour éviter la surchauffe d'été
sur les baies vitrées .

A+

scorp21
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 61
Enregistré le : mer. mai 13, 2015 22:33 pm
Localisation : Nice (06)

Re: Remise en question

Message par scorp21 »

C vrai qu il ne parle pas de ça..Mais je comptais bien M en fabriquer moi même. ...cà fais du bien de voir qu on est pas seul au monde...merci le forum :eek:

Avatar du membre
fpyfu
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 803
Enregistré le : sam. déc. 24, 2005 21:50 pm
Localisation : Valréas 84600

Re: Remise en question

Message par fpyfu »

bonjour
par rapport a cette remarque:
la régulation de la chaudière électrique est faite sur la température de plancher , pas de l’air ambiant.
effectivement, dans les exemples que je donnait au dessus le professionnel régule sur la température ambiante et extérieure.
l'erreur est peut être ici.
Je vais le signaler a ma seur, merci de vos retour :cool:

Répondre

Retourner vers « Planchers chauffants, PSD, murs chauffants »