echangeur vmc double flux , confrontation de l' idée avant réalisation

Echange d'idées et d'expériences, les caloducs, les micro-ondes, les frigos, etc...

Modérateurs : monteric, ametpierre, ramses, Balajol

Avatar du membre
j2c
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 1540
Enregistré le : ven. juin 21, 2019 14:24 pm
Localisation : Somme (Amiens Sud)
Contact :

Re: echangeur vmc double flux , confrontation de l' idée avant réalisation

Message par j2c »

Après, je me dis que le bypass.. si ça chie vraiment, il suffit de le condamner, et de mettre un vrai registre motorisé dehors. Je pense que ça doit être faisable.

Je suis pas à un registre près chez moi :D Celui qui est en place chez moi, est un monstre.. anti-feu :D
CESI Auto installé en RP (démonté depuis)
Nouveau projet solaire dans une maison en travaux.
https://j2c.org

Beone68
Technicien Solaire
Technicien Solaire
Messages : 479
Enregistré le : mar. mai 13, 2008 21:33 pm
Localisation : Guebwiller 68

Re: echangeur vmc double flux , confrontation de l' idée avant réalisation

Message par Beone68 »

Il y a suffisamment de bloc VMC sérieux avec by-pass motorisé et piloté en fonction des températures d'air pour ne pas s'embêter à faire quelque chose d'extérieur, sauf besoin spécifique, évidemment.

Avatar du membre
ventura
Expert Solaire
Expert Solaire
Messages : 550
Enregistré le : lun. mars 18, 2013 21:10 pm
Localisation : narbonne (11 )

Re: echangeur vmc double flux , confrontation de l' idée avant réalisation

Message par ventura »

Bonjour,
Une idée :lol:
2 tubes de VMC en alu sur fil de fer,en accordéon, extensible ( utilisé dans les années 80 en clim réseau aéraulique)
Diamètre 80 mm le tube interieur, 120 mm le tube exterieur isolé , trés isolé, l'un à l'intérieur de l'autre
L'air sortant raccordé au tube 80 mm
L'air extérieur raccordé au tube de 120 mm sortie dans la maison ( bien éloigner les sorties des 2 cotés)
L'échange va se faire entre l'intérieur et l'extérieur du tube de 80mm
Mise en oeuvre dans le grenier enroulé en escargot

Calcul:
Pour le 80 mm Section passage= PI x R carré = 3,14 x 40 x 40 = 5024mm2 ( l'air extrait ) soit 50,24 cm2
soi t0,005024 m2
Pour le 120 mm Section passage = 3,14 x 60 x 60 =11304 mm2 soit 113,04 cm2 soit 0,006280 mm2
L'air entrant dans le passage entre les 2 tubes soit 11304 - 5024 = 6280 mm2 ( L'air entrant ) Soit 0,006280 m2

Par approche (ce n'est pas rigoureux)
La section passage entrant à 3m/s résultat 100 m3/h à 6 m / s / 200m3( perte de charge augmente trés fortement avec la vitesse ) voir mécanique des fluides.
Si l'aluminium était un échangeur parfait, l'air extrait 19°C, air entrant: 7°C ( température moyenne Européenne de tout l'hivers méthode Dju)
Delta T= 19 - 7 = 12°C
P = Qm x cp x deltaT = 100 x 0,34 x 12 = 408 Watts x rendement de l'échange global, à soustraire les 2 Ventilo

L'alu n'est pas échangeur parfait,
Je ne connais pas les débits des 2 ventilo
Les longueurs mis en oeuvre .
Le nombre de circuit en parallèle.
Bon bricolage

sim's
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 70
Enregistré le : sam. avr. 10, 2021 16:29 pm

Re: echangeur vmc double flux , confrontation de l' idée avant réalisation

Message par sim's »

a tres faible reynolds , je mettrais ma main a couper que la difference de temperature et donc de densité entre la couche limite en contact avec la plaque de l'echangeur , plus chaude , ou plus froide (ça dépend du coté de l'echangeur ou on se trouve) et l'ecoulement laminaire plus eloigné de la surface d'echange remet completement en question les lois physiques de l'ecoulement laminaire... plus la couche limite a une temperature differente du flux laminaire circulant non loin , plus (selon moi) des effets de convections viendront tout chambouler dans la theorie du non echange a faible reynolds... cad , si l'air entrant est a 3° , l'air sortant est a 20 degres , l'echangeur aura tout de meme un bon rendement avec une faible circulation d'air (selon moi toujours :) ) c'est bien quand il y a un fort differentiel entre air entrant et air extrait que la double flux prend tous son sens et genere le plus d'economie.

apres , bien sur , ce n'est que mon intime convection ! euh!!! pardon!!! conviction! lol !

quoi qu'il en soit , c'est pas pour demain...

l'idée du tube dans le tube , j'y ai pensé. je crois que c'est toujours ça de recuperé en chaleur , mais quand on calcule la surface d'echange , ça me semble faible meme avec une dizaine de metres de tuyau et les pertes de charges qui vont avec. mais si quelqu'un essaye , ça m'interresse , des fois que ça marche relativement bien face a l'investissement faible en euro et en temps que ça demande.

Avatar du membre
j2c
Maitre Solaire
Maitre Solaire
Messages : 1540
Enregistré le : ven. juin 21, 2019 14:24 pm
Localisation : Somme (Amiens Sud)
Contact :

Re: echangeur vmc double flux , confrontation de l' idée avant réalisation

Message par j2c »

Je reste persuadé, que le tube dans le tube.. la surface d'échange sera ridicule.
Il faudra faire tourner l'air à contre courant.. Et le maximum de l'échange se fera à un bout uniquement.. (et diminuera à mesure que la différence de température se réduit)
CESI Auto installé en RP (démonté depuis)
Nouveau projet solaire dans une maison en travaux.
https://j2c.org

Avatar du membre
mbn du puy
Stagiaire Solaire
Stagiaire Solaire
Messages : 123
Enregistré le : mer. sept. 02, 2020 17:22 pm
Localisation : 13610
Contact :

Re: echangeur vmc double flux , confrontation de l' idée avant réalisation

Message par mbn du puy »

j2c a écrit :
sam. mai 01, 2021 10:08 am
Je reste persuadé, que le tube dans le tube.. la surface d'échange sera ridicule.
Il faudra faire tourner l'air à contre courant.. Et le maximum de l'échange se fera à un bout uniquement.. (et diminuera à mesure que la différence de température se réduit)
Pour vous 3 Sim, Ventura, J2C .. et les autres :-D

.... Bien sûr Jc2 il faut du contre courant ... comme il pleut, je me suis pris 2h, pour revenir à des calculs (de mes débuts, car maintenant avec les logiciels, on se casse plus la tête).
Grosso modo, pour calculer un échange (simple avec 2 tubes concentriques, et ça peut devenir TRES complexe pour les tubes calandres ou les échangeurs compacts etc ...) on peut utiliser la méthode du delta T log ... C'est la plus simple.

Fidèle à mes principes (et ça m'a souvent sauvé mes projets), je prends une marge de 30% sur les surfaces (longueur) ...

Ventura, tu prends 100 m3/h, en fait c'est quasi le double qu'il faut, pad grave le principe reste le même. Par contre je viens de terminer ton calcul, c'est vrai que c'est pas si simple ...

... et ça marche pas ... on trouve des longueurs énormes. Tout ça parce que les espaces entre tubes sont trop grands, et que le coef d'échange est trop faible. Maintenant je me suis peut-être trompé .. ??
APER VMC.pdf
(479.27 Kio) Téléchargé 8 fois

Répondre

Retourner vers « Recherche et développement »